production

  • SOIRÉE DE PRÉSENTATION DU LABEL PARTICIPATIF LACIME PRODUCTION

    Le 20 juillet prochain à 20h, le label de production musicale hannutois LACIME PRODUCTION ouvre ses portes pour une soirée de présentation et d’échange autour de ses activités.

    Ce label créé par Jean-Philippe Wilkin du groupe LARACINE tient sa spécificité du fait qu’il est financé via la participation mensuelle de micro-producteurs qui soutiennent le projet à partir de 1€/mois.

    Au programme:

     -Verre de bienvenue. -Présentation du label, de ses micro-producteurs et du lieu d'accueil.

    -Petit concert du groupe LARACINE (Nouveaux morceaux de l'EP à venir).

    -Présentation des actions en cours et des objectifs des 18 prochains mois.

    -Réflexion, échange et rencontre entre les participants.

    L’événement est ouvert aux micro-producteurs et à ceux qui désirent en savoir plus >  Rue des mayeurs, 18 à 4280 Hannut.

    Sur réservation uniquement via lacimeproduction@outlook.be

    Lien web: https://www.laracine.be/lacime-production

  • FORMATION MIRHW DE CONDUCTEUR DE LIGNE PRODUCTION/CONDITIONNEMENT A WAREMME

    11066564_1627011677528273_138005071177996089_n.jpg

    Une formation MIRHW de conducteur de ligne production/conditionnement va très bientôt débuter!

    Cette formation vous intéresse? Des séances d'information sont prévues le mercredi 18 mars, le jeudi 26 mars et le mercredi 1er avril (Rue Ernest Malvoz, 20 à Waremme)

     Inscription obligatoire auprès de Vinciane Henry au 0491/37.40.26 ou par mail: vinciane.henry@mirhw.be. Sachez qu'une sélection est opérée pour cette formation car les places sont limitées.

    Le site > www.mirhw.be

    Mission Régionale Huy-WaremmeRue Ernest Malvoz, 20 - 4300 WaremmeT : 019/33.08.81 – F : 019/32.65.17

  • INFO BOULOT > OPÉRATEUR DE PRODUCTION ALIMENTAIRE

    operateur.jpg

    Au cœur de l’entreprise alimentaire, il contrôle et révise les lignes de production

    Avant qu’ils n’arrivent dans votre assiette, les aliments passent sous l’œil intraitable de l’opérateur de production alimentaire. La précision, la rigueur et l’esprit d’initiative vous parlent? Ce métier est pour vous...

    Dans les entreprises de l’industrie alimentaire, cet opérateur de production travaille sur une ou plusieurs machines dans une ligne de fabrication et/ou de conditionnement. C’est à lui qu’incombent les opérations nécessaires à la mise en marche et au bon fonctionnement de ces machines, il contrôle les réglages, l’approvisionnement en matières premières, surveille régulièrement les paramètres de production (température, pression, pH, volume...). La qualité, les délais, la cadence de production et le coût sont des impératifs avec lesquels il doit compter. Et il réalise régulièrement les opérations de révision, d’entretien courant ou de dépannages simples.

    On le sait, la production est le coeur de l’entreprise alimentaire. C’est en son sein que les matières premières vont évoluer, être transformées, associées entre elles et conditionnées pour donner vie aux produits finis. Cette fonction fait donc appel aux compétences de chacun, associées au meilleur de la technologie.

    UN SECTEUR DIVERSIFIÉ

    Sur le terrain, ce métier est exercé dans les secteurs tels que l’industrie chimique et le commerce mais surtout dans l’industrie alimentaire. Ce secteur diversifié englobe de nombreuses activités, de la congélation des légumes à la confection de biscuits chocolatés, de la fabrication de la limonade à la torréfaction de café, de l’abattage des animaux à la production de charcuterie, de la fabrication de produits laitiers au brassage des bières.

    Sur le plan des qualités, on demandera à l’opérateur de production alimentaire d’être, avant tout, vigilant pour bien surveiller ce qu’il se passe sur la chaîne de production. Il doit également être capable de travailler en équipe, de réagir rapidement, avec calme et maîtrise de soi, tout en faisant preuve de précision. En retour, il aura un travail où la qualité est primordiale et où il faut être en mesure de faire preuve d’initiative.

    Du côté des inconvénients du job, on épinglera les horaires (pauses), l’accès aux entreprises (sur des sites parfois peu desservis en transports en commun) ou encore la pénibilité physique. «

    + LAURENCE BRIQUET

    LES FORMATIONS DANS VOTRE REGION

    LIEGE

    > Enseignement secondaire: option en contrôle de l’hygiène et réalisation d’analyses de qualité dans la filière 5e-6e technique de qualification en technicien(ne) des industries agroalimentaires à Herstal (Collège Notre-Dame, Saint-Lambert et Institut Saint-Laurent), Huy (Institut technique de la Communauté française), Trois-Ponts (Institut Saint-Joseph).

    > CEFA: assistant(e) opérateur (trice) de production des entreprises agroalimentaires à Verviers (Institut Sainte- Claire) et Liège (CEFA de la Ville); opérateur (trice) de production des entreprises agroalimentaires à Verviers et Liège (idem); complément en techniques spécialisées de production des entreprises agroalimentaires à Verviers (Institut Sainte-Claire).

    > Centres de compétence: formations liées au secteur chez FormAlim (www.formation-formalim.be) à Verviers. Tél. : 087 78 95 80

    > Insertion socioprofessionnelle: ouvrier(ère) en agroalimentaire à Echafaudage (EFT) à Liège et ouvrier(ère) de production à Edit (OISP) à Liège.

    > Forem: www.leforem.be

    >IFP: Centre de formation professionnelle de l’industrie alimentaire en Belgique. Tél.: 02 52 88 950

    Infos: www.siep.be

    Pour les autres régions > ICI

    Source > http://www.jobsregions.be

     

     

  • LE WHISKY HESBIGNON (Fexhe-le-Haut-clocher) ESPÈRE QUADRUPLER SA PRODUCTION

    1908312995_ID8085821_webbouillon_182227_H42AUE_0.jpgEtienne Bouillon annonce qu’il compte passer de 20.000 bouteilles par an à 80.000.

    L’aventure du Belgian Owl, le whisky 100 % hesbignon, ne cesse de prendre de l’ampleur. À tel point que la production ne suffit plus à répondre à la demande. Les gestionnaires ont donc pour ambition de la quadrupler.

    Pour ce faire, ils ont signé un partenariat avec Meusinvest et vont rassembler toutes leurs activités sur un seul site, à Fexhe-le-Haut-Clocher.

    Plus de détails sur ce sujet dans La Meuse Huy-Waremme papier de ce week-end.

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 8 Septembre 2012 à 07h00(SK)