poseur isolant

  • MÉTIER D’AVENIR AVEC LE FOREM: POSEUR D’ISOLANT : UN JOB UNIQUE

    imagesSBKJ0NJH.jpg

    La réglementation PEB fait évoluer les métiers et les compétences du secteur de la construction 

    Avec les évolutions environnementales qui touchent, depuis quelques années, le secteur de la construction, la pose d’isolant est devenue un métier à part entière. Un métier appelé à évoluer et qui va créer de l’emploi dans les années à venir. 

    Il y a 3 ans, la Wallonie a commencé à prendre en compte la performance énergétique des bâtiments (PEB) pour construire ou rénover une maison, un appartement, un bâtiment commercial ou autre. Cette réglementation a entraîné des changements dans l’évolution des métiers et des compétences du secteur de la construction.
    « Les prescriptions en termes d’isolation, d’étanchéité, de ventilation du bâti ont mené à l’apparition de nouveaux produits requérant une adaptation des compétences attendues des travailleurs », explique Christine Dalla Valle, analyste du marché de l’Emploi et de la Formation au Forem.
    Les nouvelles exigences pour des bâtiments à énergie positive élargissent la gamme des compétences recherchées dans certains métiers (*). De plus, le développement de nouvelles technologies s’accompagne de l’introduction sur le marché de matériaux ou de techniques innovantes.
    Chaque fois qu’un processus de fabrication évolue ou qu’un nouveau produit est mis au point, les travailleurs doivent acquérir de nouvelles compétences spécifiques.

    UN ENORME POTENTIEL
    C’est le cas dans le domaine de l’isolation où le métier de poseur d’isolant/monteur en isolation est désormais à considérer comme un nouveau métier, un métier émergeant, par le Forem. Il existe en effet un énorme potentiel de rénovation du bâti en Wallonie et l’isolation est un des postes important si on souhaite diminuer la facture d’énergie. En effet, les isolants évoluent : on travaille à réduire leur épaisseur tandis qu’on cherche à mettre au point des nouveaux matériaux plus interactifs, performants et écologiques.

    « Quand l’ouvrier pose de l’isolant dans une maison en construction, il se fie aux indications de l’architecte ou du chef d’équipe.  Quand il s’agit d’une rénovation, c’est parfois plus compliqué car il n’y a pas d’architecte. Quand on pose de l’isolant dans une maison, c’est relativement aisé. Par contre, quand vous voulez isoler par l’extérieur, il y a parfois des prescriptions urbanistiques à respecter et cela rend parfois les choses plus compliquées. Bref, le métier évolue », poursuit l’analyste.
    Il y a donc de plus en plus une spécialisation de la tâche : la pose d’isolant devient un métier unique et a permis de mettre sur le marché de nouvelles formations. Objectif ? Former les monteurs en isolation de demain et répondre à la demande d’un marché  en pleine évolution.

     L.B. 

    À NOTER (*) Source : « Métiers d’avenir. Etats des lieux sectoriels et propositions de
    futurs. Recueil prospectif », publié par le Service d’Analyse du Marché de l’Emploi et
    de la Formation du Forem, en septembre 2013.

    DES FORMATIONS DE 8 OU 16 HEURES

    Le poseur d’isolant ou monteur en isolation est un pro capable de poser  l’isolation intérieure et/ou extérieure dans les bâtiments neufs ou en rénovation et d’assurer l’étanchéité à l’air des parois.

    Différents corps de métier qui se chargent de l’isolation pourraient se spécialiser, dont le maçon, le couvreur ou le plafonneur et/ou le cimentier-façadier. Il existe des formations centrées sur l’isolation qui s’intègrent dans un cursus «construction » au  sens large. A titre d’exemple, il existe des formations pour les maçons qui ont envie d’actualiser leurs compétences de mise en oeuvre de l’isolation thermique des murs, en conformité avec les nouvelles exigences PEB. Elle est dispensée en 16 heures dans différents centres dont Formation

    PME Luxembourg, FormatPME Namur/Créalys, Formation PE Liège-Huy-Waremme, CFPME Dinant et dans des centres IFAPME. Il y a également des formations dans les Centres de compétence ConstruForm de Liège et du Hainaut, sur le thème de l’isolation des toitures (8h) pour ouvriers, indépendants et patrons.

    Source > http://www.jobsregions.be