reconnaitre

  • COMMENT RECONNAITRE « LE GOUT » DES PETITS ŒUFS DE PÂQUES PRÉEMBALLÉS ?

    Voici comment ne plus jamais tomber sur un goût que vous n'aimez pas quand les œufs en chocolat ont des emballages de toutes les couleurs

    Ce week-end, vous avez probablement été nombreux à recevoir des œufs en chocolat pour Pâques.

    Reste que tout le monde n’aime pas tous les goûts, et que lorsque les emballages sont quelconques, il n’est pas chouette de tomber sur un goût que l’on n’apprécie pas. Et bien vous ne connaîtrez pas ce problème grâce au magazine Libelle.

    Vous préférez le chocolat noir ? Ou le blanc ? Voire le praliné ? Pas facile de savoir quel œuf choisir lorsque vous avez le choix entre différentes couleurs sans savoir ce qu’elles représentent. Pourtant, ce cas-là pourrait bien se produire ce week-end.

    Pour info : Melk=Lait, Wit=blanc, Nootjes=noix.

    Source > Extrait article de http://www.sudinfo.be

  • A QUOI RECONNAÎT-ON LES PERSONNES CYBERDÉPENDANTES?

     

    1091946259_B975108664Z_1_20150324173411_000_G3147991S_1-0.jpg

    On cerne de mieux en mieux le profil type de l'accro à Internet.

    Voici à quoi il ressemble.

    Le phénomène de cyberdépendance fait l’objet d’un intérêt croissant. On commence ainsi à dessiner le profil type de l’accro pathologique à Internet.

    Cette étude a porté sur des personnes qui se sont adressées à des centres spécialisés dans la dépendance, afin de recevoir une aide en raison de problèmes liés à l’usage (très) excessif d’Internet. Sur base de ces dossiers, une équipe de l’université de Montréal a mis en évidence plusieurs caractéristiques.

    • Les hommes sont fortement majoritaires (88%), l’âge moyen est de 30 ans et la plupart n’ont pas de conjoint (73%) ou d’enfant (77%), alors qu’une importante proportion vit chez ses parents (46%).

    • Le temps passé sur Internet est de 66 heures en moyenne par semaine, sachant que les jeux de rôle multi-joueurs arrivent largement en tête des activités favorites (58% contre 30% par exemple pour les sites de conversation, les chatrooms).

    • Dans près de la moitié des cas, la demande d’aide fait suite à une pression ou à des menaces de l’entourage.

    • Les problèmes – personnels, familiaux, sociaux, professionnels… - associés à l’utilisation excessive d’Internet présentent des similitudes avec ceux liés à d’autres addictions (jeu, alcool…) : perte de contrôle, envahissement obsessionnel, difficultés relationnelles, troubles du sommeil, sevrage…

    • Deux tiers des personnes intégrées dans cette étude expriment une faible estime d’elles-mêmes. Un peu plus de la moitié (54%) considèrent que leur vie en ligne est plus satisfaisante que leur existence en dehors du Net, et un quart que l’une est aussi satisfaisante que l’autre.

    Les spécialistes concluent : « Il faut retenir que dans l’ensemble, ces personnes devraient être considérées comme de vrais dépendants, puisqu’elles montrent des effets délétères suffisamment graves pour les inciter à demander de l’aide ».

    Source  www.santementaleauquebec.ca/spip.php?rubrique1&lang=fr ) Via > Rédaction en ligne sur http://www.sudinfo.be/1247291 Photo > Vincent Rocher

  • COMMENT RECONNAITRE UN BON TRAVAILLEUR ?

    Recrutement_Bon-Employe_shutterstock_146633885.jpg

    En tant qu’employeur, comment pouvez-vous minimaliser les risques d’engager une personne qui se révélera finalement un mauvais choix ?

    Il y a plusieurs façons de vérifier si un candidat dispose vraiment des connaissances et des compétences nécessaires à un poste. Mais comment savoir si vous faites une erreur de casting en engageant quelqu’un ? Comment deviner si cette personne sera capable de s’intégrer à l’équipe et de relever les défis qui lui seront confiés ?

    1. Voyez au-delà de la qualification

    C’est bien joli d’être qualifié, mais ces qualifications ne seront vraiment utiles que si le candidat dispose aussi de qualités sociales.

    Si vous concentrez vos recherches sur les hard skills, vous trouverez probablement quelqu’un de très capable, explique  Dorien Lameris, HR Manager de KPN Consulting. Mais ne perdez jamais de vue qu’il faut aussi pouvoir collaborer au sein d'une équipe et pouvoir convaincre les autres. C’est pourquoi les softs skills sont également indispensables. Prenez cela en compte quand vous penserez avoir trouvé le candidat parfait.

    2. Essayez de découvrir comment le candidat réagirait

    Il y a énormément de techniques de recrutement pour découvrir comment une personne réagit dans certaines situations.

    La méthode la plus efficace est la méthode STAR, explique Frank Leenhoven, chef d’équipe chez Evides Waterbedrijf. STAR pour situation, tâche, action et résultat. En posant des questions STAR à un candidat, un recruteur voit facilement comment un candidat réagit à différentes situations.

    3. Soumettez les candidats à un test pratique

    Si vous voulez être certain qu’un postulant pourra faire face aux tâches qui l’attendent, testez-le en pratique.

    Ce que vous aimeriez savoir, c’est si le candidat en question dispose des bonnes connaissances et compétences, pointe Rémon van Riemsdijk, consultant en changement.Une mise en situation de deux ou trois heures est une bonne façon de savoir si le candidat sera ou non un atout pour l’entreprise

    Créez tout d’abord un cadre dans lequel vous pourrez tester les compétences de votre candidat, mais aussi ses softs skills. Cela vous semble peut-être une perte de temps, mais cela peut vous éviter un échec de recrutement. 

    Lire la suite

  • HUY-WAREMME: POUVEZ-VOUS RECONNAÎTRE DIX BOURGMESTRES? (VIDÉO)

    1951193006_B9726553Z_1_20121018200741_000_GP8AIEJ2_1-0.jpgNous avons soumis huit citoyens pris au hasard, de tout l'arrondissement Huy-Waremme et de tout âge à un quiz politique: sont-ils capables de citer le nom de leur mayeur? Peuvent-ils en identifier huit autres?

    La réponse et le test sont à découvrir dans votre journal La Meuse Huy-Waremme d'hier vendredi.

    La vidéo d'un jeune Amaytois (Samuel Dibartolomeo, 15 ans) qui se prête au jeu. > ICI

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Jeudi 18 Octobre 2012 à 20h07