projet

  • Imprimer

    UN McDONALD’S EN PROJET À HANNUT ! !!

    Après le Quick, un 2ème fast food en projet à Hannut.

    La société Hanodis de Meise a introduit une demande de permis d’urbanisme pour la construction d’un restaurant McDonald’s sur son site commercial de la route de Landen actuellement occupé par les magasins Luxus, Lola&Liza et, tout récemment, Broze.

    L’enquête publique s’est ouverte ce lundi et se clôturera le 22 mai prochain. Sur une superficie de 1.900 m2, le projet déposé par la société d’investissement immobilier Hanodis prévoit la construction d’un restaurant Mc Donald’s (457 m2) avec terrasse extérieure (70m2) et une zone « drive in » pour les commandes des clients qui souhaitent emporter leur repas.

    Tout autour, un espace vert avec pelouses et plantations ainsi qu’un parking de … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/228742

    Le restaurant sera construit sur le parking du complexe commercial.

    À ce jour, McDonald’s compte … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/228742

    … / … Hannut a répondu pleinement à nos critères », reprend la porte-parole qui ne craint pas la concurrence avec l’enseigne

    … / … Deux fast-food pour une ville de 16.000 habitants, vivables ? «  Il y a suffisamment de places pour deux », assure la porte-parole.

    Le promoteur Hanodis est aussi confiant. Selon lui, la … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/228742

    … / … En attendant, le dossier déposé par Hanodis peut être consulté à l’Administration communale tous les jours, pendant les heures d’ouverture de bureaux.

    Source > Marie-Claire Gillet sur > http://huy-waremme.lameuse.be/228742

    Illustration > Cette esquisse se trouve dans le dossier déposé par Hanodis, le promoteur. - Bureau d’architecture, Buro 5

  • Imprimer

    HANNUT > À PETIT-HALLET > DOUZE LOTS À BÂTIR DANS UNE PRAIRIE

    Le projet des sœurs Cleiren soumis à une enquête publique

    Un nouveau projet urbanistique pour la rue du Milieu, à Petit-Hallet (Hannut). Une demande de permis d’urbanisation d’une prairie pour 12 lots à bâtir (de 4 à 9,90 ares) est actuellement soumise à enquête publique.

    La clôture est prévue le 20 décembre prochain. 

    Ce nouveau lotissement est prévu dans la prairie située juste en face de la ferme de Joseph Cleiren, laquelle fait aussi l’objet d’une transformation urbanistique en centre équestre avec appartements de standing, gîtes, salles de fitness et restaurant.

    S’il voit le jour, il risque de modifier en profondeur le paysage bucolique de ce quartier rural de Petit-Hallet (Hannut). La demande de permis d’urbanisation est introduite par les quatre sœurs de Joseph Cleiren. Selon Luc Libert, le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 28/11/2017

    C’est ce projet qui est actuellement soumis à enquête publique jusqu’au 20 décembre prochain. Le dossier peut être consulté à l’administration communale tous les jours, du lundi au vendredi, de 9 à 12h ou sur rendez-vous. Les éventuelles réclamations sont à adresser au Collège communal, soit par courrier (rue de Landen, 23) soit par courriel (urbanisme@hannut.be ).

    Parallèlement, le projet de rénovation de la ferme de Joseph Cleiren suit son cours. La vente définitive à Tiago de Ales n’est pas encore conclue. Selon l’actuel … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 28/11/2017

    À Petit-Hallet, il veut lancer sa propre entreprise de négoce de chevaux et d’élevage. Dans ce but, il envisage de transformer les lieux en un centre équestre pour cavaliers de haut niveau, avec 28 boxes, manège et pistes d’entraînement.

    Dans les dépendances, il prévoit d’aménager 11 appartements de standing, un gîte pour 6/7 personnes avec piscine, une salle de fitness et même un bistrot-restaurant.

    L’étude d’incidence a déjà été menée. En décembre 2016, elle a été précédée par une séance … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 28/11/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 28/11/2017

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/158928

  • Imprimer

    HANNUT/WAREMME/HÉRON – ENVIRONNEMENT > DES PROJETS POUR VERDIR NOS ESPACES URBAINS

    Selon un communiqué, 37 communes viennent d’être sélectionnées par le Ministre wallon de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire Carlo Di Antonio, dans le cadre de l’appel à projets « Verdissement des places publiques », qu’il a lancé en juillet dernier.

    Le but de ce projet est de rendre les places publiques attractives et conviviales à travers leur végétalisation avec des espèces indigènes, mellifères mais également comestibles…

    Il s’agit donc aussi de développer une agriculture urbaine dans un projet urbanistique innovant.

    Une dynamique citoyenne

    Cette reconquête de l’espace public par des espèces comestibles est en marche partout en Europe.

    Des quartiers comestibles ou des vergers urbains fleurissent à toutes les échelles territoriales. Dans ces expériences, on constate une … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 30/10/2017

    > À Hannut d’abord, où un aménagement d’un espace comestible dans le parc de la Halette est prévu.

    Pour les autres communes > La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 30/10/2017

    Source > Votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 30/10/2017

    La version .PDF en ligne pour les abonnés > http://journal.sudinfo.be/journal.php

  • Imprimer

    SUITE >>> LE PROJET GAROT À HANNUT RECALÉ PAR LA CCATM*

    Le projet immobilier imaginé au départ de l’ancienne maison Garot, rue de Huy, à Hannut, passe mal auprès des membres de la Commission* Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité.

    Par 7 voix contre 12, ils ont remis négatif.

    Ce nouveau projet immobilier d’envergure est porté par Prologe, la société de développement immobilier de Wanze. Il prévoit la construction d’un immeuble de 16 appartements relié à la maison Garot, inoccupée depuis des années. À l’arrière de la propriété, donnant alors sur l’avenue des Tonneliers, quatre maisons unifamiliales viennent compléter le projet.

    La demande de permis a été introduite en juillet. Lors de l’enquête publique, des riverains ont manifesté leur désapprobation faisant valoir notamment des problèmes de mobilité. Cinq réclamations et une pétition comprenant 22 signatures ont été déposées.

    Cette fois, c’est au tour de la commission Consultative d’Aménagement du territoire de se montrer très critique vis-à-vis de ce projet urbanistique. Par 7 voix contre, 3 oui et 2 abstentions, l’avis négatif l’emporte.

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRIIA.1-1.jpg

    Ce que ses membres reprochent ? Primo, sa densité. Avec 20 logements prévus, 21 si on ajoute la maison, Prologe est à la limite du nombre de logements autorisés par la Ville (60/ha dans le centre, 20/ha dans les villages.).

    Secundo : à leurs yeux, le projet ne se … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/124434

    Source > Marie-Claire Gillet sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 11/09/2017

  • Imprimer

    HANNUT > UN PROJET IMMOBILIER POUR LA MAISON GAROT

    Un immeuble de 16 apparts et 4 maisons au départ de cette maison de maître à l’abandon

    Un nouveau projet immobilier d’envergure rue de Huy, à Hannut.

    Prologe, la société immobilière de Wanze, a introduit une demande de permis pour construire au départ de l’ancienne maison de maître Garot un immeuble à appartements (16) et 4 maisons unifamiliales. Cinq réclamations et une pétition ont été déposées lors de l’enquête publique.  

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRDHH.1-0.jpg

    L’ambition de redonner du lustre à cette très belle maison de maître de la rue de Huy n’est pas neuve. Voilà plusieurs années qu’elle est à l’abandon mais son propriétaire, la famille Garot, a toujours souhaité aboutir à un projet immobilier dans lequel leur bâtisse puisse être intégrée.

    C’est dans ces conditions que la société immobilière wanzoise, Prologe, favorable également à la sauvegarde du bâtiment, a déposé le 26 juillet dernier une demande de permis pour un projet de construction double au départ de cette demeure du 19 e siècle.

    Rue de Huy, dans le parc attenant, Prologe prévoit de construire un immeuble de 16 appartements d’une ou deux chambres, avec un bâtiment secondaire pour occuper l’espace compris entre la Maison Garot et l’immeuble à appartements.

    À l’arrière, côté avenue des Tonneliers, quatre maisons unifamiliales avec jardin complètent ce projet urbanistique ambitieux.

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRIIA.1-1.jpg

    Sur les 43 emplacements de parking prévus, 13 sont situés en sous-sol de l’immeuble à appartements, 20 en surface, soit 16 côté rue de Huy ; 4 côté avenue des Tonneliers. Chaque maison unifamiliale dispose d’un garage et d’un emplacement de parking.

    Ce nouveau projet urbanistique se singularise par le nombre important de dérogations aux prescriptions urbanistiques dictées par la Ville. Ces dérogations, au nombre de 7, valent principalement pour l’immeuble à appartements. Elles touchent à l’alignement du bâtiment par rapport à la rue, à sa profondeur et à son gabarit, à la volumétrie des toits, aux baies et lucarnes et à la densité de logements : 21 contre 19,75 autorisés.

    Selon le patron de la société Prologe, La suite sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    La décision finale d’accorder ou non le permis à Prologe revenant en définitive au Collège communal.

    PÉTITION  > « Pas dans le style de la rue »  

    L’auteur de la pétition est René Frantzen, 66 ans, un riverain de l’avenue des Tonneliers. Ce que lui et les 32 signataires de la pétition reprochent … La suite sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/120728

  • Imprimer

    NOUVELLE AMENDE WALLONNE EN PRÉPARATION

    Moteur en marche:   de 50 à 10.000 euros ! 

    Les parents qui laissent tourner leur moteur alors qu’ils attendent la sortie de leurs enfants de l’école ? Carlo Di Antonio (cdH) les a clairement dans le collimateur. À la dernière rentrée scolaire, le ministre wallon de l’Environnement leur avait dédié une campagne de sensibilisation.

    Mais il compte aller plus loin. Et frapper là où ça fait mal : au portefeuille. Au Parlement wallon, il vient d’en dévoiler un élément qui risque de faire du bruit : le montant d’une nouvelle amende. Qui oscillera entre 50 et 10.000 euros !

    Tout ceci s’inscrit dans une philosophie bien précise. C’est celle de protéger les enfants. « Par leur petite taille, ils sont en première ligne d’exposition aux gaz d’échappement » , expliquait-il à Sudpresse voici un an en nous dévoilant la campagne de sensibilisation. Le décret qu’il prépare s’inscrit dans le cadre plus global d’une lutte accrue contre la pollution atmosphérique liée à la circulation.

    Circonstances

    « Le code de la route enjoint à arrêter le … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    Source >  CHRISTIAN CARPENTIER votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 15/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/103762

  • Imprimer

    UN DE PLUS ! > EN PROJET : UN NOUVEAU PARC ÉOLIEN À HANNUT

     

    La région hannutoise est à nouveau approchée par des promoteurs éoliens.

    La société Eliciod’Ostende envisage de déposer une demande de permis pour un parc éolien de 10 mâts entre les villages de Wansin, Thisnes, Crehen et Merdorp.

    Comme l’impose la loi, préalablement à cette demande de permis, une réunion d’information aura lieu le mardi 21 février, à 20h, à l’école communale de Merdorp (10, rue du Marquat).

    Cette réunion permettra au promoteur de présenter son projet. Mais aussi au public de poser les questions ou d’émettre des suggestions.

    A l’issue de la réunion, toute personne aura alors 15 jours, soit jusqu’au 8 mars, pour émettre son avis. Lequel devra être adressé par écrit au Collège communal de Hannut (rue de Landen, 23).

    D’ici là, plus de renseignements peuvent aussi être obtenus auprès des promoteurs au 04/254.46.41 ou à marie.descamps@elicio.be

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 28/01/2017

    L’article pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/37309

     hannut,blog,jcd,nouveau,projet,éoliennes

  • Imprimer

    HANNUT LE PROJET DE POMPE À ESSENCE RUE DE LANDEN EST REFUSÉ

    Ce vendredi, le Collège de Hannut a refusé le projet d’une station-essence rue de Landen, à Hannut.

    Il suit en cela les avis négatifs remis cette semaine par le Fonctionnaire-délégué de la Région wallonne et le fonctionnaire technique.

    Dans les rangs des riverains opposés au projet, c’est le soulagement, comme nous le confirme Bernadette Duchesne. « Je suis super contente pour les riverains mais aussi pour l’environnement », s’emballe-t-elle.

    La demande de permis unique (construction et exploitation) était déposée par la Sprl Verlaine, de Verlaine qui prévoyait de construire sur un terrain de 5.400 m2 4 îlots de pompe et un magasin d’alimentation générale de 400 m2.

    Dès le départ, les riverains ont attiré l’attention des autorités communales sur la qualité du terrain sur lequel la société projetait d’installer une station-essence. Il s’agit d’une ancienne décharge. « Avec tous les déchets qui s’y trouvent encore (carcasses de voiture, troncs d’arbres, immondices, déchets de matériaux de construction) il est aberrant d’envisager d’enterrer des citernes contenant des milliers de litres de carburant dans ces terres » , dénonçaient-ils depuis que la demande de permis avait été introduite.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 28/01/2017