recours

  • HANNUT > STATION-ESSENCE ROUTE DE LANDEN> : LE PROMOTEUR ENVISAGE D’ALLER EN RECOURS

    Le promoteur de la station-essence rue de Landen à Hannut envisage d’aller en recours contre le refus du Collège hannutois de lui accorder le permis unique.

    Il dispose d’un délai de vingt jours pour introduire son recours auprès du ministre wallon Carlo Di Antonio en charge de l’environnement. « Nous ne l’avons pas encore introduit mais il est plus que probable que c’est ce que nous allons faire » , avance Paul Pirotte de la SPRL Verlaine, auteur du projet.

    hannut,blog,jcd,station service,route landen,allez,recours,justicePaul Pirotte rejette les arguments du Collège lié à la stabilité du sol. Le site d’implantation est effectivement une ancienne décharge qui fait craindre aux riverains comme aux élus des problèmes de stabilité. « Nous n’allons jamais investir dans un projet de 3 millions d’euros sur un sol qui se laisserait aller ou qui menacerait à terme de se fissurer. Je peux vous l’assurer, on ne construira jamais s’il y a un problème de stabilité » , réagit Paul Pirotte qui rappelle aussi les conditions très strictes de sécurité auxquelles une station-essence est généralement soumise.

    Autre reproche fait par le Collège au projet : sa localisation dans une zone résidentielle. « Mais il n’y a rien de résidentiel. Ce qu’on trouve à 200 mètres, c’est une série d’implantations commerciales et notamment des concessionnaires voitures. »

    La SPRL Verlaine est spécialisée dans le commerce … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/02/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 07/02/2017

    Lire notre article précédent sur ce blog > PROJET DE STATION ESSENCE SUR HANNUT > LE PROMOTEUR N’A PEUT-ÊTRE PAS DIT SON DERNIER MOT > Sur > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/02/01

    L’article succin en ligne sur > http://www.lameuse.be/1782655

  • HANNUT/BRAIVES: DEUX RECOURS CONTRE 9 ÉOLIENNES LE LONG DE LA CHAUSSÉE ROMAINE

    1260470160.jpg

    En février dernier, sur recours, le ministre wallon de l’Aménagement du Territoire, Philippe Henry (Écolo) octroyait à la s.a Gestamp Wallonie (de Namur) le permis de construire et exploiter neuf éoliennes (sur 11 demandées) le long de la chaussée Romaine, entre Moxhe et Lens-St-Remy (Hannut). Réunis jeudi soir, les conseillers de Braives et de Hannut, directement concernés par cette décision, ont décidé d’introduire un recours en annulation devant le Conseil d’État. À Hannut, Écolo dans l’opposition, a voté contre, le CDH s’est rallié à la position de la majorité.

    En février dernier, sur recours, le ministre wallon de l’Aménagement du Territoire, Philippe Henry (Écolo) octroyait à la s.a Gestamp Wallonie (de Namur) le permis de construire et exploiter neuf éoliennes (sur 11 demandées) le long de la chaussée Romaine, entre Moxhe et Lens-St-Remy (Hannut). Réunis jeudi soir, les conseillers de Braives et de Hannut, directement concernés par cette décision, ont décidé d’introduire un recours en annulation devant le Conseil d’État. À Hannut, Écolo dans l’opposition, a voté contre, le CDH s’est rallié à la position de la majorité.

    Pour le député-bourgmestre Hervé Jamar (MR), les autorités communales ne sont pas encore suffisamment armées pour prendre attitude. «  On est toujours dans le flou total, de sorte que le moratoire que nous avons adopté en 2009 me semble s’imposer une nouvelle fois », a-t-il plaidé jeudi soir au conseil communal.

    À Braives, les conseillers ont bon espoir d’obtenir gain de cause devant le Conseil d’Etat. Ils pensent tenir de bons arguments. Ainsi, vu la proximité des éoliennes avec le village, une réunion d’information aurait dû avoir lieu sur le territoire braivois. Mais ça n’a pas été le cas. Second argument : l’impact sur l’environnement avec le dépassement de la norme sonore

    Source > http://www.sudinfo.be Photo DDH