piano

  • Imprimer

    WASSEIGES À « LA DÎME » CE DIMANCHE 14 > D'UN APÉRO À L'AUTRE, PIANO ET PHOTOS

    Nous avons choisi le jour des élections pour être bien sûrs que vous serez tous là ! Dès que vous aurez voté, rejoignez-nous à la Ferme de la Dîme.

    À 11h, concert apéritif autour du nouveau piano qui trône depuis peu dans notre salle et qui permettra quantité de nouvelles aventures artistiques.

    Ce sera également l'occasion de découvrir et d'admirer les photos de Claire Allard sur "Les hommes de l'ombre" qui seront accrochées à nos murs jusqu'en décembre prochain. Nous vous offrons un verre l'après-midi pour le vernissage.

    Entre les deux apéros, la salle reste ouverte, on pourra y jouer (du piano), y manger (ce qu'on aura apporté pour contribuer au repas en formule auberge espagnole) et y commenter les premiers résultats des votes... ou tout autre chose.

    Venez nombreux pour ce moment convivial et en accès libre !

    À 11h le concert - Entrée libre

    Une nouvelle âme pour la Ferme de la Dîme.

    Dime 2.jpgIl trônait sur le parquet impeccable d'un troisième étage bruxellois, avec baies vitrées lumineuses, vue sur parc et tout le confort douillet d'une habitation de standing.

    Confort muet depuis bien des années paraît-il. Mais la voix et les articulations encore belles et vivantes d'après Georges Deppe et Dominique Woltèche, venus quelques jours auparavant lui faire passer une petite audition - il a dû se demander ce qui lui arrivait, d'être touché comme jamais, sans doute.

    Aujourd'hui le voici sur un sol un peu plus dur, contre un mur un peu plus rêche, dans la pénombre fraîche de la salle, accueilli par le silence et quelques trompettes de Jéricho.

    On va le chouchouter pour qu'il s'adapte en douceur à sa nouvelle vie. Et pour commencer, lui faire une petite fête de bienvenue à l'heure de l'apéro.

    Georges Deppe, Dominique Woltèche et Louis Deppe, viendront le sortir de son mutisme au cours d'un concert impromptu qui mêlera classique (Haydn, Schubert, Bartok, Smetana, Tchaikovsky...) et jazz. Et dans la tradition des salons musicaux, si d'aucuns veulent se joindre à eux ensuite, il leur suffit de s'annoncer pour qu'on équilibre le programme, la salle sera ouverte jusque 17h.

    Les hommes de l'ombre...

    Un coup de cœur pour cette exposition découverte à Namur cet été. De très belles photos en tirage grand format qui rappellent jusqu'aux odeurs des envers de décors, des démontages nocturnes et des débarquements dans les petits matins blêmes. Rendre un si bel hommage aux techniciens de spectacle sur les murs de la Ferme de la Dîme, voilà qui a du sens ! L'exposition sera visible toute la journée du 14 octobre, de 11h à 17h, et restera en place  pendant toute la première partie de notre saison.

    Un verre sera offert pour le vernissage entre 15h et 17h.

    Une exposition de Claire Allard

    Elle est photographe. Depuis 20 ans elle arpente l'envers des décors, les chantiers de montage et de démontage de l'éphémère en compagnie des techniciens de spectacle. Elle observe, capte la lumière sur les visages, épie les moindres gestes.

    Car les techniciens de spectacle ne sont pas des travailleurs comme les autres. Ils ne comptent pas leurs heures. Ils commencent très tôt et finissent très tard. Ils enchaînent bien souvent 18 heures d'affilée et ne dorment parfois que quelques heures avant le montage du spectacle suivant. Ils ne sont presque jamais libres les week-ends, et rarement en soirée. La plupart du temps, leurs familles, leurs amis ne comprennent pas ce qu'ils font. Du fait de leurs horaires, ils mènent, pour la plupart, une vie familiale compliquée. Et en comparaison avec les heures prestées, on peut dire que le salaire n'est pas élevé : ils ne roulent pas sur l'or.

    La culture n'existerait pas sans les artistes. Mais elle n'existerait pas non plus sans ces travailleurs de l'ombre qui sont le lien entre l'artiste qui veut partager son rêve et le public qui peut ainsi accéder aux siens. Et parce que leur entourage ne parvient pas à comprendre ce qu'ils font, parce que le public ne se rend pas compte que souvent, deux minutes à peine après le spectacle, ils préparent déjà le jour suivant, parce qu'ils doivent se battre contre une administration qui ne comprend pas la réalité de leur vie, Claire Allard a eu envie de mettre en image et en lumière ces Sisyphe modernes qui, chaque matin dans un lieu nouveau, portent une pierre différente...

    Pour découvrir son travail

    Salle ouverte de 11h à 17h.

    Repas "auberge espagnole" le midi (chacun amène de quoi alimenter le buffet).

    Un verre est offert pour le vernissage de 15h à 17h.

    Participation aux frais de la journée "au chapeau"

    Ferme de la Dîme > 250 rue du Baron d'Obin > (nouvelle numérotation, mais le 194 reste utile pour les gps...) > 4219 Wasseiges > 081/85.63.74 > ferme@deladime.net

    Visitez notre site ! > Rejoignez notre page Facebook 

  • Imprimer

    WASSEIGES > FERME DE LA DIME CE SAMEDI 11/11 > CONCERT > UN PIANO DJINN AU PAYS DU OUD

    Petite et grande musique d'Orient et d'Occident

    Un duo piano/oud représente la confluence de deux mondes, genres et époques. Il y a d'abord la rencontre de l'Orient et de l'Occident. Si le piano peut incarner d'une certaine manière l'histoire de la musique classique occidentale, le duo occupe depuis des siècles une place centrale dans le monde arabe et même au-delà puisqu'on le retrouve également en Grèce, en Arménie ou en Azerbaïdjan.

    Mais le piano et le duo ont également connu une réappropriation par le monde des musiques non classiques et improvisées.

    Et c'est peut-être cela plus que tout qui réunit ici le oudiste marocain Nasser Houari et le pianiste belge Jean-Philippe Collard-Neven. S'il y a une profonde affinité du second pour les musiques arabes, si le premier est pétri de culture occidentale, ce qui les relie par-dessus tout c'est qu'ils vivent tous les deux au quotidien le grand écart qui consiste à pratiquer de manière inclusive des musiques que l'on dit "savantes" et d'autres que l'on dit "populaires". Nasser est autant à l'aise dans la musique modale que dans les rythmes Gwana, Jean-Philippe, dans Ravel que dans les grilles d'accords de jazz.

    Et ils se retrouvent dans un espace musical possible, rempli de tout cela, de grandes et petites musiques, d'Occident et d'Orient, d'improvisation et d'écriture. Libres d'avoir apprivoisé toutes les contraintes, dans le seul plaisir de l'échange. Cette rencontre ne s'inscrit pas dans ce que l'on nomme "musique du monde" mais il s'agit plutôt d'une musique faite par deux citoyens du monde, dont les yeux, les oreilles et les cœurs tentent de rester ouverts à la multiplicité des choses.

    Avec > Jean-Philippe Collard-Neven, piano - Nasser Houari, oud

    CE SAMEDI 11 NOVEMBRE à 20H30

    PAF > 15€ > 10 € membre > 5 € étudiant -25 ans > 1,25€ Art.27

    Formule dîner spectacle > Facultative > Repas servi dès 19h sur réservation : 15€

    Ferme de la Dîme > 250 rue du Baron d'Obin > (nouvelle numérotation, mais le 194 reste utile pour les gps...) > 4219 Wasseiges > 081/85.63.74 > ferme@deladime.net

    Visitez  notre site! > Rejoignez notre page Facebook !

  • Imprimer

    CE VENDREDI 23/10 AVEC LA CCHANNUT > LA PIANISTE ET CHANTEUSE SANDRA LIRADELFO

    Chanson française > La pianiste et chanteuse Sandra Liradelfo à Hannut le 23 octobre à 20h30

    "Avec sa plume d’émotion et une clairvoyance au niveau des arrangements, Sandra Liradelfo est une révélation dont le monde doit pleinement se ressentir en concert ! À écouter, à voir et à ressentir! " (Alexis Seny, journaliste).

    Auteur-compositeur-interprète, Sandra Liradelfo habite dans sa tête, quelque part dans l’hémisphère droit. Il n’y fait jamais froid. Elle vous parle de la nuit, d’une caverne, de Séraphin, de la peur mais aussi de la mort, de l’amour, des amitiés, de la solitude, de l’ennui...

    Ses chansons sont teintées de révolte, de luttes, d’espoir. Avec poésie, humour et sensualité, elle vous parle d’elle. Elle vous parle de vous. Avis aux mélomanes ! Trois complices embelliront si besoin est la prestation de la pianiste-chanteuse Sandra, avec percussions, cuivre, violoncelle et accordéon.

    Ce concert se donnera à la Salle Rosoux (Académie) de Hannut. Infos et réservations : 019/51.90.63 ou www.CCHANNUT.be.

    Droit d’entrée : 8€ (-26 ans)/1.25€ (art. 27). Une organisation du Centre Culturel de Hannut, avec les soutiens de la Province de Liège et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Imprimer

    LE PIANISTE CLASSIQUE JEAN-MICHEL KIM EN CONCERT À HANNUT CE 8 MAI

    JM Kim.jpg

    Jean-Michel Kim est né à Tokyo en 1989.

    Il commence très jeune à jouer du piano et se forme d’abord  au « Tokyo College of music » où il termine ses études avec les félicitations du jury en 2007.

    Il est ensuite admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2008 à l’unanimité, où il poursuit sa formation pianistique sous la direction de Jacques Rouvier ou Hortense Cartier-Bresson.

    Il y suit en parallèle les cours de musique de chambre avec Haruko Ueda. Parmi ses trophées, il s’inscrit comme lauréat de 4ème concours international de piano de Lyon et a obtenu le second prix « Chopin » au concours international de piano de Brest.

    Au programme de cette soirée : Bach, Haydn, Liszt, Beethoven, Chopin.

    Ce concert se donnera à la Salle Rosoux (Académie) de Hannut. Infos et réservations : 019/51.90.63 ou www.CCHANNUT.be.CCH.jpg

    Droit d’entrée : 10€-7€ (-26 ans)/1.25€ (art. 27). Une organisation du Centre Culturel de Hannut, avec les soutiens de la Province de Liège et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

  • Imprimer

    HANNUT CE JEUDI > À VOIR ET ÉCOUTER > DEUX PIANISTES TALENTUEUX

    cch3.jpgDeux pianistes talentueux à voir et écouter ce 3 octobre à Hannut

    Alors que le souvenir du concert donné début septembre par la pianiste hannutoise Manon Moemaers et son professeur violoniste Jean-Gabriel Raelet reste dans les mémoires, le Centre Culturel de Hannut se fait un plaisir d’accueillir le jeudi 3 octobre prochain deux autres grands noms du piano, Fumie Onda et Jean-Michel Kim. Fumie Onda a été formée à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth et Jean-Michel Kim est lauréat de grands prix internationaux.jean-michel kim 3 octobre.jpg

    Ces deux brillants pianistes nous emmèneront dans le répertoire majeur de la musique classique. Au programme du concert : la Sonate No.18  K.576 en ré majeur de Mozart, la Sonate en si mineur de Liszt et le Sonate pour piano en Ré majeur D850 de Schubert.

    Avis aux mélomanes !

    Ce concert se donnera à la Salle Rosoux (Académie) de Hannut. Infos et réservations : 019/51.90.63 ou www.CCHANNUT.be

    Droit d’entrée : 10€-7€ (-26 ans)/1.25€ (art. 27).

    CCH.jpgUne organisation du Centre Culturel de Hannut, avec les soutiens de la Province de Liège et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.