premier mai

  • BIENTÔT UNE TAXE SUR LES DÉJECTIONS CANINES A HANNUT ????

    crotte-thumb.jpg

    En effet, il apparait que dans certains couloirs cette idée à belle & bien été émise ?

    C’est un fait évident, de plus en plus de déjections canines sont constatées dans notre belle ville de Hannut

    Nous le savons, le fait de ne pas veiller à ramasser les déjections de nos Toutous peut être sanctionné par un procès en bonne et due forme par un agent constatateur. Pourtant notre ville a bien mis … un certain temps à disposition des propriétaires de chiens les sachets nécessaires au ramassage, malheureusement et bien souvent dû au manque de civisme ceux-ci ne sont plus disponibles dans les distributeurs qui ont été saccagé.

    C’est pour cela qu’il serait pensable qu’une taxe pourrait être imposée aux propriétaires de canidés. (Canis lupus familiaris) Malheureusement pour tous ! et pourtant, il y a des propriétaires et des chiens bien éduqués.

    Certaines personnes bien placées, grands penseurs imaginent même deux types de taxes, en effet, les chiens fréquentant régulièrement le Ravel devrait payer une taxe plus élevée tellement le phénomène des déjections y est présent ! Une carte spécifique serait alors délivrée et a présenter obligatoirement en cas de contrôle par les autorités.

    Nous présageons que ce genre de taxe si elle est appliquée dans notre ville en fasse réfléchir plus d’un.

    Nous sommes le premier avril 2015 … dans combien de temps verra t’on la mise en œuvre de celle –ci aujourd’hui, l’idée existe bien, mais en attendant soyez vigilant, ramassez les « Crottes » de votre animal SVP !

    Source > La rédaction du canular JCD

  • HISTORIQUE DU 1er MAI > « AUTANT SAVOIR »

    2851386520_1.gifLe XIXe siècle voit la naissance de la classe ouvrière. La prolétarisation du travail se développe au fur et à mesure que le machinisme industriel vient remplacer les anciennes formes de production. Les employeurs sont les maîtres absolus des entreprises et les conditions de travail sont misérables. Les journées de travail comportent souvent 15 à 16 heures par jour sans repos hebdomadaire et encore moins annuel. Des enfants de 6 ans travaillent souvent dans les usines et les mines, des femmes sont employées au fond de la mine et à des travaux pénibles et insalubres. Les ouvriers n'ont pas le droit de s'organiser.

    Je vous invite à découvrir ce site indépendant particulièrement bien réalisé  (Attention au son !)

    Source > http://users.skynet.be/roger.romain/1mai.html

    Voyez aussi > http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=uIfXp8E7Vic