planches a nu

  • CES 17 & 18 & 19 MARS > A PETIT-HALLET (HANNUT) > THEATRE > LES « PAN » VOUS EMMENENT AU PAYS DE L’ABSURDE.

    Pour cette nouvelle saison, les PAN vous emmènent au pays de l’absurde.

    Absurdies” est constitué de 13 courtes pièces choisies dans le répertoire de Karl Valentin, d’Harold Pinter (traduction française : Eric Kahane) et de Jean-Pierre Martinez. Des dialogues anodins, absurdes, parfois drôles qui forment un tissu de discussions apparemment vides de sens.

    Et c’est dans ce vide que Les Planches à Nu ont travaillé : comment faire dire aux mots plus que leur définition ? Comment remplir le vide ? Comment faire parler le silence ? La troupe tente donc, avec une grande sobriété scénique mais au-delà des mots, de faire entendre ce que les personnages veulent vraiment dire. Par l'intermédiaire de situations ironiquement familières, l'absurde révèle ici toute son intensité et son potentiel d'humour infini.  "Absurdies" : à voir sans conditions, à saisir à sa façon, à savourer sans modération !

    Mise en scène de Sophie Schneider

    Avec Fernand Claude, Jean Dufour, Steffy Dumont, Malika Lebrun, Annick Leroy, Emilie Massi, Bernadette Paradowski et Monique Surlemont

    Les vendredis et samedis 17, 18, 24 et 25 mars à 20h et le dimanche 19 mars à 16h30

    Infos et réservations : 0479/77 90 45 - lesplanchesanu@gmail.com

    Lieu : Salle des Amis Réunis, rue de Wansin à Petit Hallet

    Prix : 10 € - Etudiants et autres théâtres : 5 € - Art. 27 : 1,25 €

    Les liens > www.planchesanu.be - www.facebook.com/theatrehannut

    L’historique de la troupe

    Zoom sur les troupes de théâtres amateurs qui ponctuent notre vie culturelle de leur diversité et de leur créativité.

    La troupe des Planches à Nu, originaire de la région hannutoise, investit l'espace scénique depuis maintenant 20 ans. Leur public le sait: ce qui fait la richesse de cette troupe enthousiaste, c'est le va-et-vient constructif des comédiens et des metteurs en scène qui se succèdent chaque année avec originalité pour réinventer leur définition de la performance théâtrale.

    Cette année, les PAN remettent le couvert avec Sophie Schneider, qui a exploré avec eux le thème fertile de l'absurdité en mettant en scène des textes choisis de Karl Valentin, d'Harold Pinter et de Jean-Pierre Martinez. Bienvenue en Absurdies !

    « Les Planches à Nu » est une ASBL qui fût fondée en 1997 sous l’impulsion du Centre Culturel de Hannut. Depuis lors, des dizaines de comédiens amateurs de tous les horizons se sont succédés sous la direction de plus de dix metteurs en scène pour proposer à leur public des spectacles qui ne cessent jamais de surprendre par leur diversité, par leur originalité et parfois même, par leur audace. Les comédiens de la troupe travaillent cette année d'arrache-pied pour exploiter le thème de l'absurdité dans toutes ses nuances : les mots, les silences, les interrogations et surtout, ces rires inexpliqués qui naissent de l'incompréhension et des malentendus dans des dialogues qui ont parfois comme un petit air de déjà-vu.

    « Nous avons exploré beaucoup de styles et des mises en scène différentes ces dernières années », explique Emilie Massi, présidente des Planches à Nu. « Sous la houlette de Sophie Schneider, nous avons décidé, pour cette nouvelle saison, d'effectuer un travail un peu plus en profondeur, où la forme est secondaire mais où le fond peut prendre des facettes variées, selon l'interprétation de chacun. Sophie nous a guidés pour nous apprendre à soigner notre jeu d'acteur dans les dialogues, mais surtout pour nous permettre de faire parler les silences. Nous sommes heureux de ce travail pointilleux qui a enrichi notre jeu et nous nous réjouissons de partager le résultat avec notre public. »

    En quoi consiste exactement cette nouvelle aventure théâtrale qui se veut à la fois drôle, décalée et lourde de «non-sens»? Sophie Schneider nous l'explique dans sa note d'intention: « Il s'agit ici de dialogues anodins, absurdes, souvent drôles, qui forment un tissu de discussions en apparence vide de sens. Mais c’est dans ce vide que les comédiens ont travaillé.» Les membres des PAN ont effet dû s'interroger. Comment faire dire aux mots plus que leur définition ? Comment remplir le vide ? Comment faire parler le silence ? « C'est entre les répliques que naît le jeu.», poursuit Sophie Schneider. «Le spectacle Absurdies est constitué de pièces courtes d'origines différentes mais qui partagent un même fil conducteur: le non-dit, le malentendu, les réactions absurdes qui naissent d'une communication ratée.»

    La troupe tente donc, avec une grande sobriété scénique mais au-delà des mots, de faire entendre ce que les personnages veulent vraiment dire. Par l'intermédiaire de situations ironiquement familières, l'absurde révèle ici toute son intensité et son potentiel d'humour infini, pour le plus grand plaisir du public des Planches à Nu.

    Absurdies, c'est à voir sans conditions, à saisir à sa façon, à savourer sans modération !

  • PROCHAINEMENT A PETIT-HALLET (HANNUT) > THEATRE > LES PAN VOUS EMMENENT AU PAYS DE L’ABSURDE.

    Pour cette nouvelle saison, les PAN vous emmènent au pays de l’absurde.

    “Absurdies” est constitué de 13 courtes pièces choisies dans le répertoire de Karl Valentin, d’Harold Pinter (traduction française : Eric Kahane) et de Jean-Pierre Martinez. Des dialogues anodins, absurdes, parfois drôles qui forment un tissu de discussions apparemment vides de sens.

    Et c’est dans ce vide que Les Planches à Nu ont travaillé : comment faire dire aux mots plus que leur définition ? Comment remplir le vide ? Comment faire parler le silence ? La troupe tente donc, avec une grande sobriété scénique mais au-delà des mots, de faire entendre ce que les personnages veulent vraiment dire. Par l'intermédiaire de situations ironiquement familières, l'absurde révèle ici toute son intensité et son potentiel d'humour infini.  "Absurdies" : à voir sans conditions, à saisir à sa façon, à savourer sans modération !

    Mise en scène de Sophie Schneider

    Avec Fernand Claude, Jean Dufour, Steffy Dumont, Malika Lebrun, Annick Leroy, Emilie Massi, Bernadette Paradowski et Monique Surlemont

    Dates : les vendredis et samedis 10, 11, 17, 18, 24 et 25 mars à 20h et le dimanche 19 mars à 16h30

    Représentation exceptionnelle au profit du Ladies'Circle de Hannut le dimanche 12 mars à 16h30

    Infos et réservations : 0479/77 90 45 - lesplanchesanu@gmail.com

    Lieu : Salle des Amis Réunis, rue de Wansin à Petit Hallet

    Prix : 10 € - Etudiants et autres théâtres : 5 € - Art. 27 : 1,25 €

    Les liens > www.planchesanu.be - www.facebook.com/theatrehannut

    L’historique de la troupe

    Zoom sur les troupes de théâtres amateurs qui ponctuent notre vie culturelle de leur diversité et de leur créativité.

    La troupe des Planches à Nu, originaire de la région hannutoise, investit l'espace scénique depuis maintenant 20 ans. Leur public le sait: ce qui fait la richesse de cette troupe enthousiaste, c'est le va-et-vient constructif des comédiens et des metteurs en scène qui se succèdent chaque année avec originalité pour réinventer leur définition de la performance théâtrale.

    Cette année, les PAN remettent le couvert avec Sophie Schneider, qui a exploré avec eux le thème fertile de l'absurdité en mettant en scène des textes choisis de Karl Valentin, d'Harold Pinter et de Jean-Pierre Martinez. Bienvenue en Absurdies !

    « Les Planches à Nu » est une ASBL qui fût fondée en 1997 sous l’impulsion du Centre Culturel de Hannut. Depuis lors, des dizaines de comédiens amateurs de tous les horizons se sont succédés sous la direction de plus de dix metteurs en scène pour proposer à leur public des spectacles qui ne cessent jamais de surprendre par leur diversité, par leur originalité et parfois même, par leur audace. Les comédiens de la troupe travaillent cette année d'arrache-pied pour exploiter le thème de l'absurdité dans toutes ses nuances : les mots, les silences, les interrogations et surtout, ces rires inexpliqués qui naissent de l'incompréhension et des malentendus dans des dialogues qui ont parfois comme un petit air de déjà-vu.

    « Nous avons exploré beaucoup de styles et des mises en scène différentes ces dernières années », explique Emilie Massi, présidente des Planches à Nu. « Sous la houlette de Sophie Schneider, nous avons décidé, pour cette nouvelle saison, d'effectuer un travail un peu plus en profondeur, où la forme est secondaire mais où le fond peut prendre des facettes variées, selon l'interprétation de chacun. Sophie nous a guidés pour nous apprendre à soigner notre jeu d'acteur dans les dialogues, mais surtout pour nous permettre de faire parler les silences. Nous sommes heureux de ce travail pointilleux qui a enrichi notre jeu et nous nous réjouissons de partager le résultat avec notre public. »

    En quoi consiste exactement cette nouvelle aventure théâtrale qui se veut à la fois drôle, décalée et lourde de «non-sens»? Sophie Schneider nous l'explique dans sa note d'intention: « Il s'agit ici de dialogues anodins, absurdes, souvent drôles, qui forment un tissu de discussions en apparence vide de sens. Mais c’est dans ce vide que les comédiens ont travaillé.» Les membres des PAN ont effet dû s'interroger. Comment faire dire aux mots plus que leur définition ? Comment remplir le vide ? Comment faire parler le silence ? « C'est entre les répliques que naît le jeu.», poursuit Sophie Schneider. «Le spectacle Absurdies est constitué de pièces courtes d'origines différentes mais qui partagent un même fil conducteur: le non-dit, le malentendu, les réactions absurdes qui naissent d'une communication ratée.»

    La troupe tente donc, avec une grande sobriété scénique mais au-delà des mots, de faire entendre ce que les personnages veulent vraiment dire. Par l'intermédiaire de situations ironiquement familières, l'absurde révèle ici toute son intensité et son potentiel d'humour infini, pour le plus grand plaisir du public des Planches à Nu.

    Absurdies, c'est à voir sans conditions, à saisir à sa façon, à savourer sans modération !

  • THÉATRE > CE VEND 11 & SAM 12 MARS > LA BANDE DES PNEUS CREVÉS A PETIT-HALLET (HANNUT)

    Une comédie délirante de et par Les Planches à Nu

    Les vendredis et samedis 11, 12, 18 et 19 mars à 20h et le dimanche 13 mars à 17h

    >>> Infos et réservations : 0479 77 90 45 - lesplanchesanu@gmail.com

    D’autant vous diront qu’il vaut mieux vieillir seul que mal accompagné Judith l’a sûrement souvent dit, d’ailleurs.

    Mais vieillir n’est pas toujours une sombre aventure, surtout lorsque le destin réunit en fin de vie des personnages aussi antagonistes que complémentaires.

    En un éclat de rire, entrez dans l’univers touchant et rocambolesque d’une maison de retraite où les résidents doivent gérer l’organisation prochaine du mariage de deux d’entre eux.

    Tout cela sous le regard autoritaire et un brin sarcastique d’une infirmière qui aurait franchement mieux à faire que de s’occuper de ce troupeau d’hurluberlus vieillissants. Ce soir, on organise l’enterrement de vie de jeune fille et de vie de garçon de Jeannine et Anatole. Un voyage au bout du monde n’aurait sans doute pas créé plus d’émoi. C’est ainsi que Les Planches à Nu, en explorant l’innocence retrouvée de vieillards un tantinet frondeurs, vous emmènent littéralement sur une route semée d’embûches et de surprises mais surtout de franche rigolade...

    Mise en scène de Sarah Cerri

    Scénographie de Michel Suppes

    Costumes de Pascale Fichers

    Avec Ludivine Bendotti, Fernand Claude, Steffy Dumont, Malika Lebrun, Annick Leroy, Emilie Massi, Claude Matyn, Xavier Matyn et Monique Surlemont

    Salle des Amis Réunis, rue de Wansin à Petit Hallet

    Prix : 9 € - Etudiants et autres théâtres : 6 € - Art. 27 : 1,25 €

    L’évènement sur Facebook > https://www.facebook.com

    Le site de la troupe > http://www.planchesanu.be/

  • EN MARS THÉÂTRE « BONNE HUMEUR » > AVEC LES PLANCHES À NU > « LA BAIGNOIRE » > RÉSERVATIONS

    Planches a nu.jpg

    La baignoire > Une comédie savonneuse de Sarah Cerri

    Mise en scène : Sarah Cerri et Joseph-Emmanuel Biscardi

    Avec : Fernand Claude, Malika Lebrun, Annick Leroy, Emilie Massi, Claude Matyn, Xavier Matyn et Monique Surlemont

    Scénographie : Michel Suppes

    La pièce ……………….

    Nous sommes le 25 novembre et Patricia fête ses 35 ans !

    Mais quand on est née le jour de la Sainte-Catherine, qu'on est célibataire et qu'on a une mère très inventive, on se retrouve chaque année, affublée d'un chapeau ridicule, à une grande fête familiale mettant à l'honneur cet éternel célibat.

    C'est ainsi que Patricia, jeune quadra toujours pas sortie de l'influence parentale, se retrouve, le jour de son anniversaire, au cœur des rebondissements familiaux. Avec son frère, Ludo, ils devront tour à tour affronter et soutenir leur mère qui ne ménage personne et qui a, depuis longtemps, assis son pouvoir sur la tribu. Autour d'eux, Agnès, la meilleure amie de Patricia qui la soutient depuis toujours et Fabrice, le vieil ami de la famille.

    S'il est divorcé depuis 10 ans, Fabrice a gardé des rapports cordiaux avec son ex, Maryline, qui est également présente à la fête. Très attachée à la famille de Patricia, Maryline ne manque pas une occasion pour s'y incruster et cette année, elle y a amené son nouveau copain, Thierry, un garçon plutôt atypique très désireux de s'intégrer au groupe...

    Un pétillant cocktail de personnages dont les histoires personnelles vont s'emmêler et s'entremêler pour éclater au grand jour... Mais pas toujours là où on les attend !

    Dates : les vendredis et samedis 13, 14, 20, 21, 27 et 28 mars 2015 à 20h30 et le dimanche 22 mars 2015 à 17h

    Lieu : Salle des Amis Réunis, rue de Wansin à Petit Hallet

    Prix : 9 € - Etudiants et autres théâtres : 6 € - Art. 27 : 1,25 €

    Infos et réservations : 0479/77 90 45 - lesplanchesanu@gmail.com

    Les sites > www.planchesanu.be - www.facebook.com/theatrehannut

  • EN MARS THÉÂTRE « BONNE HUMEUR » > AVEC LES PLANCHES À NU > « LA BAIGNOIRE » > RÉSERVATIONS OUVERTES

    Planches a nu.jpg

    La baignoire > Une comédie savonneuse de Sarah Cerri

    Mise en scène : Sarah Cerri et Joseph-Emmanuel Biscardi

    Avec : Fernand Claude, Malika Lebrun, Annick Leroy, Emilie Massi, Claude Matyn, Xavier Matyn et Monique Surlemont

    Scénographie : Michel Suppes

    La pièce ……………….

    Nous sommes le 25 novembre et Patricia fête ses 35 ans !

    10353188_1006981839330694_5339185085501646800_n.jpgMais quand on est née le jour de la Sainte-Catherine, qu'on est célibataire et qu'on a une mère très inventive, on se retrouve chaque année, affublée d'un chapeau ridicule, à une grande fête familiale mettant à l'honneur cet éternel célibat.

    C'est ainsi que Patricia, jeune quadra toujours pas sortie de l'influence parentale, se retrouve, le jour de son anniversaire, au cœur des rebondissements familiaux. Avec son frère, Ludo, ils devront tour à tour affronter et soutenir leur mère qui ne ménage personne et qui a, depuis longtemps, assis son pouvoir sur la tribu. Autour d'eux, Agnès, la meilleure amie de Patricia qui la soutient depuis toujours et Fabrice, le vieil ami de la famille.

    S'il est divorcé depuis 10 ans, Fabrice a gardé des rapports cordiaux avec son ex, Maryline, qui est également présente à la fête. Très attachée à la famille de Patricia, Maryline ne manque pas une occasion pour s'y incruster et cette année, elle y a amené son nouveau copain, Thierry, un garçon plutôt atypique très désireux de s'intégrer au groupe...

    Un pétillant cocktail de personnages dont les histoires personnelles vont s'emmêler et s'entremêler pour éclater au grand jour... Mais pas toujours là où on les attend !

    Dates : les vendredis et samedis 13, 14, 20, 21, 27 et 28 mars 2015 à 20h30 et le dimanche 22 mars 2015 à 17h

    Lieu : Salle des Amis Réunis, rue de Wansin à Petit Hallet

    Prix : 9 € - Etudiants et autres théâtres : 6 € - Art. 27 : 1,25 €

    Infos et réservations : 0479/77 90 45 - lesplanchesanu@gmail.com

    Les sites > www.planchesanu.be - www.facebook.com/theatrehannut

  • LES PLANCHES À NU « PETITS MEURTRES ENTRE NOUS » AUJOURD’HUI & DEMAIN SAMEDI 29

    1044814_10151881002200965_730399345_n.jpg

    Comédie policière déambulatoire de C. Dalimier, E. Rambeaux, S. Stubbé et P. Vander Zypen

    La troupe de théâtre amateur des Planches à Nu, originaire de la région hannutoise, arpente la scène depuis plus de 15 ans. En réponse à l'enthousiasme suscité par les représentations de la saison dernière, Sophie Schneider remet le couvert et met à nouveau en scène les comédiens des Planches à Nu, cette fois dans un spectacle déambulatoire hors du commun qui prendra place en mars à la Maison Provinciale du Canton de Hannut (anciennement baptisée Château Grégoire).

    Petits Meurtres Entre Nous, une création originale de la compagnie Lazzi, ne laissera certainement pas le public de marbre: rires, mais aussi frissons et sensations fortes seront au rendez-vous.

    La Pièce :

    Petits Meurtres Entre Nous, écrit par Christian Dalimier, Evelyne Rambeaux, Stéphane Stubbé et Pascale Vander Zyppen, est une pièce qui présente le théâtre sous un jour plus participatif que jamais et transforme le spectateur en apprenti-Sherlock Holmes.

    Nous sommes en 1944. Face à la remontée des troupes allemandes, le Baron d'Arras et son épouse se sont barricadés avec leurs domestiques dans leur château. Une nuit, le Baron est retrouvé poignardé dans son bureau. Huit personnes étaient présentes la nuit du drame: la Baronne, le majordome, la gouvernante, un artiste peintre – ami de la famille et quatre domestiques. Guidé par ces domestiques à l'allure peu rassurante, le public part à la rencontre des suspects, tous plus torturés les uns que les autres, pour tenter de démêler une intrigue qui chavire entre comédie et drame.

    1710312810_2.jpg

    Mise en scène : Sophie Schneider

    Contactée par la troupe des Planches à Nu en 2012, Sophie Schneider a un parcours théâtral impressionnant, ponctué de tours de chant, de créations collectives, de cabarets et de quelques pas de danse. Cette comédienne professionnelle et passionnée entretient un amour communicatif de la scène, avec un penchant multidisciplinaire intriguant. Grâce au perfectionnisme de Sophie, les comédiens des Planches à Nu se sont vu offrir la possibilité d'améliorer leur technique dans plusieurs disciplines ainsi que leur compréhension de l'espace scénique. On avait déjà pu profiter d'un résultat plus que positif en mars 2013 et nous nous réjouissons de cette nouvelle invitation à la découverte dans quelques semaines.

    Avec : Fernand Claude, Thibaut Collard, Malika Lebrun, Annick Leroy, Charlotte Colsoul, Caroline Dardenne, Cédric Matyn, Claude Matyn, Xavier Matyn et Vinciane Willette....

    Costumes : Pascale Fichers

    Conception des éclairages : Claude Matyn

    Les vendredis et samedis 28 et 29 mars à 20h Maison provinciale du Canton de Hannut - Rue Zénobe Gramme, 48 - 4280 Hannut

    Infos et réservations : 0479 77 90 45 - lesplanchesanu@gmail.com

    Prix : 9€ - Etudiants et autres théâtre : 6€ - Art. 27 : 1,25€

    Endroits insolites, pièces sombres et exiguës, personnages à la psychologie complexe,... heureusement que les comédiens des Planches à Nu ne se prennent pas au sérieux. Il se peut en effet que les âmes sensibles se prennent au jeu du suspense inquiétant qui règne aux alentours. On reste dans la légèreté cependant, grâce aux petites surprises dont Sophie Schneider a ponctué sa mise en scène. Préparez-vous à rire... nerveusement ou de bon cœur, c'est selon.

    Dans tous les cas, Les Planches à Nu vous promettent un excellent moment de divertissement pour un spectacle hors normes dont vous vous souviendrez longtemps.

    Afficher le plan · Itinéraire

  • « LES PLANCHES À NU » 7 REPRÉSENTATIONS EN MARS POUR > « PETITS MEURTRES ENTRE NOUS »

    1044814_10151881002200965_730399345_n.jpg

    Comédie policière déambulatoire de C. Dalimier, E. Rambeaux, S. Stubbé et P. Vander Zypen

    La troupe de théâtre amateur des Planches à Nu, originaire de la région hannutoise, arpente la scène depuis plus de 15 ans. En réponse à l'enthousiasme suscité par les représentations de la saison dernière, Sophie Schneider remet le couvert et met à nouveau en scène les comédiens des Planches à Nu, cette fois dans un spectacle déambulatoire hors du commun qui prendra place en mars à la Maison Provinciale du Canton de Hannut (anciennement baptisée Château Grégoire).

    Petits Meurtres Entre Nous, une création originale de la compagnie Lazzi, ne laissera certainement pas le public de marbre: rires, mais aussi frissons et sensations fortes seront au rendez-vous.

    La Pièce :

    Petits Meurtres Entre Nous, écrit par Christian Dalimier, Evelyne Rambeaux, Stéphane Stubbé et Pascale Vander Zyppen, est une pièce qui présente le théâtre sous un jour plus participatif que jamais et transforme le spectateur en apprenti-Sherlock Holmes.

    Nous sommes en 1944. Face à la remontée des troupes allemandes, le Baron d'Arras et son épouse se sont barricadés avec leurs domestiques dans leur château. Une nuit, le Baron est retrouvé poignardé dans son bureau. Huit personnes étaient présentes la nuit du drame: la Baronne, le majordome, la gouvernante, un artiste peintre – ami de la famille et quatre domestiques. Guidé par ces domestiques à l'allure peu rassurante, le public part à la rencontre des suspects, tous plus torturés les uns que les autres, pour tenter de démêler une intrigue qui chavire entre comédie et drame.

    Mise en scène : Sophie Schneider

    Contactée par la troupe des Planches à Nu en 2012, Sophie Schneider a un parcours théâtral impressionnant, ponctué de tours de chant, de créations collectives, de cabarets et de quelques pas de danse. Cette comédienne professionnelle et passionnée entretient un amour communicatif de la scène, avec un penchant multidisciplinaire intriguant. Grâce au perfectionnisme de Sophie, les comédiens des Planches à Nu se sont vu offrir la possibilité d'améliorer leur technique dans plusieurs disciplines ainsi que leur compréhension de l'espace scénique. On avait déjà pu profiter d'un résultat plus que positif en mars 2013 et nous nous réjouissons de cette nouvelle invitation à la découverte dans quelques semaines.

    Photo de groupe2.jpg

     

    Avec : Fernand Claude, Thibaut Collard, Malika Lebrun, Annick Leroy, Charlotte Colsoul, Caroline Dardenne, Cédric Matyn, Claude Matyn, Xavier Matyn et Vinciane Willette....

    Costumes : Pascale Fichers

    Conception des éclairages : Claude Matyn

    Les vendredis et samedis 14, 15, 21, 22, 28 et 29 mars à 20h et le dimanche 23 mars à 17hMaison provinciale du Canton de Hannut - Rue Zénobe Gramme, 48 - 4280 Hannut

    Infos et réservations : 0479 77 90 45 - lesplanchesanu@gmail.com

    Prix : 9€ - Etudiants et autres théâtre : 6€ - Art. 27 : 1,25€

    Endroits insolites, pièces sombres et exiguës, personnages à la psychologie complexe,... heureusement que les comédiens des Planches à Nu ne se prennent pas au sérieux. Il se peut en effet que les âmes sensibles se prennent au jeu du suspense inquiétant qui règne aux alentours. On reste dans la légèreté cependant, grâce aux petites surprises dont Sophie Schneider a ponctué sa mise en scène. Préparez-vous à rire... nerveusement ou de bon cœur, c'est selon.

    Dans tous les cas, Les Planches à Nu vous promettent un excellent moment de divertissement pour un spectacle hors normes dont vous vous souviendrez longtemps.

    Afficher le plan · Itinéraire

  • THEATRE > ENCORE CE WE > LA DAME DE CHEZ MAXIM PAR L’ASBL «LES PLANCHES A NU»

    421503.jpg

    Les Planches à Nu présentent et revisitent La Dame de chez Maxim

    La troupe de théâtre amateur des Planches à Nu, originaire de la région hannutoise, arpente la scène de la Salle des Amis Réunis à Petit-Hallet depuis plus de 15 ans. Cette année, et sous la houlette de Sophie Schneider, les 13 comédiens des Planches à Nu présentent une adaptation loufoque de La Dame de chez Maxim de Feydeau, durant les 3 premiers weekends du mois de mars.

    Flyers recto RVB.jpgL’ASBL «Les Planches à Nu» voit le jour en 1996 sous l’impulsion du Centre Culturel de Hannut. En juin 1997, un premier spectacle mis en scène par Serge Morciaux est présenté et l’aventure commence. Depuis 15 ans, une cinquantaine de comédiens amateurs se sont donc succédé sous la direction de plus de dix metteurs en scène pour proposer au public hannutois des spectacles hétéroclites allant de la comédie de boulevard au cabaret loufoque. «Notre but, année après année, est de continuer à nous réinventer», explique Caroline Dardenne, la présidente actuelle des Planches à Nu.  «Nous nous efforçons toujours de varier les styles des pièces, de choisir des spectacles divertissants, originaux ou possédant un fond de réflexion. Mais avant tout, nous tenons à présenter des spectacles accessibles à tous. Pour cette nouvelle saison, nous avions pour idée d'offrir à notre public un moment de légèreté et de rires partagés.»

    C'est donc avec cet objectif en tête que le conseil d'administration contacte Sophie Schneider en 2012, afin de lui proposer de mettre la troupe en scène dans le cadre de son nouveau spectacle. Sophie, qui décrocha son premier prix d’art dramatique en 1992, possède une carrière professionnelle théâtrale atypique et riche en rebondissements créatifs. De la mise en scène à son parcours impressionnant de prestations de comédienne, en passant par des tours de chant, des créations collectives, des cabarets et quelques pas de danse, elle entretient un amour communicatif de la scène, avec un penchant multidisciplinaire pour le moins intéressant. On comprend donc l'enthousiasme des comédiens de la troupe des Planches à Nu qui voient également en Sophie la possibilité d'améliorer leur technique dans plusieurs disciplines ainsi que leur compréhension de l'espace scénique. La troupe, dirigée de main de maître, travaille en effet depuis plusieurs mois sur une adaptation originale de la pièce de Feydeau La Dame de chez Maxim.

    Photo de groupe fond flou.jpg

    La Dame de chez Maxim est l'un des plus grands succès de Georges Feydeau, représenté pour la première fois le 17 janvier 1899 au Théâtre des Nouveautés à Paris. Sophie Schneider revisite cette superbe comédie de boulevard pour les Planches à Nu, en y incorporant des références décalées, quelques airs de musique, des accessoires étonnants et même quelques pas de danse. Mais l'intrigue, elle, reste inchangée et les quiproquos inventés par Feydeau sont exploités à l'extrême. Le public des Planches à Nu est donc invité à partager un grand moment de frénésie au sein de la famille Petypon, des petits bourgeois parisiens qui voient leur quotidien bien rangé bousculé par l'arrivée inopinée de la Môme Crevette, une danseuse du Moulin Rouge.

     

    Les autres articles de cette manifestation >

    LES PLANCHES A NU > CE QUE LA POSTÉRITÉ RETIENDRA DE JEAN-YVES > ICI

    LES PLANCHES A NU > CE QUE LA POSTÉRITÉ RETIENDRA DE CARO. > ICI

    LES PLANCHES A NU PRESENTENT ET REVISITENT LA DAME DE CHEZ MAXIM > ICI

    LES PLANCHES À NU > CE QUE LA POSTÉRITÉ RETIENDRA DE LUCY !.... Mais encore ... > ICI

    THÉATRE > LA DAME DE CHEZ MAXIM PAR «LES PLANCHES À NU » > ICI