que faire

  • QUE FAIRE CE 21 JUILLET ? > CÉLÉBRATIONS, CORTÈGE FOLKLORIQUE, MARCHÉ ARTISANAL ET BAL POPULAIRE SONT PRÉVUS À HANNUT

    Cette année encore, Hannut s’adonnera aux festivités du 21 juillet afin de célébrer la Nation.

    Célébrations patriotiques, cortège folklorique, marché artisanal nocturne et bal populaire sous le rythme entraînant d’un orchestre seront au rendez-vous en ce jour de fête.  

    De nombreux lieux de festivités seront proposés au grand public pour célébrer la Fête nationale. Dans la région Huy-Waremme, Hannut se démarque par la grandeur de l’événement organisé. Dès 10h30, un Te Deum sera donné en l’honneur de la Fête nationale à l’église Saint-Christophe suivi du dépôt d’une gerbe au Monument aux Morts de la route de Landen. Vers 11h30, le bourgmestre tiendra un discours rappelant l’importance des valeurs patriotiques ainsi que la nécessité de rappeler à tout un chacun les moments historiques qu’a connu notre pays avec cette volonté de les faire perdurer dans les mémoires de génération en génération.

    Ce devoir de mémoire accompli, un grand cortège folklorique et carnavalesque s’en suivra. « Vers 14h - 14h30, un grand cortège de 32 chars défilera dans les rues de Hannut, autour de la ville, sur approximativement 6 km, faisant une boucle pour revenir au centre-ville. On aura de la danse, il y aura beaucoup de couleurs, les Gilles de Nivelles seront présents pour la troisième année consécutive et prêts à lancer 50 kg d’oranges. On aura aussi 4 cornemusiers, des géants, une fanfare, etc », se réjouit François Maurice, président de Tourisme Hannut Promotion. Le cortège prendra fin sur la place Henri Hallet.

    La fête ne s’arrêtera pas là puisque un chapiteau sera dressé à l’esplanade de l’Hôtel de Ville. « Après le cortège, vers 18h, on invitera tout le monde à venir se dandiner au bal donné pour l’occasion par l’orchestre « Les Altesses » ».

    Cette année, la Ville de Hannut innove : elle proposera en sus un marché artisanal nocturne sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville. «Après le cortège, tout le monde pourra venir découvrir ce marché artisanal d’une centaine d’exposants de 18h à 23h. Il y aura de tout, aussi à boire et à manger bien entendu, mais il est vraiment original ».

    Des mesures de sécurité seront prises. « Le risque 0 n’existe pas mais le cortège est toujours bien encadré. La sécurité sera au rendez-vous tant au niveau du cortège qu’au niveau de la Ville» .

    Source > C.CHAROT sur votre journal « LA MEUSE H/W » de ce 19/07/2016

    Retrouver l’ensemble du programme heure par heure sur votre blog Sudinfo de Hannut sur >

    http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2016/07/19/le-programme-complet-de-la-journee-du-21-juillet-a-hannut-195587.html

     

  • SALE TEMPS POUR LES LÉGUMES > LES LIMACES ENVAHISSENT LES POTAGERS !

    Année record : on en compte 300.000 par hectare de culture, soit 30 limaces au mètre carré… Beurk

    Les producteurs de légumes et les particuliers amoureux des potagers ont perdu le sourire. Les gastéropodes en nombre, mangent tout… La faute à la météo  

    Ne dites pas que vous n’en avez pas trouvé une dans votre jardin, on ne vous croira pas. Les limaces sont partout et en masse. Juste pour vous donner une idée, ces dernières semaines, on en a « recensé » 300.000 par hectare de culture. Soit 30/m². Alors qu’en saison normale, on en dénombre… 8.

    L’explication ? « Nous n’avons pas eu d’hiver et actuellement, les températures sont basses pour la saison et la pluie très abondante » , nous dit Michaël Dossin, professeur de maraîchage et arboriculture bio à l’institut de La Reid. Résultat ? «Une année extrêmement difficile pour les producteurs de légumes et pour les particuliers qui ont des potagers ».

    On peut parler d’invasion de limaces ? « Clairement oui ! C’est une année exceptionnelle si on peut parler ainsi. Et si les conditions climatiques se maintiennent, on est parti pour des mois avec des limaces dans les jardins ». Le pro nous explique que, faute d’hiver froid, les œufs des limaces ont tenu le coup. Et que la pluie actuelle favorise leur sortie et leurs déplacements : « Elles glissent plus facilement et elles peuvent donc faire 1,5 km par jour ».

    Et aussi faire beaucoup de dégâts. « Évidemment, vu qu’elles mangent tout, tous les déchets végétaux mais elles s’attaquent aussi à tous les légumes et fruits : salades, fraises… En outre, elles se reproduisent très vite ».

    PAS DE PRÉDATEURS

    Autre conséquence de ce foutu temps, il n’y a pas de prédateurs: « Les scarabées éliminent les limaces en règle générale. Mais ils n’aiment pas la pluie et donc ils ne sortent pas ».

    Comment se séparer de ces gastéropodes ?  … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce 20/06/2016

    Source > M.SP. sur votre journal LA MEUSE de ce 20/06/2016 > illustration C.L.

  • HANNUT > LUMINAIRE PUBLIC EN PANNE > QUE FAIRE ….

    DSC01754.jpg

    Si vous constatez un luminaire d’éclairage public en panne il faut parfois plusieurs semaines pour qu’ils soient remis en ordre.

    Nous croyons nécessaire de rappeler les dispositions propres à cet équipement.

    Les luminaires d’éclairage public, sauf leur support, sont de propriété communale.

    Toutefois, comme pour l’ensemble des réseaux électriques, seuls Resa et ses entreprises agréées sont habilitées à travailler sur les appareils en question.

    La démarche est donc la suivante :

    - lorsque vous constatez un luminaire en panne, vous êtes invités à le signaler au Service technique communal, téléphone : 019/51.93.78, adresse e-mail : travaux@hannut.be;

    - le Service technique communal transmet l’information à Resa.

    Il faut savoir que depuis quelque temps, les dépannages ne se font plus au coup par coup mais bien lors de tournées généralisées sur l’entité.

    Pour Hannut et pour 2015, le programme d’intervention est le suivant :

    - semaine n° 37, du 07 au 11 septembre ;

    - semaine n° 46, du 09 au 13 novembre.

    Ces dispositions ne sont pas d’application lorsque tout un quartier est plongé dans le noir, auquel cas Resa procède au dépannage de suite.

    Source > Ville de Hannut > Ch. DELWICHE. Chef du Service technique communal,

  • URGENCE GUEULE DE BOIS … QUE FAIRE POUR Y REMÉDIER …

    Projet2.jpg

    Ce que vous pouvez faire maintenant

    Boire

    Beaucoup d’eau, même si vous n’en avez pas envie.

    Du jus, mais évitez les jus très acides, comme le jus d’orange. Essayez aussi une tisane à la menthe, au gingembre ou à la camomille.

    Du jus de tomate ou de légumes mélangés. Ils renferment des sels minéraux qui vous feront du bien.

    Manger

    Prenez du bouillon salé, pas trop gras (de boeuf, de poulet, de légumes), même si vous n’avez pas faim. Faites l’effort d’en prendre, au moins un peu à la fois, aussi souvent que possible.

    Quelques craquelins ou un peu de pain grillé.

    Du miel ou du sirop d’érable; tartinez-en vos craquelins, mettez-en dans votre tisane ou avalez-le à la cuillère.

    Un œuf poché, un aliment qui se digère très facilement, dès que vous vous en sentez capable.

    Prendre

    De l’ibuprofène (Advil®, Motrin®, ou un générique), pour soulager votre mal de tête.

    Dormir

    Tamisez les lumières et fuyez le bruit.

    Reposez-vous et dormez tant que vous le pouvez; vous travaillerez demain, lorsque votre foie aura fini de digérer l’alcool.

    On estime qu’environ 75 % des personnes qui consomment une quantité appréciable d’alcool présentent, dans les heures qui suivent, au moins deux des symptômes de la veisalgie

    Photo > europe

  • BLACK-OUT CET HIVER: VOUS FERIEZ BIEN DE VERIFIER VOTRE ALARME!

     

    1068932041_B974012028Z.1_20141110070229_000_GK03EKB5N.4-0.jpg

     

    L’alarme anti intrusion, qui protège votre maison, votre entreprise, votre magasin contre les cambrioleurs fonctionnera-t-elle en cas de black-out cet hiver?

    Une panne de courant prolongée et surtout annoncée pourrait être du pain bénit pour les voleurs si vous n’effectuez pas un minimum de vérifications.

    Sans électricité, ça va fonctionner moins bien... Lire la suite ici ...

    Source > F. DE H. sur > http://www.sudinfo.be/1144035 Photo > WILLY LECLERCQ

  • ENTRETIEN D’EMBAUCHE: 4 FAÇONS DE REPONDRE A UNE QUESTION DONT VOUS NE CONNAISSEZ PAS LA REPONSE

    shutterstock_137251355b.jpg

    Les entretiens d’embauche demandent beaucoup de préparation.

    Et même si vous vous entraînez, vous risquez tout de même de tomber sur une question à laquelle vous ne savez pas répondre. Le cas échéant, vous devez à tout prix éviter de vous laisser submerger par l’angoisse du blanc, qui menacerait de mettre en péril tous les points que vous avez marqués jusqu’alors dans l’interview. Voici 4 façons de répondre à une question dont vous ignorez la réponse et de sauver les meubles !

    1. Prenez votre temps

    Essayez de gagner un peu de temps de réflexion en commentant la question elle-même, en tant que question. Un « Hmmm… c’est une excellente question. Laissez-moi un peu de temps pour y réfléchir… » vous donnera déjà quelques secondes pour mettre vos idées en place. Vous signifierez également à votre interlocuteur que vous n’avez pas directement une réponse, mais que vous en cherchez une et que vous êtes confiant à l’idée de la trouver. 

    2. Pensez à voix haute

    Souvenez-vous que la plupart du temps, les recruteurs vous posent des questions-pièges non pas pour vous entendre déballer directement la bonne réponse, mais pour mieux cerner votre façon de penser. Si vous avez pris quelques secondes de réflexion, expliquez à votre interlocuteur à quoi vous pensiez et comment vous en êtes venu à votre conclusion. Structurez votre réponse en y glissant des termes comme « d’abord », « ensuite », « enfin ».

    3. Réorientez la question

    Vous pouvez également essayer de réorienter la question et de l’amener sur un terrain que vous connaissez bien. Vous ne ferez peut-être pas appel à une compétence particulière, mais si vous parvenez à faire le lien avec des compétences similaires, vous vous en sortirez beaucoup mieux qu’en affirmant simplement que vous n’avez pas les compétences recherchées.

    Mettons que vous ayez postulé une fonction exigeant de l’expérience en marketing des réseaux sociaux et que l’on vous demande d’expliquer votre expérience dans ce type de marketing. Si cette expérience vous fait défaut, vous pouvez essayer de rediriger la réponse vers quelque chose que vous maîtrisez. Dans ce cas-ci, vous pourriez citer votre expérience en management des réseaux sociaux ou en marketing de l’édition et dire « C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis si excité par ce poste. J’ai beaucoup d’expérience en management des réseaux sociaux car j’ai tenu un blog dans le cadre de ma dernière fonction et je me débrouille bien en marketing de l’édition de part mon organisation professionnelle. Je pense être vraiment bien outillé pour combiner ces deux compétences et lancer le marketing adéquat pour votre produit sur les réseaux sociaux. » 

    4. Prévoyez une roue de secours

    Évidemment, il se peut que l’on vous pose une question à laquelle vous ne pouvez vraiment pas répondre, même en vous laissant un temps de réflexion, en réfléchissant tout haut ou en faisant un lien avec l’une de vos compétences. Certaines questions sont trop spécifiques ou trop pointues et ne sont pas éludables. Dans ce cas, faites appel aux informations que vous avez recueillies au sujet de l’entreprise et du secteur dans laquelle celle-ci est active.

    Admettons que vous postuliez un poste de fusion et d’acquisition dans la finance et que l’on vous demande ce que sont les fonds de roulement. Vous n’en avez pas la moindre idée. Concentrez-vous sur votre enthousiasme pour le poste et sur votre connaissance du secteur. Essayez quelque chose comme « ce n’est pas un concept que je maîtrise pour le moment, mais j’aime vraiment beaucoup la finance et j’essaie constamment d’en apprendre davantage. Je me tiens au courant des affaires et je me suis intéressé de près à certains contrats que vous avez négociés. J’ai aussi lu beaucoup de choses sur les entreprises que vous conseillez. Je pense que l’envol du secteur de l’automobile va bientôt créer une série d’opportunités et que nous pourrons aussi en tirer des conclusions enrichissantes pour le business de F&A. »  

    Avant tout, essayez de tirer des leçons de chacun de vos entretiens d’embauche. Souvenez-vous que si l’on vous pose une question à laquelle vous ne savez pas répondre, vous pourrez toujours satisfaire d’une façon ou d’une autre les véritables attentes du recruteur, sous-jacentes à ladite question.

    Source : The Muse > Texte: Céline Préaux via > http://www.references.be

  • ENTRETIEN D’EMBAUCHE > 8 CHOSES A FAIRE SI VOUS RESTEZ SANS NOUVELLES

    Mardi.jpg 

    C’est souvent dans la gestion de la contrariété que vous pouvez vous distinguer des autres

    Voilà une semaine que vous avez passé un entretien d’embauche. Depuis, vous restez sans nouvelles. Vous vérifiez compulsivement vos e-mails, vous appelez votre messagerie vocale pour être sûr(e) de ne pas avoir raté de messages (votre téléphone a peut-être buggé et n’a pas notifié la présence d’un message vocal), en vain. Voici donc 8 choses que vous pouvez faire pour faire avancer le schmilblick  

    1. Élaborez un plan 

    Prenez les devants et contactez le recruteur qui vous a interviewé(e). Élaborez un plan de communication préalable. David Parnell, coach en communication, met en garde : si vous appelez trop souvent ou si vous bombardez votre interlocuteur de mails, vous vous présentez comme quelqu’un d’à la fois énervant et désespéré ; si vous ne donnez pas de suite, vous vous montrez irrespectueux(/se) et désintéressé(e). Vous devriez déterminer un plan et vous y tenir. Ne vous autorisez que quelques tentatives sur un laps de temps limité. 

    2. Restez courtois(e) 

    Restez toujours courtois(e) dans vos échanges téléphoniques ou épistolaires, même lorsque le recruteur vous énerve. Il n’a peut-être pas fini d’interviewer tous les candidats. Il doit peut-être encore se décider. Peut-être est-il en train de chercher une autre position pour vous au sein de l’entreprise et attend-il que celle-ci se précise avant de vous contacter. Quoiqu’il en soit, le recruteur se rappellera votre professionnalisme si vous parvenez à rester courtois(e). C’est souvent dans la gestion de la contrariété que vous pouvez vous distinguer des autres. 

    C’est souvent dans la gestion de la contrariété que vous pouvez vous distinguer des autres (TWEET) 

    3. Vérifiez vos réseaux sociaux 

    Vérifiez sur Facebook, Twitter ou LinkedIn si vous n’avez pas un ami ou un ancien collègue qui travaille pour la société dans laquelle vous avez postulé. Le cas échéant, tentez d’obtenir le soutien de cette personne ou au moins de savoir où en est le processus d’embauche. 

    4. Évaluez la réponse du recruteur 

    Avant de passer à l’étape suivante, évaluez la réponse du recruteur à votre prise de contact. S’il se montre chaleureux, vous pouvez vous investir davantage et revenir à la charge un peu plus tard. S’il reste froid, mieux vaut éviter de perdre votre temps et passer votre chemin. 

    5. Montez les échelons 

    Si après plusieurs tentatives vous n’obtenez pas de réponse de la part du recruteur ou du responsable RH, remontez les échelons. Il semblerait que plus vous montez dans la hiérarchie, plus on témoignera de respect envers le/la candidat(e) que vous êtes. Essayez de contacter la personne pour laquelle vous travaillerez directement. Vous redynamiserez ainsi votre processus de recrutement et vous serez à quoi vous en tenir. 

    6. Fiez-vous à votre instinct et soyez réaliste 

    David Parnell insiste sur la difficulté de faire face au rejet : « Le rejet est un traumatisme psychologique ; en réalité, il a été prouvé que le rejet était une source de souffrance physique. On ne devrait pas s’étonner de ce que notre esprit soit doté de mécanismes puissants comme la rationalisation, qui aide à neutraliser ses affects : "Ils n’ont peut-être pas reçu mes 37 mails." "Je parie qu’ils ont quitté le pays ce mois-ci et qu’ils n’ont pas de service téléphonique". Ces rationalisations peuvent parfois nous empêcher d’avancer en nous poussant dans la mauvaise direction. Fiez-vous à votre instinct – il détient souvent la réponse. »  

    7. Ne le prenez pas pour vous 

    Si ça se trouve, le poste n’est plus disponible dans la version dans laquelle il a été ouvert (on a réduit les responsabilités, le salaire, l’horaire ou on l’a carrément supprimé). La plupart des entreprises préfèrent ne pas ébruiter ce genre de nouvelles et choisissent de les taire. 

    8. Tirez-en des leçons au sujet de la culture de cette entreprise 

    La façon dont une entreprise gère le suivi de ses entretiens d’embauche ne reflète pas toujours directement la culture de cette entreprise, mais c’est malgré tout un bon indice. Rappelez-vous-en si elle revient vers vous à l’avenir ou si vous décidez de postuler une nouvelle fonction dans cette boîte. 

    Source : Forbes via > http://www.references.be 

  • CANICULE> QUE FAIRE POUR MIEUX SUPPORTER LA CHALEUR?

    193447299.jpg

    Par fortes chaleurs, il n'est pas toujours évident de vaquer à ses occupations quotidiennes sans mettre l'organisme à rude épreuve.

    Voici 8 conseils pour mieux supporter la chaleur quand le thermomètre grimpe en flèche.

    Tous les détails sur notre site Passion Santé

    Le plan canicule de la ville de Hannut > ICI