pompiers

  • HESBAYE > NOS POMPIERS ET POLICIERS FORMÉS FACE AUX ATTENTATS …

    Ils apprennent les premiers secours en situation spécifique, comme une explosion ou une fusillade

    Explosion, attentat, fusillade… mais aussi une « simple » intervention qui dégénère. Nos pompiers et polices sont de plus en plus confrontés au risque d’avoir, un jour, à gérer une telle situation. En Hesbaye, deux référents de la zone de secours forment leurs collègues à ces premiers secours spécifiques.

    La pièce est sombre, il y fait un peu frisquet et des bruits d’explosions, de tirs, de cris se font entendre en guise « d’ambiance ». Quatre mannequins sont allongés sur le sol : un bébé, un enfant, un civil et un militaire. Des lésions sont dessinées sur leurs corps en plastique, tant et si bien qu’on s’y laisserait peut-être méprendre…

    Et pourtant non, il ne s’agit pas ici du tournage d’un petit film amateur, mais bien d’une formation. Un module de « premiers secours en situation spécifique » (attentat à la bombe, fusillade de masse…), délivré par deux pompiers de la zone de secours de Hesbaye, à l’attention de leurs collègues mais aussi des policiers de la zone Hesbaye Ouest (Hannut).

    « Le but est que les policiers puissent … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 21/03/2017

    Source > EMILIE DEPOORTER dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 21/03/2017

    L’article complet (+ complément & photos) pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/59645

  • HANNUT: UN ABRI DE JARDIN SOUFFLÉ PAR LE VENT

    Les pompiers de nos zones de secours interviennent à droite à gauche suite au passage de la tempête Thomas et aux rapides rafales de vent qui la caractérisent.

    Ce jeudi, en début d’après-midi, ceux de Hesbaye étaient du côté de Villers-le-Peuplier, où un abri de jardin s’est envolé….

    La suite en ligne sur > http ://www.lameuse.be/1794937

    Source > Ed sur > http://www.lameuse.be illustration D.R.

  • PRUDENCE > DU PORTE-À-PORTE AU NOM DES POMPIERS DE HESBAYE !

    Méfiance ! La zone de secours de Hesbaye met en garde les riverains hesbignons et, plus spécifiquement, les habitants de la commune de Faimes & Hannut.

    « Nous avons appris ce mercredi que des fonds seraient récoltés par des personnes faisant du porte-à-porte dans les entités de la zone (à Faimes & Hannut notamment).

    Nous tenons à souligner qu’une démarche de ce type n’est aucunement entreprise par nos pompiers de Waremme et de Hannut », stipule un communiqué officiel, envoyé à tous les bourgmestres et directeurs généraux.

    Autrement dit, certaines personnes, pourtant membres d’une ASBL officielle, se feraient passer pour des pompiers ou, du moins, parleraient librement en leurs noms et statuts, afin d’obtenir de l’argent, via des dons. « Ces personnes n’agissent pas pour le compte des pompiers de notre zone bien que celles-ci en fassent la publicité », poursuit le courrier.

    au nom des pompiers

    Selon la zone de secours, cette ASBL serait nommée « ENSSA ». Après de maintes tentatives de prises de contact, nous ne sommes pas parvenus à entrer en communication avec des représentants de ladite association.

    « Ce qui nous embête, c’est qu’ils se disent pompiers alors que ce n’est pas vrai », tient à préciser le major Duvivier, commandant de la zone de secours de Hesbaye. « Plusieurs personnes nous ont téléphoné pour signaler ce comportement. Cette ASBL a le droit de faire du porte-à-porte mais pas de jouer sur la sensibilité des personnes en évoquant les pompiers. C’est très malsain », ajoute-t-il.

    Comment pouvoir, dès lors, être sûr que vous avez bel et bien affaire à des pompiers lorsque des personnes se présentent chez vous ?

    « Déjà, nous ne faisons jamais de porte-à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 23/12/2016

    Source E.D. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 23/12/2016

  • LA VILLE DE HANNUT ATTIRE VOTRE ATTENTION SUR … !

    La Zone de Secours Hesbaye apprend ce 21 décembre 2016 que 15578428_724060887757169_3209513998336906144_n.jpgdes fonds seraient récoltés par des personnes faisant du porte-à-porte dans les entités de la Zone.

    Nous tenons à souligner qu’aucune démarche de ce type n’est entreprise par les pompiers des postes de Waremme et Hannut.

     Renseignements pris auprès de la zone de Police Hesbaye, ces personnes agissent pour le compte de l’ASBL ENSSA (plus d’info sur www.enssa.be ).

    Source > https://www.facebook.com/villedehannut

  • INVESTISSEMENTS À HANNUT > NOUVELLE CONSTRUCTION POUR LA CASERNE

    Financièrement, la zone de secours Hesbaye se porte bien, même très bien.

    Géré en bon père de famille, le budget permet aux politiques et à nos pompiers de se lancer dans de multiples projets, et non des moindres. « On ne s’est privé de rien : vêtements, nouveaux investissements, frais de personnel, etc.

    Tout cela est déjà intégré dans notre organisation future », a commenté Manu Douette, bourgmestre de Hannut et président de la zone. « Nous avons vraiment stabilisé le bateau à une bonne vitesse de croisière », a-t-il métaphoré.

    C’est donc un peu plus de 1,2 million d’euros d’investissements qui est actuellement programmé. Le plus important est sans conteste la construction d’un nouveau bâtiment « identique, voire un peu plus grand que celui de la caserne actuelle de Hannut », a expliqué le commandant Duvivier. Pour un montant de 600.000 euros, cette nouvelle structure vise à pallier le manque de place dans la bâtisse actuelle. « Il y a trop de gens, nous sommes l’un sur l’autre et ce n’est pas évident de travailler dans de telles conditions. Ce nouveau bloc accueillera le département prévention, le service ressources humaines, la comptabilité, le service facturation, l’informatique, la direction, les archives, etc. »

    Une salle de fitness, dédiée à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

    Source > EMILIE DEPOORTER dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

    L’article sur le Web > http://www.lameuse.be

    Divers achats également :

    La zone de secours a plus d’un projet dans son sac ! Notons :

    • > Remplacement d’un camion-citerne de 12.000l ainsi d’une ambulance ;
    • > Le remplacement d’une camionnette polyvalente (utilisée principalement pour les interventions guêpes) ;
    • > L’achat d’enseignes de signalisation pour les deux postes de secours ;
    • > L’installation d’armoires à vestiaires, surtout à la caserne de Waremme ;
    • > Le remplacement de matériel informatique défectueux ;
    • > L’investissement dans des panneaux photovoltaïques à Waremme (puis à Hannut) ;
    • > Le remplacement de volets de garage et la sécurisation des accès à Waremme ;
    • > Du nouveau matériel pour les interventions.

    Source > EMILIE DEPOORTER dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

  • HANNUT > « IL FAUT GARDER SON SANG-FROID » POLICIERS ET POMPIERS ONT MONTRÉ LEUR SAVOIR-FAIRE CE DIMANCHE

    Que ce soit contre les flammes ou contre l’injustice, pompiers et policiers se battent tous les jours au péril de leur vie pour sauver la nôtre.

    Rencontre ce dimanche avec les officiers lors de la journée porte ouverte à la caserne de pompiers et à l’hôtel de police de Hannut.

    Ce dimanche, de nombreuses démonstrations ont été proposées tout au long de la journée « portes ouvertes », à la caserne des pompiers et à l’hôtel de police à Hannut.

    Le sergent Collignon supervisait la cellule d’entraînement au port de l’appareil respiratoire. Un défi qui vous permet de vivre les nombreux obstacles que les pompiers peuvent rencontrer et ce, dès la préparation. « L’équipement complet s’élève à 12 kilos. Le tout, c’est de garder son sang-froid pour développer nos sens et mettre à profit ce qu’on a appris », explique-t-il.

    Le sergent a fait la démonstration d’une charge à transporter dans le noir, dans un lieu instable. « La chaleur (qui peut atteindre 2 voire 300 degrés, ndlr), le bruit de crépitement, les voix, les alarmes, radios, et sirènes constituent un milieu oppressant. Nous avons essayé de reconstituer ces éléments sans la chaleur. Avec l’ancienneté, on développe des sens et on a 30 minutes pour sortir. »

    Le métier de pompier ressemble étrangement à celui d’un technicien. « Lors d’une désincarcération, il faut faire attention aux risques résiduels, à l’instabilité du véhicule, aux écoulements de fluides. L’état de santé de la victime indique quelle méthode d’extraction utiliser », explique encore le capitaine Alexandre Crasson au public présent.

    La police était également à l’honneur avec une … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 12/09/2016

    Source > C.L. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 12/09/2016

  • CE DIMANCHE 11 SEPTEMBRE > PORTES OUVERTES POMPIERS ET POLICE DE HANNUT

    Ils sont présents chaque minutes du jour et de la nuit chez eux ou en caserne accrochés à leur BIP avec comme unique but votre sécurité !

     Le meilleur moyen de les remercier sera d'être présent à leurs côtés ce dimanche 11 Septembre

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events/262306910819961/

  • PROCHAINEMENT > REPAS DE L’AMICALE DES POMPIERS, VTT & PORTES OUVERTES POMPIERS ET POLICE DE HANNUT

    Ils sont présents chaque minutes du jour et de la nuit chez eux ou en caserne accrochés à leur BIP avec comme unique but votre sécurité !

     Le meilleur moyen de les remercier sera d'être présent à leurs côtés ce dimanche 11 Septembre

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com/events/262306910819961/