réouverture

  • Imprimer

    BON A SAVOIR > LE CINÉMA VARIÉTÉ DE WAREMME ROUVRE À LA RENTRÉE

    La rénovation des Variétés a pris du retard

    En mars dernier, le cinéma Les Variétés de Waremme tirait son rideau pour entamer de gros travaux de rénovations. Malgré les aléas, cinq mois après la fermeture, le cinéma s’apprête à rouvrir ses portes le 5 septembre prochain. 

    Initialement, le cinéma devait rouvrir ses portes en juillet. Toutefois, les travaux ont pris du retard. « On a pris du retard avec la ventilation et ça s’est répercuté sur les autres corps de métiers. Nous voyons désormais la fin du tunnel et c’est grâce au travail d’une dizaine de bénévoles qui se sont investis pendant 20 ans pour obtenir les fonds nécessaires aux rénovations », indique Robert Mawet, gérant de l’établissement. Des fonds qui se chiffrent à ce jour à plusieurs centaines de milliers d’euros.

    Les dernières rénovations remontent à 2004, quant à la salle de cinéma, elle date des années … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 20/08/2018

    Source > Laura Marchese sur > votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 20/08/2018

    Illustration > LA.MA.

  • Imprimer

    HANNUT> BONNE NOUVELLE > LE MAGASIN ZEEMAN RESTERA FINALEMENT OUVERT

    À Hannut, le magasin Zeeman qui devait fermer définitivement ses portes ce samedi 4 août restera finalement ouvert.

    La gérante, Angélique Cauchie, 34 ans, de Cras-Avernas, en a été informée ce lundi. On évoque comme raison de ce revirement, la baisse du loyer.

    A la rue Albert Ier, la gérante et les deux employées du magasin Zeeman ont retrouvé le sourire. Les clients aussi. En avril dernier, en apprenant la fermeture prochaine du magasin, ils avaient fait circuler une pétition qui avait recueilli plus de 1.000 signatures.

    Parmi les raisons avancées pour justifier ce départ, on évoquait un loyer devenu aujourd’hui trop cher et un rendement insuffisant du commerce.

    Mais alors qu’en dépit de cette pétition la fermeture paraissait inéluctable, ce lundi après-midi, contre toute attente, le personnel a reçu un message de la direction les informant que le magasin resterait finalement ouvert. Selon la gérante, ce revirement de situation est probablement dû à la baisse du prix du loyer. «  C’est une très bonne nouvelle  », s’est-elle réjouie. Elle l’a immédiatement fait savoir sur la page Facebook du magasin.

    Le magasin Zeeman est ouvert depuis 2007. Et il le restera désormais au-delà de la date du 4 août qui avait été annoncée par l’enseigne hollandaise en mars dernier.

    Source > Marie-Claire GILLET en ligne libre sur > http://huy-waremme.lameuse.be

  • Imprimer

    HANNUT CE 23 MARS > RÉOUVERTURE OFFICIELLE DE LA BOUTIQUE Nar6sik RUE Z.GRAMME

    Voilà déjà 4 ans que nous avons ouvert notre commerce à Hannut.

     Aujourd'hui, pour célébrer ce 4ième anniversaire, nous franchissons un nouveau cap et nous nous agrandissons.

     En effet, comme le dit l'adage, "qui n'avance pas recule" ! Nous avons donc décidé d'avancer, de proposer encore plus de produits, plus de service et ainsi conquérir de nouveaux clients. Clients que nous souhaitons recevoir dans de meilleures conditions encore que par le passé.

     C'est donc non sans un brin de fierté et d'exaltation que nous serions heureux de vous compter parmi nous afin de partager le verre de bienvenue à l'occasion de la réouverture de notre commerce.

     Notre nouvelle adresse est le numéro 12 de la rue Zénobe Gramme à Hannut.

    Francesca et Jean-Michel

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events/402038670244498/

    28055804_10216004883575435_3363161587648254082_n.jpg

  • Imprimer

    LE RECYPARC DE HANNUT ROUVRE SES PORTES !

    Projet3.jpg

    A partir du 5 décembre prochain, le Recyparc de Hannut, situé rue Fond de la Tour, rouvrira ses portes après 7 mois de travaux et d’aménagement.

    Construit en 1992, le Recyparc était devenu trop petit pour recevoir les diverses fractions de déchets et sa conception ne permettait d’accueillir simultanément qu’un nombre limité de visiteurs.

    Il compte désormais 9 quais et de nouveaux espaces de stockage des déchets. Il est également muni d’une entrée et sortie afin de faciliter la circulation au sein du site et améliorer le flux. Chaque année, ce sont quelque 35000 visiteurs qui viennent déposer plus de 3000 tonnes de déchets. Autant dire que ces travaux étaient attendus et qu’ils amélioreront les conditions d’accueil.

    Petit rappel de l’horaire d’ouverture : du mardi au vendredi : de 9h à 12h30 et de 13h à 17h - Le samedi de 8h30 à 12h30 et de 13h à 17h.

    Pour plus de renseignements : Service Environnement : tél. : 019/51.93.84.

    Téléchargez notre règlement pour les particuliers qui fréquentent les recyparcs.

  • Imprimer

    HANNUT > A NE PAS MANQUER CETTE FIN DE SEMAINE > "BESTIARUM HUMANIMALIS"

    c2480b990586c44435008d4551df4a4e.jpg

    Le Centre culturel et la Ville de Hannut sont heureux de vous inviter à la réouverture de la Galerie d'Art du Château Mottin et au vernissage de l'exposition de JEMMY LAMAR ; "BESTIARUM HUMANIMALIS" (Le Bestiaire Humanimal), qui aura lieu le vendredi 3 octobre 2014 à 19h30 à la Galerie d'Art du Château Mottin rue de Landen 23 à 4280 Hannut nous en apporte la preuve

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=6Vrdln0FOCc

    "BESTIARUM HUMANIMALIS" : Faire surgir l’étrange dans le familier (par Lucien Rama, critique d'art)

    A découvrir le vendredi 3 octobre à 19h30. > Vernissage de l'exposition des œuvres de Jemmy Lamar.  Galerie d'art du Château Mottin à Hannut.

    «Mêlant dessin et encre de Chine, Jemmy Lamar met en lumière un monde polymorphe aux enjeux multiples. Il ne s'agit pas ici d'un art gratuit, décoratif et insignifiant : c'est un travail qui veut porter un témoignage de son temps et dont les personnages principaux pensent et vivent une existence vraie et souvent douloureuse.

    Humour et émotions se dégagent de ce bestiaire ou l’animal et l’humain sont intimement mêlés. Au gré d’une sélection d’encres envoûtantes, ce jeune artiste, autodidacte, pose un regard sur l'animalité et le rôle ambivalent de l'humanité, partagé entre la destruction de la planète et le sacrifice de tous les êtres vivants.

    Ce jeune artiste pluriel, metteur en scène, et photographe, n'a jamais cessé de s'intéresser de près aux problèmes d’environnement de notre planète. Et son travail dans le domaine des arts visuels nous en apporte la preuve.

    En littérature, un bestiaire désigne un manuscrit regroupant des fables et des moralités sur les « bêtes », animaux réels ou imaginaires. Le « BESTIARUM HUMANIMALIS » présenté au Château Mottin de Hannut, c'est autre chose, c'est plus qu’un remarquable jeu de mots !

    Il y brouille les champs de la création et de la perception. Questionnant les formes, les limites de la représentation et de la vision, Jemmy Lamar ouvre les portes à des personnages foisonnants où se mêlent les traits de l’invisible et du réel, créant des lieux où se mêlent l'étrange et l'inattendu.6712796723fa414b9b872e39116623d4.jpg

    Mais derrière cette satire, un rien surréaliste, derrière ce ballet précieux, il y a une invitation à explorer avec « humour et gravité » des mondes graphiques, à la fois si proches et si lointains.

    Son but n’est pas de faire de la belle image, il tient à dépasser la simple fascination pour mener un vrai travail de réflexion sur la nature humaine et le respect de notre terre.

    Nourrie par une culture exigeante, secondée par une écriture ciselée, cette approche, assez littéraire, est aussi très politique. Elle est le fruit d'une vision poétique personnelle, un rien facétieuse. Mais c’est dans ce sens, que l’on y retrouve, à la fois l’univers d’Hans Bellmer ou de la tradition Mithila, cet art pictural de l'Etat du Bihar, du nord-est de l'Inde.

    Quel plaisir de découvrir un jeune qui s’approprie un thème universel et inépuisable, tout en n’échappant pas à l’extrapolation des attitudes animalières et à leur réinvention.

    Très riche en contenus et en symbolique, ce «Bestiarum» demeure une invitation au voyage fantastique qu’il ne faut pas manquer.

    Voilà un peintre qui a quelque chose à dire et qui le dit, certes, d'une façon vigoureuse, parfois sombre, toujours sans concession. Mais son regard sait voir les injustices et les violences contemporaines avec une efficacité certaine: à nous d’ouvrir «grand» nos yeux…»

     

    10610515_916287665052786_12551446754757896_n.jpg

     

    Source > Lucien Rama >Critique d’art >Aiap-Unesco via le CCH

  • Imprimer

    BONNE NOUVELLE: L'E42 LIEGE-NAMUR ROUVERTE PARTIELLEMENT DES CE VENDREDI SOIR

    133700828_B973648060Z_1_20140925094945_000_GMU36CV7S_1-0.jpg

    Bonne nouvelle pour tous les automobilistes qui empruntent l'autoroute E42 entre Liège et Namur.

    En travaux depuis plusieurs mois, l'autoroute est à présent rénovée et les tronçons qui devaient être mis à trois bandes le sont.

    Mais l'une de ces bandes Lire la suite ...

    Source > Laurence Piret sur > http://www.sudinfo.be/1109846

  • Imprimer

    HANNUT > RÉSERVER LA DATE DANS VOTRE AGENDA > "BESTIARUM HUMANIMALIS"

    c2480b990586c44435008d4551df4a4e.jpg

    Le Centre culturel et la Ville de Hannut sont heureux de vous inviter à la réouverture de la Galerie d'Art du Château Mottin et au vernissage de l'exposition de JEMMY LAMAR ; "BESTIARUM HUMANIMALIS" (Le Bestiaire Humanimal), qui aura lieu le vendredi 3 octobre 2014 à 19h30 à la Galerie d'Art du Château Mottin rue de Landen 23 à 4280 Hannut nous en apporte la preuve

    Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=6Vrdln0FOCc

    "BESTIARUM HUMANIMALIS" : Faire surgir l’étrange dans le familier (par Lucien Rama, critique d'art)

    A découvrir le vendredi 3 octobre à 19h30. > Vernissage de l'exposition des œuvres de Jemmy Lamar.  Galerie d'art du Château Mottin à Hannut.

    «Mêlant dessin et encre de Chine, Jemmy Lamar met en lumière un monde polymorphe aux enjeux multiples. Il ne s'agit pas ici d'un art gratuit, décoratif et insignifiant : c'est un travail qui veut porter un témoignage de son temps et dont les personnages principaux pensent et vivent une existence vraie et souvent douloureuse.

    Humour et émotions se dégagent de ce bestiaire ou l’animal et l’humain sont intimement mêlés. Au gré d’une sélection d’encres envoûtantes, ce jeune artiste, autodidacte, pose un regard sur l'animalité et le rôle ambivalent de l'humanité, partagé entre la destruction de la planète et le sacrifice de tous les êtres vivants.6712796723fa414b9b872e39116623d4.jpg

    Ce jeune artiste pluriel, metteur en scène, et photographe, n'a jamais cessé de s'intéresser de près aux problèmes d’environnement de notre planète. Et son travail dans le domaine des arts visuels nous en apporte la preuve.

    En littérature, un bestiaire désigne un manuscrit regroupant des fables et des moralités sur les « bêtes », animaux réels ou imaginaires. Le « BESTIARUM HUMANIMALIS » présenté au Château Mottin de Hannut, c'est autre chose, c'est plus qu’un remarquable jeu de mots !

    Il y brouille les champs de la création et de la perception. Questionnant les formes, les limites de la représentation et de la vision, Jemmy Lamar ouvre les portes à des personnages foisonnants où se mêlent les traits de l’invisible et du réel, créant des lieux où se mêlent l'étrange et l'inattendu.

    Mais derrière cette satire, un rien surréaliste, derrière ce ballet précieux, il y a une invitation à explorer avec « humour et gravité » des mondes graphiques, à la fois si proches et si lointains.

    Son but n’est pas de faire de la belle image, il tient à dépasser la simple fascination pour mener un vrai travail de réflexion sur la nature humaine et le respect de notre terre.

    Nourrie par une culture exigeante, secondée par une écriture ciselée, cette approche, assez littéraire, est aussi très politique. Elle est le fruit d'une vision poétique personnelle, un rien facétieuse. Mais c’est dans ce sens, que l’on y retrouve, à la fois l’univers d’Hans Bellmer ou de la tradition Mithila, cet art pictural de l'Etat du Bihar, du nord-est de l'Inde.

    Quel plaisir de découvrir un jeune qui s’approprie un thème universel et inépuisable, tout en n’échappant pas à l’extrapolation des attitudes animalières et à leur réinvention.

    Très riche en contenus et en symbolique, ce «Bestiarum» demeure une invitation au voyage fantastique qu’il ne faut pas manquer.

    Voilà un peintre qui a quelque chose à dire et qui le dit, certes, d'une façon vigoureuse, parfois sombre, toujours sans concession. Mais son regard sait voir les injustices et les violences contemporaines avec une efficacité certaine: à nous d’ouvrir «grand» nos yeux…»

    10610515_916287665052786_12551446754757896_n.jpg

    Source > Lucien Rama >Critique d’art >Aiap-Unesco via le CCH

  • Imprimer

    RÉOUVERTURE DU MAGASIN DU MONDE OXFAM DE HANNUT

    images_79.jpg

    Après un relooking bien mérité, le magasin du monde Oxfam de Hannut a été réouvert voici peu.

    Premier constat : l’équipe accueillerait volontiers de nouveaux bénévoles.

    Intéressé(e) et disponible quelques heures par semaine ? Contactez sans plus attendre Mme Keppenne Jeannine au 0474/53.10.44.

    Vous pouvez également vous présenter le mardi matin à l’adresse suivante : MDM Oxfam , 50 rue Albert 1er 4280 Hannut. Grand merci !