première

  • AVERNAS: LES EOLIENNES ALIMENTENT LE TGV, UNE PREMIERE EN BELGIQUE!

    1670221723_B976186979Z_1_20150730213141_000_GAD4UURS9_1-0.jpg

    Après sept ans de procédure, le train à voile passe au vert.

    Dès octobre, trois lignes ferroviaires dont une ligne à grande vitesse seront alimentées par l’énergie éolienne.

    Une première en Belgique ! Les premières machines du parc de Gingelom commencent à pointer le bout de leur nez. En tout, 25 éoliennes seront érigées le long de l’E40. Leur production d’électricité sera injectée dans le réseau ferroviaire à partir du poste à haute tension d’Avernas.

    Il s’agit de l’un des plus grands parcs éoliens de Belgique avec 25 éoliennes, dont 16 en … En savoir plus ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/1343893

  • HANNUT SE TRANSFORME EN VILLE E-COMMERCE POUR LA SAINT-VALENTIN

    Projet1d.jpg

    C’est une première en Belgique !

    L’union des commerçants hannutois équipe ses commerçants d’une solution mutualisée d’e-commerce de proximité

    C’est > ICI > http://www.4280.be/

    NearShop a été choisi par l’Union des Commerçants du Centre de Hannut (UCCH) pour transformer le site www.4280.be en véritable plateforme e-commerce. Ce site permet aux internautes d’acheter des centaines de produits originaux sélectionnés par les commerçants de la ville. Lancé à l’occasion de la Saint Valentin, il est habillé d’un layout rouge, adapté à cette occasion.

    hannut,blog,jcd,première,e-commerceCette plateforme de commerce communautaire va permettre aux 200 commerçants du centre-ville d’être référencés gratuitement. Uniquement ceux qui veulent vendre en ligne paieront une cotisation mensuelle de 29eur ou 59 €, de quoi faire ses premiers pas vers l’e-commerce pour un budget très raisonnable. 

    « Hannut est une ville dynamique en pleine expansion et nos commerçants exploitaient déjà les réseaux sociaux pour communiquer avec leur clientèle » explique NicolasCorthouts, président de l’Union des Commerçants. Dès la présentation du projet, plusieurscommerçants ont rapidement adhéré au service : Au pays des rêves, Art et Graphe, Bag a–t-elle, D’ici et d’ailleurs, Hardenne-Davin, Autre Chose et Katimini.

    4280.be C’est aussi sur facebook > https://www.facebook.com/4280.be

    La ville de Hannut se montre enthousiaste et « Dès sa conception, nous avons veillé à libérer au maximum le commerçant des tâches administratives liées à l’e-commerce et à offrir au citoyen le choix de la livraison en magasinou à domicile » explique Vincent Bultot, fondateur de NearShop.

    Les autorités communales souhaitent soutenir cette initiative et l’asbl Gestion Centre-Ville réfléchit à diverses solutions pour aider les commerçants : distribution de flyers, construction d’une « light box » pour photographier les produits …

    La solution Nearshop répond à la demande des pouvoirs locaux qui souhaitent s’engager dans la dynamique des Smart Cities, en fournissant à leurs commerçants une solution novatrice qui favorise le développement du commerce et de l’économie au sein de la commune.

    A propos de NearShop > http://www.nearshop.be/

    Créée en 2012 et subsidiée par la Région Wallonne, NearShop a réussi à fédérer près de 200 commerçants dans plus de 15 villes belges. NearShop a l’ambition de s’étendre dans 5 pays européens en 2014.

    Contact: Vincent BULTOT, CEO & Founder – Tel : 019/86 60 00

    A propos de l’Union des Commerçants du Centre de Hannut (UCCH)

    L’UCCH est une asbl dont l’objectif est de promouvoir le commerce du centre de Hannut au travers d’activités régulières (braderies, la nuit des soldes, etc.) et l’utilisation des nouvelles technologies.

    Contact: Nicolas CORTHOUTS, Président - Tel : 0478/29 04 88

  • CE VENDREDI 15 > 1ére ÉDITION DU "TRAIL DES ETOILES" >

    Trail des étoiles 1.jpg

    1ère édition du "Trail des Etoiles" ce vendredi 15 novembre à 19h30' au départ du domaine de L'Hirondelle à Oteppe.

    Celui-ci aura lieu dans le cadre du weekend "Duathlon Vert" de Burdinne au coeur du Parc Naturel des Vallées de la Burdinale et de la Mehaigne situé dans le triangle formé par les villes de Huy, Andenne et Hannut.

    Vendredi 15 novembre 2013, départ à 19h30 pour une distance de +-20km

    Adresse du jour : 76A, rue de la Burdinale, 4210 Oteppe (Burdinne), Domaine de L’Hirondelle

    Pré-inscription obligatoire: 7€ comprenant un potage offert après la course.

    Paiement sur le compte BE36 3635 4429 0581 (asbl Football club hannutois athlétisme) au plus tard le dimanche 10 novembre 2013 > Nom et Prénom en communication

    Limité aux 400 premiers trailers préinscrits et en ordre de paiement.

    ATTENTION PAS D’INSCRIPTION SUR PLACE !!!

    Lampe frontale obligatoire.

    Pas de ravitaillement sur le parcours : Le trail se court en auto suffisance, il est conseillé aux coureurs de se munir de leur propre provision liquides et solides.

    Vestiaires et douches (peut-être chaudes) au camping

    Pour les novices : Le trail appelé également course nature, est une course à pied qui se déroule en nature. Chemin forestier, chemin agricole, chemin longeant un cours d'eau… toutes ces surfaces sont recherchées par le coureur qui y trouve relief, variété des surfaces, hétérogénéité du paysage. Le coureur peut s'équiper de chaussures plus rigides que pour la course sur route, avec des crampons plus marqués pour appréhender la variété de surfaces, surtout si celles-ci sont humides.

    Les routes ne sont pas fermées à la circulation, seul des agents de sécurité seront placés aux endroits dangereux.

    Plus d'info et inscription via: 

  • ON S'APPRÊTE À COMMÉMORER LE CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE.

    ProjetLoots3.jpg

    Le 11 novembre approche.

    Isabelle Masson-Loodts est d’origine hannutoise & à une formation d'archéologue et historienne de l'art.

    Elle est aujourd'hui journaliste indépendante. Elle réalise de nombreux reportages et chroniques dans la presse écrite mais aussi en radio et télévision.

    Elle est l'auteure, avec son papa le Docteur Patrick Loodts, du livre « La Grande Guerre des Soignants. Médecins, infirmiers et brancardiers de la Grande Guerre », paru en 2009 aux hannut,blog,centenaire,première,guerre,mondiale,isabelle masson-loodtsEditions Memogrames. C'est à l'occasion de la rédaction de ce livre qu'elle s'est intéressée à la Première Guerre Mondiale. Ses intérêts pour l'environnement et pour l'Histoire ont convergé autour du projet « Paysages en bataille », une grande enquête initiée en 2010 sur le thème des séquelles environnementales de la Grande Guerre.

    Après une première série de publications en 2012, grâce au soutien du Fonds pour le Journalisme elle poursuit ce projet avec l'écriture d'un livre, et l'élaboration d'une série de capsules audio-visuelles.

    Paysages en bataille c’est > 1 enquête - 1 blog - 200 capsules vidéo - 1 app pour smartphone

    Découvrir les 4 ans de la Grande Guerre au travers de la lecture des paysages contemporains sur

    Je vous invite à découvrir le site www.paysagesenbataille.be, …… Pour tout savoir !

  • NOUVEAU JOB ? > 9 CHOSES A FAIRE PENDANT VOTRE PREMIERE SEMAINE

    job.jpg

    Un nouveau job peut être aussi réjouissant que stressant.

    On pénètre dans un nouvel environnement, on rencontre de nouveaux collègues, on se familiarise avec de nouvelles règles internes et, bien sûr, on doit apprendre des nouvelles tâches.

    Il n’est pas toujours facile de s’adapter et de savoir comment se positionner dans l’entreprise. Or, ce sont précisément ces premiers instants qui seront déterminants pour la suite de votre parcours au sein de votre nouvelle boîte. Comme l’avance Amanda Augustine, coacheuse spécialisée en la matière, « les trois premiers mois de n’importe quel job sont une sorte de prolongation du processus de sélection. Vous devez être dans le coup dès le premier jour. » 

    Après plus d’une décennie d’expérience, Amande Augustine fait le point sur ce que les meilleur(e)s candidat(e)s font lors de leur première semaine dans une nouvelle entreprise :

    1. Ne ratez pas une occasion de vous présenter

    N’attendez pas que l’on vienne vers vous, présentez-vous spontanément aux gens. Saluez vos collègues dans l’ascenseur, dans la cuisine et dans les couloirs. Commencez par le groupe le plus proche de vous, par les gens avec qui vous travaillez directement. Il sera également dans leur intérêt de vous intégrer rapidement. Car une bonne ambiance aura des effets positifs sur votre travail, ce qui aura évidemment un impact sur le leur également.

    2. Nouez des liens avec un ancien

    Essayez de savoir qui est qui et qui travaille dans la boîte depuis longtemps. Trouvez le vieux de la vieille, qui vous indiquera que faire et quoi éviter et qui vous montrera le chemin dans l’entreprise. Les entreprises ont leur langage propre et leurs private jokes. Cherchez la personne qui vous aidera à décoder les acronymes et les politiques de l’entreprise. Par ailleurs, vous aurez besoin d’une personne de référence à laquelle vous pourrez demander des choses un peu plus futiles. Votre boss n’appréciera pas forcément que vous lui fassiez perdre son temps pour savoir où se trouvent les crayons ou les capsules à café.  

    3. Entrez dans les objectifs de votre boss et de vos employé(e)s

    Imposez-vous sur le calendrier de votre boss. Lors de votre première réunion, tâchez de déterminer ce que votre patron attend de vous dans la semaine, le mois, le trimestre. Si vous êtes manager, sachez motiver votre équipe en lui posant des objectifs clairs. Le style de votre première réunion sera déterminant pour la suite.

    4. Décryptez la « politique café » de la boite

    Il est toujours bon de repérer la machine à café. Il est également important de décrypter les règles tacites de la boîte, qui provoqueront l’ire générale en cas de non respect. Qui fait la vaisselle ? Quelles étagères sont communes ? Il peut y avoir plusieurs frigos dans la cuisine. Sachez lequel vous pouvez utiliser, sous peine de vous attirer les foudres des autres utilisateurs. Soyez une éponge et observez la façon dont les autres procèdent. Il n’y a pas de mal à demander comment utiliser la machine à café.

    5. Commencez à prouver que vous n’avez pas menti sur la marchandise

    Mettez-vous un point d’honneur à mettre tout en œuvre pour montrer à votre employeur que vous n’avez pas menti sur la marchandise lors de l’entretien d’embauche. Si vous avez dit que vous étiez un(e) geek des réseaux sociaux ou que vous adoriez jongler avec les chiffres, commencez tout de suite à relooker les comptes sociaux ou à mettre de l’ordre dans les chiffres de la boîte. Et constituez un dossier dans lequel vous reprendrez vos réalisations, vos plus grandes contributions et vos rapports positifs. Vous aurez ainsi à tout moment sous la main de quoi argumenter vos bilans de performance et négocier une éventuelle augmentation de salaire.

    6. Soyez organisé(e) et prenez de bonnes habitudes

    Vous aurez à enregistrer des tas de nouvelles infos. Il sera dès lors crucial de vous organiser et de prendre de bonnes habitudes, qui vous rendront la vie plus facile. C’est aussi le moment de renoncer à vos mauvaises habitudes. C’est une occasion unique de relever tous les défis que vous n’avez pas pu surmonter dans le passé. Si vous aviez du mal à gérer votre temps, par exemple, profitez de cette première semaine au sein de votre nouvelle entreprise pour déterminer comment vous allez vous organiser chaque jour et commencez à mettre vos prescriptions en pratique.

    7. Consolidez vos nouvelles relations sur les réseaux sociaux

    Lorsque vous êtes officiellement engagé(e), il est important de mettre à jour votre titre sur vos comptes sociaux et de commencer à suivre votre nouvelle entreprise et vos collègues. Lorsque vous rencontrez de nouveaux collègues, consolidez vos relations en les trouvant sur Twitter ou sur LinkedIn. Identifiez également le réseau le plus pertinent. Par exemple, Facebook est généralement considéré comme un réseau « personnel ». Sachez dès lors l’utiliser avec discrétion.

    8. Renouez des liens avec d’anciens collègues

    Cela peut paraître paradoxal, mais la première semaine d’un nouveau boulot est le moment idéal pour renouer des liens avec des collègues d’anciens jobs. Retrouvez-les sur LinkedIn par exemple, et demandez-leur de vous soutenir. Le meilleur moment pour obtenir des références est précisément lorsque vous ne cherchez pas un nouvel emploi.

    9. Explorez le quartier

    Apprenez à connaître les environs. Savez-vous où se trouve le resto le plus proche ? Savez-vous où vous pouvez chercher un sandwich, emmener les gens pour un café ou pour un bon repas d’affaires ?  Être au courant de ce genre de choses est très important : cela vous évitera de passer pour le/la petit(e) nouveau (/elle) et vous permettra également à participer aux conversations entre collègues.

    Source: Business Insider via > http://www.references.be

  • HANNUT: LE PREMIER FROMAGER DE BELGIQUE EST UNE FEMME

    537247777_ID8137724_mirot_223336_H43CR5_0.jpg

    La Hannutoise Maud Mirot monte sur la troisième marche du podium. 

    Nathalie Vanhaver est le premier fromager de Belgique, a annoncé dimanche soir l’APAQ-W. Il s’agit d’une fromagère dont le magasin “Callebaut Kaasmeesters” est établi à Oudenaarde. C’est la première fois qu’une femme remporte ce titre. La candidate de notre région, la Hannutoise Maud Mirot (la femme du gagnant d’il y a deux ans, Pascal Fauville) finit à la troisième place.

    Le concours de premier fromager était organisé cette année à Hannut.

    L’année dernière, c’était le Hannutois, Pascal Fauville, qui avait remporté le précieux titre. C’est ce qui a valu à Hannut d’avoir organisé le concours sur son territoire.

    Cinq candidats venant des quatre coins du pays étaient en lice. Les candidats ont participé à plusieurs épreuves. Ils ont notamment dû réaliser un plateau sur le thème “ Hannut au coeur de la Hesbaye ”, se prêter à une dégustation à l’aveugle, à une découpe, à un questionnaire théorique et la présentation orale d’un fromage.

    Ce concours vise à amener une reconnaissance du savoir-faire des professionnels, de stimuler les moins performants à élever le niveau de leurs compétences, à valoriser le métier par la démonstration d’une corporation volontaire et dynamique et ainsi susciter l’entreprenariat dans ce secteur.

    Le concours a été créé en 2006 afin de désigner celui qui représenterait la Belgique lors de la seconde édition de l’International Caseus Award.

    La réaction de Maud Mirot, notre candidate, est à découvrir dans le journal La Meuse d’hier lundi

    Voir les autres articles sur ce blog :

    Article du 24/09 > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2012/09/23/hannut-meilleur-fromager-de-belgique-2012-les-resultats.html

    Article du 21/09 > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2012/09/21/hannut-concours-national-des-fromagers-le-deroulement-de-la.html

    Article du 20/09 > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2012/09/19/hannut-concours-national-des-fromagers-23-septembre-marche-c.html

    Article du 10/09 > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2012/09/09/agenda-concours-du-premier-fromager-de-belgique-2012-le-23-s.html

    Source > Sudpresse > Mis à jour le Lundi 24 Septembre 2012 à 06h57 > DADE

  • UNE "PREMIERE" LIÉGEOISE CONTRE LA MIGRAINE

    339276741_ID7541641_aaamigraine_214840_H3R16R_0.JPGUne “ première ” liégeoise contre la migraine

    Les migraines sévères sont un véritable calvaire pour leurs victimes.


    Un implant dans la mâchoire est en ce moment testé à Liège. Et il est très prometteur pour toutes les personnes migraineuses. Selon les derniers résultats du test mené par le professeur Schoenen, il soulage les maux de tête sévères à plus de 70 %.

    L’implant est minuscule, comme une tête d’épingle, mais il donne de fameux résultats aux personnes souffrant de migraines. Des migraines parfois tellement atroces qu’elles peuvent mener leurs victimes au suicide.

    Le professeur Jean Schoenen (ULg/CHR Citadelle/Giga) le teste depuis un an sur quarante patients volontaires. On est déjà à plus de 70 % d’efficacité.

    Non seulement les crises de migraine sont moins fréquentes, mais quand elles surviennent quand même, elles sont aussi moins intenses.

    >Retrouvez notre dossier dans La Meuse de ce jeudi.

    Source> Sudpresse > Publié le Mercredi 28 Mars 2012 à 22h15 > C. Vrayenne > PhotoVINCENT ROCHER