protection

  • HANNUT EN TRANSITION > OPÉRATIONS DE SAUVETAGE DES BATRACIENS

    A la fin de l’hiver, lors des soirées pluvieuses, grenouilles, crapauds, tritons et salamandres entament leur périlleuse migration annuelle.

    Afin de rejoindre leurs sites de reproduction, nombre d’entre eux sont en effet contraints à traverser nos routes. Des volontaires hannutois se mobilisent alors et participent aux opérations de ramassage pour éviter l’hécatombe.

    Trois sites de traversées ont été identifiés à AVIN (rue du roua et ruelles des mottes) à MOXHE (Sentier de la Meunerie) et à ABOLENS (rue du Brou).

     Des barrières ‘’Nadar’’ vous invitant à lever le pied vont être installées à proximité des zones problématiques. Rouler en dessous de 30 km/heure permet en effet d’éviter que les amphibiens ne soient aspirés et projetés contre le soubassement des véhicules.

    Vous avez identifié un site de passage important non répertorié ? Vous désirez vous associer à cette action en faveur de la biodiversité ?

    N’hésitez pas à nous contacter au 019/51.93.68environnement@hannut.be  pour plus d’informations.

    Source > https://www.facebook.com/hannutentransition

  • VILLE DE HANNUT > ENQUÊTE PUBLIQUE > DONNONS VIE À L’EAU !

    SPW-DG03-Eau-Affiche-A3-2.jpg

    Enjeux pour une meilleure protection de l’eau en Wallonie.

    Enquête publique du 16/09/2013 au 17/03/2014.

    Contact : > Laurence Meens – Conseillère Environnement > Rue de Landen, 23 – 4280 Hannut

    Téléphone : 019/ 51 93 84 > Fax : 019/51.93.55

    E-Mail : mailto:environnement@hannut.be

    En téléchargement > Le dossier complet de la région Wallonne > 10652.RW-DGO3_brochure_FR_LD.pdf

    Source > http://www.hannut.be

  • LA LÉGISLATION BELGE NE PROTÈGE PAS ASSEZ LA VIE PRIVÉE DES INTERNAUTES

    La législation belge ne protège pas assez la vie privée des internautes, prévient
    134700469_ID7541762_0-web_081250_H3R371_0.JPGla Commission de la protection de la vie privée dans un avis rendu au ministre de la Protection des consommateurs, Johan Vande Lanotte (sp.a).

    La Commission met en exergue les lacunes de la loi belge en ce qui concerne la vie privée par rapport à toutes les formes de communication électronique, peut-on lire jeudi dans De Tijd.

    La loi est trop complexe. “Le flux des données demeure en majeure partie invisible”, prévient la Commission. Les internautes ne sont pas conscients des enjeux et ne peuvent donc pas exercer pleinement leurs droits à la protection de leur vie privée. Un vide dans lequel plongent les entreprises privées qui exploitent les données personnelles.

    A l’heure actuelle, ces sociétés ne respectent pas l’obligation d’informer les gens sur l’utilisation de leurs données, poursuit la Commission dans son avis.

    Cette dernière demande dès lors une législation claire, comprenant des garanties réelles et une collaboration plus étroite et structurelle entre la Commission de la protection de la vie privée et l’IBPT (Institut belge des services postaux et des télécommunications).

    Source > Sudpresse > Publié le Jeudi 29 Mars 2012 à 08h15 > Illustration AFP