restaurant

  • HANNUT > LE VÉRITABLE PRIX DU RESTAURANT « LA FONTANINA »

    Suite à d’importants problèmes cardiaques, Frédéric Haling, le patron du restaurant hannutois

    Fontanina.jpgLa Fontanina, a décidé, à 42 ans, de remettre son commerce. C’est son père qui l’avait ouvert rue de Tirlemont, il y a 21 ans. Il l’avait repris à son nom et avec son épouse, Nathalie Martin, en janvier 2005.

    Depuis avril dernier, les conditions de reprise de la totalité de ses parts sont publiées sur le site Immoweb. Ce lundi, un changement, de taille, est intervenu. Le prix affiché de 2.501 euros (qui en avait étonné certains) est passé subitement à… 200.000 euros !

    Comment expliquer cette subite hausse de prix ? « Ce n’est pas une hausse », tient tout de suite à corriger Frédéric Haling. Au départ, explique-t-il, par souci de discrétion, « tant vis-à-vis de l’acheteur que du vendeur », il ne souhaitait pas divulguer le prix. Il renvoyait donc tout acheteur potentiel vers lui pour le connaître et en débattre « en toute confidentialité » .

    « Un prix aussi dérisoire que 2.501 euros, tout le monde évidemment avait bien compris qu’il s’agissait d’un prix fictif ». Effectivement, les candidats acheteurs, dans leur grande majorité, n’ont pas été dupes. « Il n’y a que deux personnes qui ont pensé qu’il s’agissait du prix locatif », assure le vendeur.

    Le souci, c’est, que selon ses conditions générales, Immoweb n’autorise pas l’indication de prix à titre fictif. Ce lundi, le service Customer Care a contacté le propriétaire afin qu’il modifie le prix de son annonce. « Ils m’ont dit que cela pouvait passer pour une annonce frauduleuse et que dès lors, ils risquaient d’avoir des plaintes », relate le propriétaire hannutois.

    Qui ne s’est pas fait prier pour effacer le 2.501 euros et le remplacer par le prix demandé, soit 200.000 euros. Dans l’heure, la modification était réalisée. Et si cela n’avait pas été le cas ? « Dans ce cas, son annonce était désactivée » , fait savoir Eric Toussaint, responsable marketing.

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W d’hier mardi 15/11/2016

  • UN HANNUTOIS OUVRE SON RESTAURANT A... SYDNEY ET LE BAPTISE «MOXHE» EN HOMMAGE AU VILLAGE DE SON ENFANCE

    Être en Australie, et aller manger à MOXHE ?

    C’est désormais possible grâce à David Coumont. À 33 ans, ce Hannutois a décidé d’ouvrir son restaurant de crustacés et de poissons à... Sydney.

    Et pour se sentir un peu comme chez soi, à l’autre bout de la terre, il a décidé de l’appeler comme le village dans lequel il a vécu durant 18 ans.

    Il y a huit mois, un nouveau restaurant de fruits de mer et de poissons, appelé « Moxhe Restaurant », a ouvert ses portes. Mais pour parler avec son propriétaire, David Coumont (33 ans), nous sommes obligés de passer par … Lire la suite ici ...

    Source > Dt sur > http://www.lameuse.be/1444027

  • BRAIVES: BENOIT DENIS A «OSE» OUVRIR SON RESTO > « FALLAIS OSER » !

    201082602_B972297736Z_1_20140321182221_000_GHG258V9T_1-0.jpg

    Au cœur de Fallais (Braives), un petit restaurant se cache au détour des rues.

    Chez Benoît Denis, on mange des produits wallons, préparés et servis par le chef qui a été formé dans quelques-uns des plus grands restaurants de la région, dont le célèbre Li Cwerneu.

    Le restaurant Fallais-Oser porte bien son nom. En effet, il y a un an et demi, Benoît Denis, chef cuisinier de 35 ans s’est lancé tout seul dans l’aventure. Il a ouvert son restaurant dans le petit village de Fallais, à Braives.

     « J’ai toujours eu envie d’installer un établissement ici. Le bâtiment, c’est l’ancien magasin de ma maman qui y tenait une épicerie de village. J’ai grandi dans cette habitation. Elle a une valeur sentimentale et je suis très attaché à ma commune ».

    Bien planté dans son terroir, Benoît Denis l’annonce : chez lui, on ne mange pas du vent. «  Je ne suis pas un adepte des nouvelles techniques à la mode, comme le moléculaire. Ce que j’aime, c’est mettre en avant les bons produits de Wallonie. J’aime cuisiner les classiques de la gastronomie locale, avec une remise au goût du jour, évidemment. La majorité de mes clients sont de la région, je connais les goûts. Et je sais que les Hesbignons aiment avoir de quoi manger dans leur assiette  »

     

    Le site du « Resto » > http://www.resto-fallais-oser.be/

     

    Source > Rédaction en ligne de N.B. sur > http://www.sudinfo.be/966372

  • BRAIVES > PIERRE RICHARD AU RESTAURANT «LA GOUTTE»

    1912015580_B971619504Z_1_20131215183055_000_GSF1LND2G_1-0.jpg

    Pierre Richard entouré de Julien Duinslaeger et de sa compagne Nancy, les patrons du restaurant.

    Le restaurant « La Goutte », à Latinne (Braives) a reçu une « guest-star », ce samedi soir.

    Pierre Richard, est venu souper dans cet établissement, en compagnie d’autres convives. L’occasion pour l’acteur français de présenter sa production de vins de Corbières. La star n’a pas hésité à dédicacer ses bouteilles aux nombreux invités.

    Samedi après-midi, l’acteur français Pierre Richard était de passage dans la région hannutoise. En soirée, c’est au restaurant « La Goutte » situé à Latinne (Braives) que l’acteur-viticulteur a pris un repas décontracté avec quelques habitués du restaurant

    Objectif de cette visite ? La présentation de sa production de vins. Car si le Français est un acteur bien connu, il est également viticulteur.

    L’article au complet dans La Meuse Huy-Waremme de ce lundi.

    Source > Rédaction en ligne > http://www.lameuse.be/882357 Photo > AI.D