privé

  • HANNUT > COMPLEXE AQUATIQUE > UN PROMOTEUR FIN 2017 !?

    Le collège veut avancer dans ce projet à l’étude depuis 7 ans. L’achat du terrain a été approuvé jeudi

    Dans le cadre du projet de complexe aquatique, les élus hannutois viennent de franchir une étape importante. Jeudi soir, lors du conseil communal, ils ont voté l’acquisition du terrain de 2,5 ha, rue de Landen, à la limite de la frontière linguiste. Le tout pour un montant total de 277.000 euros.

    Dans le projet de parc aquatique mené avec la commune de Landen, le collège hannutois veut désormais avancer. Et vite. S’agissant d’un partenariat public-privé, ce jeudi soir, lors du conseil communal, Manu Douette (MR) a présenté les différentes étapes de la procédure qui doivent conduire à la désignation du partenaire privé.

    Première étape : l’acquisition du terrain. Elle a été proposée au vote jeudi soir et … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 22/04/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 22/04/2017

    Autre article sur la page :

    EN AOÛT > Une réunion avec les directeurs d’école

    Dans l’opposition, Benoît Cartilier (cdH) a relayé les inquiétudes des directeurs d’école, soucieux de la mobilité de leurs élèves. Jusqu’ici, c’était relativement facile, la piscine communale étant au centre-ville, les enfants s’y rendaient en rang et à pied. Mais, ce ne sera sans doute plus le cas rue de Landen

    « Nous avons déjà …

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/72893

  • INFO BOULOT > SECTEUR PRIVÉ > PLUS DE 20 EMPLOYÉS = PENSEZ AUX 45 ANS ET PLUS !

    3354326.jpg

    Dès janvier 2013, le secteur privé devra adapter son plan.

    Cet été, les partenaires sociaux ont signé la CCT n˚ 104 (dont copie > F12-065f CCT.pdf  ) concernant la mise en œuvre d’un plan pour l’emploi des travailleurs âgés de 45 ans et plus dans l’entreprise.

    Dès janvier 2013 et pour une durée indéterminée, chaque entreprise du secteur privé comptant plus de 20 travailleurs devra établir un tel plan en vue de maintenir ou d’accroître le nombre de travailleurs de 45 ans et plus.

    Établi annuellement (ou sous forme de mesures pluriannuelles), ce plan expliquera les mesures prises, dans différents domaines en vue de maintenir ou d’augmenter ce nombre de travailleurs.

    Le Conseil National du Travail a prévu des domaines d’action que l’employeur peut reprendre dans son plan d’action ou les compléter par d’autres tel que la sélection et l’engagement de nouveaux travailleurs, le développement de carrière et l’accompagnement de carrière au sein de l’entreprise, les possibilités d’adapter le temps de travail et les conditions de travail, la santé du travailleur...

    Pour plus d’infos: brochures explicatives publiées par le SPF Emploi sur son site internet. > ICI

    Source > http://www.jobsregions.be

  • SALAIRE PLUS ATTRACTIF QUE DANS LE PRIVÉ !

    SNCB-SALAIRE-ATTRACTIF.jpgCollaborateur SNCB *

    Le Liégeois Jean-François Cominette (41 ans) est agent de sécurité pour Sécurail, une filiale de la Holding SNCB. Il effectue des surveillances et des contrôles, en uniforme, dans les gares, les véhicules et les ateliers des chemins de fer. “ Les 18 brigades de Sécurail fonctionnent avec une centrale d’appels, qui nous envoie en mission en fonction des besoins: situations ou comportements suspects...

    Nous travaillons toujours à deux, 7 jours sur 7 et par pause de 8 heures. Les qualités pour ce boulot sont la maîtrise de soi, l’écoute, l’empathie, une certaine fermeté et une capacité de réaction pour gérer tout type de conflit. Pour y arriver, nous suivons des formations à la législation et à la sécurité, avec des remises à niveau tous les trois mois.

    Le côté attractif du métier, c’est que chaque journée est différente et que le système de récupération donne droit à pas mal de temps libre. Le revers de la médaille, c’est le travail un week-end sur deux et les prestations de nuit.

    Je travaille à la SNCB depuis 11 ans. Avant, j’étais ouvrier et je ne comptais pas mes heures. Ici, j’ai la stabilité d’emploi et des heures réellement prestées + un salaire plus attractif que dans le privé.

    Source > Via Sudpresse > http://www.jobsregions.be > Publié le 30/03/2012 M.R.