récoltes

  • MÉTÉO POURRIE: INQUIÉTUDE DES FRUITICULTEURS DE WAREMME ET HANNUT

    932707453_ID7921771_poires_121224_H3Z7WF_0.JPGEn Hesbaye comme ailleurs, les récoltes seront difficiles.

    L’année ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices pour les pommes et les poires. Les premières estimations de récoltes sont décevantes, a fait savoir le Boerenbond. Pour les pommes, les spécialistes tablent sur un recul de 30% et pour les poires de 14%. À Hannut et à Waremme, les fruiticulteurs sont inquiets.

    Les conditions pour la floraison sont loin d’être favorables avec un temps froid et humide et même des gelées en avril. La tempête qui a soufflé en août dernier, celle-là même qui avait ravagé le site du Pukkelpop, aurait également laissé des traces. La grêle n’a pas seulement endommagé les récoltes de l’an dernier mais également les nouvelles fleurs.

    La récolte de pommes cette année est estimée à 212 millions de kilos et celle des poires à 255 millions. La récolte de poires en Belgique se constituera à 90% de la variété Conférence.

    Cette estimation a été effectuée après consultation de quelque 150 cultivateurs en Belgique. Les prix de ces deux fruits ne sont pas encore connus. Ils sont en effet déterminés en fonction de l’offre totale en Europe.

    La Belgique dispose de 7.140 hectares de pommiers et de 8.579 hectares de poiriers. En Wallonie, environ 750 hectares sont consacrés à la culture des pommes, selon l’Agence wallonne pour la promotion d’une agriculture de qualité (APAQ-W). La majorité des plantations se trouvent en Hesbaye dans les régions de Liège, Visé, Hannut, Waremme, Namur, Charleroi et Mons. Les poiriers, essentiellement plantés en province de Liège, sont moins nombreux: 500 hectares d’exploitations.

    Voir votre journal de ce jour

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 17 Juillet 2012 à 12h14