polution

  • BRAIVES > DES CENTAINES DE POISSONS MORTS DANS LA MEHAIGNE

    Ils ont été tués par la pollution à l'engrais liquide contenant l’azote

    Jeudi, une citerne contenant de l'engrais liquide contenant l’azote s’est déchirée à Meeffe. 20.000 litres de produit se sont écoulés dans la nature et ont provoqué une pollution catastrophique.

    Ce week-end, des centaines de poissons morts ont été découverts au fil de la Mehaigne à Wasseiges, Moxhe, Avennes, Fallais, ou Fumal et le carnage continue. La société de pêcheurs de la Mehaigne s’est constituée partie civile et a écrit au ministre. 

     « Vendredi, en descendant au moulin, j’ai vu un poisson flotter le ventre à l’air, introduit Laurent Van Asselt, le responsable du moulin du Stwerdu de Fallais. Cela arrive parfois, je ne me suis pas trop inquiété. C’est en m’approchant de la chute d’eau que j’ai découvert le désastre. Il y avait des dizaines de poissons morts au fond de l’eau. » Au total, Laurent Van Asselt a ramassé une centaine de poissons morts uniquement sur sa propriété ce week-end. « La dernière fois que j’ai vu un désastre pareil, c’était en 2006, lors de la grosse pollution de la Mehaigne (suite à un débordement des bassins de décantation de la râperie de Leuze-Longchamp, 60 à 80 % de la masse biotique avaient été détruits Ndrl).

    Depuis, les poissons étaient revenus. Cette année, ils n’avaient jamais été aussi nombreux. À proximité de la cascade, c’était un véritable aquarium, on voyait des bancs entiers au fond de l’eau. Je songeais d’ailleurs à installer des caméras au fond de l’eau pour que les visiteurs aient une vision de cette faune aquatique. À présent, ce n’est plus la peine. »

    Amer et en colère, Laurent Van Asselt doit ouvrir … La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/09/2017

    Source > AURÉLIE BOUCHAT dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 05/09/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/121930

  • VILLE DE HANNUT > LES DÉCHETS VERTS DÉPOSÉS LE LONG DES COURS D’EAU SONT NOCIFS

    dechetVert.jpg

    Un rappel bienvenu à l’attention des riverains des cours d’eau en cette période estivale : les déchets verts déposés le long des cours d’eau sont nocifs !

    En cette période d’entretien intensif des jardins et propriétés, la présence de tontes de pelouses, de tailles de haies et d’arbustes ou de compost semble anodine aux yeux des riverains qui déposent leurs déchets « biodégradables » aux bords des cours d’eau,

    Pourtant, on ignore que ces déchets verts :

    Etouffent la végétation naturelle des berges

    -Favorisent l’apparition de plantes indésirables (orties, liserons…) qui se nourrissent des matières végétales en décomposition

    -Entraînent une pollution de l’eau par l’écoulement des jus de décomposition

    -Menacent la stabilité des berges en rendant le sol plus vulnérable à l’érosion

    -Empêchent le bon écoulement des eaux en formant des mini-barrages propices aux inondations

    En collaboration avec votre commune, le Contrat de rivière Dyle-Gette conseille donc aux riverains des cours d’eau de changer leurs mauvaises habitudes :

    Entreposez ces déchets à bonne distance du cours d’eau (à au moins 5 mètres au-delà de la crête de berge)

    Assurez-vous que leur décomposition ne soit plus nocive pour la berge et le cours d’eau

    Au besoin, allez les déposer régulièrement au parc à conteneurs le plus proche

    Procédez au nettoyage des dépôts de déchets qui se seraient accumulés depuis plusieurs années trop près de la berge au fond de votre jardin ou de votre propriété

    Grâce à vos nouvelles habitudes,  vous aurez peut-être le plaisir de voir revenir peu à peu les plantes caractéristiques des berges (baldingère, reine-des-prés, iris des marais…), ainsi que la faune qui leur est liée (libellules…).

    Attention : les incivilités environnementales font l’objet de sanctions administratives !

    Source > http://www.hannut.be

  • HANNUT: POLLUTION À L'HYDROCARBURE DU MOEHRY À AVIN

    883503041_ID7667608_pollution_135821_H3UAWG_0.JPGLes pompiers de Hannut ont dû intervenir ce mercredi à 7h30 pour une pollution à l’hydrocarbure du ruisseau du Mohery à Avin. Avec le service SOS Pollution, ils ont installé deux barrages pour absorber ce produit toxique et éviter qu’il ne contamine les eaux de la Mehaigne

    L’origine de cette pollution à l’hydrocarbure du Moehry (un affluent de la Mehaigne) n’est pas encore connue. Elle a été constatée ce mercredi matin, à hauteur de la ruelle des Mottes à Avin. Les pompiers de Hannut et le service SOS pollution ont limité au maximum les dégâts, notamment en mettant en place deux barrages destinés à absorber l’hydrocarbure déversé dans le ruisseau. Les policiers de la zone de Hesbaye Ouest mènent actuellement une enquête pour retrouver l’origine de cette pollution.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 2 Mai 2012 à 14h05