rémunérations alternatives

  • LES PATRONS DISPOSENT DE PLUSIEURS ALTERNATIVES POUR DONNER LE SOURIRE A LEURS EMPLOYES... BON A SAVOIR!

    remuneration.jpg

    Quelles formes de rémunérations alternatives pour mon personnel ?

    Quand on regarde le coût salarial en Belgique, on se rend compte que le salaire de base est en fait ce qui est fiscalement le moins intéressant. « Or, il existe des formes de rémunérations alternatives qui peuvent se révéler intéressantes tant pour l’employé qui les reçoit que pour le patron qui les offre. On pense, par exemple, aux chèques-repas, au remboursement de frais ou encore aux indemnités forfaitaires », explique Cédric Crapet, consultant RH.

    Penchons-nous sur quelques exemples comme l’assurance-groupe même si, pour les jeunes, elle est rarement vue comme un élément attractif car ils ne la touchent pas chaque mois pendant leur carrière mais bien au moment de la pension.

    Notons que l’ONSS dispose d’un document qu’il est possible de se fournir et qui reprend les frais qui sont acceptés. Par exemple, les travailleurs qui travaillent à domicile le soir pour lire des mails ou finaliser des dossiers peuvent recevoir une indemnité de 117 euros nets par mois pour les aider à payer leurs charges (électricité…). Pour les travailleurs qui effectuent des déplacements professionnels avec leur véhicule privé, l’ONSS accepte, par exemple, que le patron offre 15 euros par mois pour couvrir des frais de parking ou de car-wash.

    « Les travailleurs itinérants, c’est-à-dire ceux qui travaillent au moins 4 heures par jour à l’extérieur du bureau, peuvent toucher 10 euros par jour d’indemnité, ce qui monte quand même à 220 euros par mois, pour absence de commodités. On peut y ajouter 6 euros par jour pour les repas », ajoute le consultant RH. Enfin, sans être exhaustif, le patron peut décider de mettre à disposition de son personnel du matériel informatique pour un usage privé.L’entreprise reste propriétaire du matériel tandis que l’employé a à sa disposition du matériel récent et de bonne qualité. L’ONSS estimera l’avantage à 180 euros par an, et le prise en charge par l’employeur d’une connexion internet à domicile sera quant à elle estimé à 60 euros pour toute l’année.

    Source > L.B. sur > http://www.jobsregions.be