remicourt

  • L’ORCHESTRE LES SHALLOWS EN CONCERT PRÈS DE CHEZ NOUS CE 02 MAI !

    152089692_3.jpg

    Samedi 2 mai 2015 à 20h30 au centre culturel de Remicourt.

    Né dans le froid de Novembre 2009 à l’occasion de ‘Final Tour’ de Cliff Richard & The Shadows, le groupe Shallows rassemble quelques musiciens épris de ce rock instrumental qui a submergé les charts du début des sixties. La caractéristique du groupe est de coller le plus fidèlement possible à l’interprétation originale des légendaires tubes de leurs idoles britanniques. Au menu on retrouve bien évidemment les incontournables ‘Apache’, ‘F.B.I’ ou ‘Wonderful Land’ pour ne citer que les plus célèbres.

    Depuis leur première prestation lors du concert organisé par le Kiwanis Club de Hannut en 2010, le répertoire s’est sensiblement allongé, permettant aux Shallows de couvrir plus de deux heures de spectacle au départ de l’impressionnant catalogue de Cliff Richard etdes Shadows.

    On retrouve dans le groupe Alain Gadisseur (Clavier) et Michel Lebeau (Basse), musiciens chevronnés du groupe des ‘Pacific’ aux côtés de Michel Herman (Batterie), Robert Delbrouck (Guitare rythmique) et Emmanuel Mellery (Lead guitar).

    Depuis 2012, Laurent Snakenbroeck, lui aussi bien connu pour sa présence dans ‘Pacific’ les a rejoints, assurant la partie chantée du show, dans l’esprit des tournées de Cliff and The Shadows des décennies 60-70.

     (Réservation, Christian Salmon 0478/608922).

  • PROCHAINEMENT AU CCREMICOURT > ET VOUS TROUVIEZ ÇA DRÔLE ? AVEC LE HANNUTOIS JEAN DUFOUR !

    10393880_10153034286757033_8701389696447426167_n.jpg

    Et vous trouviez ça drôle ? > Vendredi 20 février à 20:00 > Centre culturel de Remicourt

    hannut,blog,jcd,remicourt,théatre,humour,jean dufour,et vous trouvez ça drole,ccrAvec Angel Ramos Sanchez , Manon Lepomme , Mélanie Dufour , Jean Dufour , Eleonora Mancino et Yvan Couclet

    Raymond Devos, Pierre Dac, Francis Blanche, Guy Bedos, Sophie Daumier, Fernand Raynaud, Alex Metayer, Pierre Péchin, et les autres.

    Tous les autres.

    Certains de leurs textes ont traversé le temps, d’autres sont tombés dans l’oubli, après avoir fait rire et sourire leurs contemporains.

    Les Brocanteurs ont choisi de les sortir des archives, de les dépoussiérer, de se les approprier, et de vous les offrir à nouveau.

    Ils vous présentent un florilège de textes et de sketchs, en provenance des années septante et antérieures, des connus et des moins connus, dans un joyeux méli-mélo, croisant les Genres, sans aucun autre critère de choix que le plaisir de les dire, de les jouer, et de les partager.

    Ils sont six, trois hommes et trois femmes.

    D’horizons différents, mais rassemblés par cette envie de ne pas laisser dans l’oubli ces trésors oubliés.

    Le spectacle est varié, vivant, sans artifices superflus.

     Les mots, les bons mots sont le principal décor de ce joyeux étalage qui n’a d’autre prétention que de montrer que le rire est éternel, et que l’on peut encore rire aujourd’hui des bons mots d’hier.

    Dans le cadre du Festival d'humour du Centre culturel de Remicourt (officiel)

    1ère partie : Demi-finale du Festival d'humour

    2ème partie : Spectacle "Et vous trouviez ça drôle ?"

    Infos et réservations :

    http://www.centreculturelremicourt.be/?module=MODAGENDADETAILS&showserieguid=7E9A56BC-8AC7-0B6B-8CB2-6F2106597E49

    Source > https://www.facebook.com/events

  • EX MELOTTE (ECREMEUSE) > BOUMATIC REMICOURT 34 EMPLOIS SERONT SUPPRIMES

    171663940_B972051934Z_1_20140218193512_000_G1K1VM8PF_1-0.jpg

    Après le conseil d’entreprise extraordinaire qui a eu lieu hier matin, le couperet est tombé. 

    « On nous a exposé qu’on n’était plus rentable et qu’on allait fermer le site de production, le magasin, le stockage et la logistique », détaille Frédéric Verslegers, délégué FGTB de l’entreprise Boumatic à Remicourt. 

    La procédure Renault a donc été enclenchée et touche 34 emplois, soit 33 ouvriers et un employé de l’entreprise. Jean-Pierre Dejardin, secrétaire régional CSC METEA, nous en dit un peu plus. « Les pertes cumulées de ces dernières années s’élèvent à 5 millions d’euros. Puis vu l’incendie il y a une nécessité de réinvestir dans l’outil, mais un plan de rentabilité indique que l’usine n’est pas assez rentable par rapport aux autres implantations du groupe aux Pays-Bas et au Danemark ».

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme de ce mercredi.

    Source > Rédaction en ligne de TJ sur > http://www.sudinfo.be/939168

  • UNE MAISON DÉCORÉE QUI VAUT LE DÉTOUR PAS LOIN DE CHER NOUS !

    440365121_B971671265Z_1_20131223134800_000_G1L1MK4CF_1-0.jpg

    Les gens accourent de toute la Wallonie pour admirer la maison aux illuminations (vidéo)

    La célébrité de la maison illuminée de Joseph Gurny dépasse maintenant les frontières du village de Remicourt. La célébrité de la maison illuminée dépasse maintenant les frontières du village de Remicourt. Ce sont des centaines de guirlandes et décorations qui animent le quartier et illuminent le visage des petits et grands

    La maison, située a Remicourt, rue de la résistance, est illuminée de la Saint-Nicolas à l’Épiphanie.

    Voir la vidéo de l'illumination > ICI

    Tous les détails sont dans La Meuse Huy-Waremme d'hier lundi 23 décembre.

    Source > Rédaction en ligne de J.M. Sur > http://www.lameuse.be/887913

  • VITE, IL RESTE QUELQUES PLACES LA DAME DE CHEZ MAXIM FAIT DES SIENNES A REMICOURT

    Projet522.jpg

    Après une saison réussie qui avait rempli la salle de Petit-Hallet pour sept représentations consécutives en Mars dernier, la troupe de théâtre amateur des Planches à Nu remet le couvert au Centre Culturel de Remicourt le 18 et 19 octobre prochain. L'adaptation pour le moins originale de l'oeuvre de Feydeau La Dame de chez Maxim est mise en scène par Sophie Schneider. Les 13 comédiens des PAN remontent sur scène avec un plaisir non dissimulé et pour le bonheur d'un public avide de franche rigolade. 

    Les Planches à Nu: l'amour du théâtre amateur depuis plus de 15 ans

    Depuis plus de 15 ans, L’ASBL «Les Planches à Nu» a vu se succéder une cinquantaine de comédiens amateurs sous la direction de plus de dix metteurs en scène pour proposer au public hannutois des spectacles hétéroclites allant de la comédie de boulevard au cabaret loufoque. Chaque année, la troupe prend ses quartiers à Petit-Hallet et y emmène le spectateur dans son univers, parfois étonnant, souvent décalé, mais toujours chaleureux. Le succès des dernières représentations de la troupe les encourage cette année à propager leur amour du théâtre jusqu'à Remicourt.  «Notre but, cette année était de nous réinventer en choisissant un style qui plaît à un large public mais toujours avec une originalité qui permet aux comédiens d'explorer des ressources variées», explique Caroline Dardenne, la présidente actuelle des Planches à Nu.  «Pour la saison 2013, nous voulions offrir à notre public un moment de légèreté et de rires partagés. Grâce à la créativité de Sophie Schneider et à l'engagement de nos comédiens, ce fût un réel succès. Nous sommes heureux et impatients de produire cette pièce à nouveau.»

    Sous le regard professionnel de Sophie Schneider

    Depuis 1992 et avec son premier prix d'art dramatique sous le bras, Sophie Schneider évolue dans un parcours professionnel atypique et riche en rebondissements créatifs. Sophie a plus d'un tour dans son sac – ou devrait-on dire: dans sa valise théâtrale? De la mise en scène à son parcours impressionnant de prestations de comédienne, en passant par des tours de chant, des créations collectives, des cabarets et quelques pas de danse, elle entretient un amour communicatif de la scène, avec un penchant multidisciplinaire pour le moins intéressant. Ceci expliquant cela, on comprend mieux l'enthousiasme des comédiens de la troupe des Planches à Nu qui ont donc eu la possibilité de travailler leur technique dans plusieurs disciplines et leur compréhension de l'espace scénique. Les facilités d'écriture de Sophie, son approche audacieuse de Feydeau ainsi que le travail ardu des comédiens ont offert au public des Planches à Nu de grands moments de rire et de découvertes lors des représentations du mois de mars dernier. «Mais les personnages ont mûri», explique Sophie. «Les comédiens sont plus à l'aise que jamais dans leur rôle, leur performance a gagné en profondeur et en relief, et les répétitions pour la reprise sont plus qu'encourageantes. Si le public avait aimé les représentations de mars, celles d'octobre à Remicourt promettent d'être un autre grand moment, tant pour les comédiens que pour les spectateurs.»

    La Dame de chez Maxim: une adaptation surprenante

    La dame de chez Maxim est une pièce de théâtre en trois actes de Georges Feydeau, représentée pour la première fois le 17 janvier 1899 au Théâtre des Nouveautés à Paris. La Dame de chez Maxim est l'un des plus grands succès de Feydeau: après avoir obtenu les faveurs de la critique, la pièce sera à l'époque jouée plus de 500 fois. Sophie Schneider revisite cette superbe comédie de boulevard pour les Planches à Nu, en y incorporant des références décalées, quelques airs de musique, des accessoires étonnants et même quelques pas de danse. Mais l'intrigue, elle, reste inchangée et les quiproquos inventés par Feydeau sont exploités à l'extrême. Le public du Centre Culturel de Remicourt est donc invité à partager un grand moment de frénésie au sein de la famille Petypon, des petits bourgeois parisiens qui voient leur univers bousculé par l'arrivée inopinée de la Môme Crevette dans leur quotidien bien rangé. La Môme, avec ses manières lestes et dévergondées, sème un charmant désordre et les malentendus se succèdent à un rythme décapant.

    Détails des représentations:

    • La Dame de chez Maxim
    • Adaptation originale de la comédie de boulevard de Feydeau
    • Interprétée par la troupe de théâtre des Planches à Nu

    Le vendredi 18 octobre et le samedi 19 octobre à 20h30 au Centre Culturel de Remicourt.

    Mise en scène et adaptation: Sophie SCHNEIDER

    Scénographie: Michel SUPPES & Pascale FICHERS

    Conception des éclairages: Michel SUPPES

    Costumes: Pascale FICHERS & Françoise MOERS

    Régie lumière et son: Claude MATYN

    Chorégraphies: Annick LEROY

    Graphisme: Emilie MASSI

    Comédiens: Marie BAYET, Ludivine BENDOTTI, Fernand CLAUDE, Caroline DARDENNE, Jean DUFOUR, Jean-Yves JEHOULET, Malika LEBRUN, Annick LEROY, Emilie MASSI, Cédric MATYN, Bernadette PARADOWSKI, Nancy POSKIN et Lucy ROSOUX

  • 2em ANNÉE DE SYNERGIE ENTRE 5 CENTRES CULTURELS HESBIGNON !

    380_5CCultu_ 005.jpg

    Ce lundi  au CC de Saint Georges S/M avait lieu la seconde réunion d’information des 5 centres Culturels & les médias régionaux.

    Emma Cudin pour le CC Braives-Burdinne, Alain Bronckart pour le CC Hannut, Michel Desaubies pour le CC Remicourt, Thierry Guerin pour le CC Saint-Georges & Thomas Kempeneers pour le CC Waremme, ont fait le point sur les avancées de la synergie mise en place depuis un an.

    Concrètement, ils décriront tour à tour les activités de chacun des cinq centres, mais surtout les réalisations communes de ceux-ci, et les nouveaux dispositifs mis en place ou nouvelles idées émises. Les animateurs-directeurs se sont vus mensuellement depuis le début de l’année 2013. Ces rencontres ont permis l’échange de pratiques et d’expériences, mais aussi plus concrètement l’aboutissement de plusieurs dossiers communs.

    Ce qui a été réalisé depuis septembre 2012 :

    • Système de partage d’informations
    • Organisation d’une séance d’information concernant les Centres culturels
    • Echanges en termes de promotion
    • Echanges en termes de compétence 

    Ce qui a été réalisé pour la rentrée de la saison 2013-2014

    Les coups de cœur

    Dans les brochures d’information concernant leurs programmations respectives seront mentionnés des spectacles « coups de cœur », un pour chacun des centres culturels. Ces coups de cœur peuvent être des pièces de théâtre, des concerts, des expositions, ou des conférences, sur lesquels le programmateur veut particulièrement attirer l’attention du public.

    La promotion des coups de cœur est faite dans tous les supports d’information de chacun des cinq centres culturels, au même titre que s’il s’agissait d’un de ses spectacles propres. L’objectif est de montrer que les cinq centres présentent des saisons riches et complémentaires, et qu’il ne faut pas hésiter à aller les découvrir.

    La carte de curiosité

    A l’occasion de leur rentrée de saison 2013-14, les cinq centres culturels vous présentent leur nouveauté : la carte de curiosité. Il s’agit d’une petite carte, nominative, entièrement gratuite, qui sera remise à chaque personne achetant un billet pour un de nos spectacles, et que vous pourrez conserver précieusement. Sur cette carte se trouvent quinze cases à remplir. Le principe est aussi simple que celui d’une carte de fidélité.

    A la plupart des spectacles programmés dans nos centres culturels seront attribués un nombre de « curios », (1, 2, ou 3) qui correspondent à un certain « niveau de découverte ». Attention ! Il ne s’agit pas de dire qu’un artiste est de meilleure qualité qu’un autre (d’ailleurs, tous nos artistes sont de grande qualité) ! Davantage de « curios » ne signifie pas non plus qu’il est plus cher, ou plus accessible ! Mais nous savons bien que certains spectacles sont moins connus, et nécessitent que le public fasse preuve de davantage de « curiosité » pour venir les découvrir dans nos salles.

    A l’entrée de la salle votre carte de curiosité sera poinçonnée du nombre de « curios » correspondants. Notons bien que sur la carte sera indiqué dans quel centre culturel vous vous l’êtes procurée. Si vous la faites poinçonner dans un centre culturel différent, un « curio » supplémentaire vous sera automatiquement compté.

    Une fois la carte remplie, celle-ci vous sera échangée contre une place gratuite pour un spectacle « 3 curios » de votre choix  ou une entrée à moitié prix à un spectacle à deux "curios ".

    La vidéo du journal sur RTC Liège > http://www.rtc.be/reportages/262-general/1457049-hesbaye-collaboration-de-5-centres-culturels

    Notre article de l’année passée au 04/09/2012 sur ce blog > ICI

    5CC.jpg

     

  • HANNUT > UNE DYNAMIQUE COMMUNE DE CINQ CENTRES CULTURELS (AGENDA COMMUN JOINT)

    Group5CC_ 004.jpg

    Peut-être le savez-vous, cinq centres culturels sont aujourd'hui actifs sur le territoire de l'arrondissement de Waremme : Waremme évidemment, mais aussi Hannut, Braives, Remicourt et Saint-Georges.

     Ils sont porteurs de nombreux projets, tout au long de l'année, que ce soit en diffusion, en scolaire ou en éducation permanente. Plutôt autonomes jusqu'il y a peu, il existe pourtant aujourd'hui une nouvelle dynamique de collaboration entre les équipes. La période est en effet austère pour tous les secteurs et la Culture, associée aux loisirs, n'est pas prioritaire sur le budget d'un ménage. Il s'agit donc de ne pas surcharger les agendas, et surtout de ne pas se concurrencer.

    Nous reprenons ici les propos de Thomas Kempeneers, directeur du Centre Culturel de Waremme,  qui résume bien ce nouvel état d'esprit:  « Il existe plusieurs centres culturels sur le territoire, ils dialoguent et ils dialogueront encore plus à l'avenir, ils s'estiment et s'apprécient les uns les autres. Ne restez pas sur votre centre culturel, allez découvrir les autres.  Nous sommes suffisamment nombreux pour apporter une belle diversité culturelle, nous avons chacun nos spécialités, sans être « spécialisés », et nous sommes ouverts à tout un chacun. »

     Communiqué de presse

    Les Centres Culturels de Braives-Burdinne, de Remicourt, de Saint-Georges, de Waremme et Hannut sont très heureux.

    Ce lundi 3 septembre est un jour important pour nous. Nous avons décidé — ensemble — de renforcer les liens qui nous unissent.

    Nos 5 Centres Culturels situés en Hesbaye Liégeoise ont tous les mêmes objectifs et ne sont en aucun cas concurrents !

    Bien au contraire, il existe une dynamique commune qui se développe crescendo.

    Le plus bel exemple est celui de la conférence de presse de ce matin qui nous a réunit afin de vous rencontrer et de communiquer notre plaisir d'être ensemble.

    Nous reconnaissons et apprécions le travail respectif de chacun d'entre nous. Cela nous incite à créer des synergies nouvelles.

    Ainsi, nous échangeons régulièrement nos idées, nos expériences, nous nous entraidons, nous nous conseillons l'un, l'autre.

    Nous collaborons dans l'élaboration de nos agendas et calendriers.

    Nous échangeons parfois des collaborateurs-techniciens ou nous nous aidons en matière de prêt de matériel.

    Nous mettons chacun de nos moyens en commun et avons même l'ambition de réaliser - ensemble – des manifestations.

    Vous l'avez compris, notre enthousiasme nous emmène vers une nouvelle dynamique qui plus que jamais met en exergue les richesses culturelles et artistiques que nous avons pour mission de partager avec les publics.

    Notre Hesbaye change, elle évolue, elle s'agrandit. Son nombre d'habitants ne cesse d'augmenter. De rural, elle se prolonge de plus en plus en espace urbain.

    Avec nos équipes respectives, nos idées à souhait, nos spécificités et nos complémentarités, nous avons tous les atouts pour nous ouvrir à de nouvelles perspectives plus que réjouissantes.5CC.jpg

    Que nos publics partent demain à la découverte de nos 5 Centres Culturels plutôt que d'en fréquenter un seul est devenu notre voeu le plus cher.

    Voilà le message nous souhaitions vous laisser aujourd'hui!

    Emma Cudin pour le CC Braives-Burdinne

    Alain Bronckart pour le CC Hannut

    Michel Desaubies pour le CC Remicourt

    Thierry Guerin pour le CC Saint-Georges

    Thomas Kempeneers pour le CC Waremme

    En pièce jointe le dossier de presse & L’AGENDA COMPLET jusqu’a fin octobre ! > ICI en .PDF >>>>> DP conf presse 5 CC.pdf