réflexion

  • BRISER LE TABOU DE LA CRISE

    Claude_Halmos.jpg

    Dans son dernier livre, la psychanalyste Claude Halmos montre que la crise économique provoque des conséquences psychologiques aussi sévères que les désordres familiaux et intimes.

    Mais la détresse sociale serait devenue le nouveau tabou de nos sociétés. Une omerta à briser d’urgence.

    Ce fut l’une des premières psys à intervenir dans les médias. Claude Halmos, qui fut chroniqueuse de 1992 à 1997 dans l’émission La grande famille sur Canal+  et intervient depuis 2002 sur France Info, a connu et accompagné la montée de la culture psy. Car aujourd’hui, plus personne n’ignore la réalité des secrets de familles, des caprices de l’amour et de l’ambivalence des sentiments. Mais la psychanalyste constate qu’un nouveau tabou a remplacé celui de l’intime : aucun psy pour parler aujourd’hui de la souffrance qu’engendrent les fins de mois difficile, le chômage ou les nouvelles méthodes de management ; aucun média pour relayer cette détresse, à l’heure où les journalistes sont priés de mettre l’accent sur les solutions quitte à taire les problèmes. À 68 ans, Claude Halmos veut briser ce silence radio : non, tout n’est pas dans la tête et la méthode Coué n’a jamais guéri personne ! Ce n’est qu’à partir du moment où nous reconnaîtrons que les temps sont durs que des solutions collectives pourront être trouvées.

    Selon vous, nous sommes aujourd’hui dans un déni de réalité face à la crise. Pourquoi ? ...

    Lire la suite