principes

  • 4 PRINCIPES POUR NEGOCIER VOTRE SALAIRE

    Negociation_2015_shutterstock_211235011.jpg

    Tout au long de votre discussion, il faut que vous gardiez 4 principes à l'esprit et que vous agissiez en fonction.

    Ils forgent votre ligne de conduite pour la négociation.

    Premier principe : écoutez attentivement

    Mieux vaut écouter attentivement que de parler. Tout le monde a besoin d'attention, même votre adversaire dans la négociation, et personne n'échappe au besoin d'être reconnu et apprécié.

    Si vous voulez savoir ce que l'adversaire a sur le cœur ou pourquoi il fait certaines remarques, écoutez-le attentivement et posez-lui des questions, tout en provoquant des contacts oculaires réguliers.

    N'interrompez pas tout le temps votre interlocuteur et réagissez une fois qu'il a fini sa phrase, vous aurez d'autant plus d'informations.

    Deuxième principe : soyez concret et osez-vous affirmer

    Pensez aux chiffres concrets pendant la discussion : le salaire brut, les jours de congé…

    Évitez les discussions vagues et ramenez systématiquement votre interlocuteur vers des sujets concrets. Par exemple : " Vous avez tout d'abord proposé de réduire le salaire brut de 10 %. J'ai accepté à condition de recevoir une voiture de fonction et le remboursement de mes frais de téléphonie. À quelle voiture pensez-vous exactement ? Quel sera le remboursement mensuel pour le téléphone ? "

    En menant une conversation bien ficelée, vous démontrerez que vous étiez bien préparé à cette négociation. Mieux vaut paraître sûr de soi et s'affirmer pendant les négociations. Votre cause est fondée et vos attentes sont réelles.

    Troisième principe : soyez persévérant

    Vous vous engagez dans une négociation de salaire avec un but précis et une stratégie. N'en démordez pas. Lorsque que vous vous voyez obligé de céder sur un certain point, précisez que vous souhaiteriez y revenir plus tard et de préférence au cours de cette même discussion. Et faites-le ! Prenez note de votre remarque afin de ne pas l'oublier dans le feu de l'action.

    Quatrième principe : gardez à l'esprit les intérêts de l'employeur

    Posez-vous systématiquement la question de savoir ce que vous feriez à la place de votre interlocuteur. Comment réagiriez-vous à telle ou telle question si vous étiez l'employeur.

    N'oubliez pas que l'entreprise craint l'effet tache d'huile : si elle vous fait une promesse, il se peut que le personnel actuel réclame la même chose dans les 24 heures. Si vous faites passer votre intérêt après celui de l'entreprise, vous mettrez votre interlocuteur dans une situation de calme et d'assurance.

    5 étapes à suivre > A lire ici ...

    Source > http://www.references.be