permis de conduire

  • Imprimer

    BON À SAVOIR > PERMIS DE CONDUIRE > DES EXAMENS SE LIBÈRENT

    C’est le moment si vous ne voulez pas attendre jusqu’à l’automne pour présenter le pratique

    Quelques 25 places sont à nouveau disponibles au centre d’examens à Wandre pour passer le pratique dans les prochains jours.

    Ce n’est pas un cas isolé. Entre les candidats qui échouent au test de perception des risques et ceux qui ne se sentent pas prêts, AutoSécurité et AIBV ont enregistré des dizaines de désistements pour cet été. 

    Bonne nouvelle pour les candidats au permis pratique qui n’avaient pas trouvé de créneau pour un examen avant septembre ou octobre … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 18/07/2018

    Source > Yannick Hallet > sur votre journal la Meuse H/W de ce mercredi 18/07/2018

    Illustration > 123RF

  • Imprimer

    NOUVEAU PERMIS DE CONDUIRE EN WALLONIE = PRÈS DE 80% D’ÉCHECS AU THÉORIQUE

    Toute la semaine prochaine, Sudpresse vous aide à réviser le code en vue de l’examen

    Le principe de la faute grave a été réintroduit depuis le 1 er janvier à l’examen théorique du permis auto en Wallonie. Visiblement, les candidats n’étaient pas assez préparés, surtout dans la région de Lobbes où seulement un sur huit a réussi. 

     « Le taux moyen de réussite est de 20 % depuis la réforme du 1 er janvier. En 2017, nous tournions autour de 33-34 % », chiffre Virginia Li Puma d’AutoSécurité, l’organisme qui contrôle la majeure partie des centres d’examen de Wallonie. Chez AIBV, (les centres d’examen de Couillet, Braine-le-Comte et Mariembourg), le taux chute de 30,25 % en janvier 2017 à 23,78 % un an plus tard à la même période.

    Chez AutoSécurité, la différence est encore plus forte si l’on compare avec le taux de réussite uniquement pour le mois de décembre 2017 : 39 %. Les candidats étaient alors déterminés à réussir pour ne pas devoir repasser après le changement de la loi. Dans les centres dépendant de cette entreprise, le retour de la faute grave, supprimée depuis le 15 septembre 2006, s’est accompagné d’un renouvellement des questions.

    « À chaque fois que nous changeons de questionnaire, nous observons un recul du taux de réussite. Avec le temps, les gens connaissent les questions et cela devient pour certains un … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 14/02/2018

    Source > Yannick Hallet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 14/02/2018

    L’article au grand complet en ligne libre > http://huy-waremme.lameuse.be/191111

  • Imprimer

    RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE: PASSEZ VOTRE PERMIS AVANT LA FIN DE L'ANNÉE … !!!

    En 2018, «le taux d'échec va exploser»

    Conséquence de la régionalisation, la Wallonie réforme les conditions d’accès au permis de conduire B. Le principe de la faute grave réintègre l’examen théorique… et est nettement élargi par rapport aux quatorze infractions précises en considération par le passé.

    « Cela va être la catastrophe ! », prédit David Barattucci, vice-président de la FAA.

    La Flandre a réformé l’accès au permis de conduire au printemps. En janvier prochain, ce sera au tour de la Région wallonne.

    Plusieurs changements sont prévus (à lire dans nos éditions digitales). L’un des principaux concerne l’examen théorique et le retour de la faute grave. «  Actuellement, il faut obtenir au minimum 42 sur 50 et chaque erreur coûte 1 point. À partir du 1er janvier 2018, une faute grave entraînera la perte de cinq points. Et donc, le candidat échouera s’il se trompe deux fois pour ces catégories d’infractions », explique Marie De Backer, porte-parole du Goca, la Fédération des centres d’examens au permis.

     « La catastrophe »

     « Le taux d’échec au théorique va exploser. Cela sera la catastrophe », prédit David Barattucci, vice-président de la Fédération des auto-écoles agréées (FAA). « Pour autant qu’elles soient prêtes, je conseille aux personnes de présenter l’examen selon l’ancienne formule et de ne pas attendre le 2 janvier prochain. Mais il est important de bien connaître son code car on ne peut pas compter sur la chance pour réussir ».

    Pour les abonnés à la version digitale

    > Voici les 50 infractions qui vous coûteront 5 points à l’examen  !

    > Tous les détails dans nos éditions digitales.

    Source libre de l’article > Y.H. Sur > http://www.sudinfo.be/1967134

  • Imprimer

    DES PERMIS BELGE CONTESTES A L’ETRANGER

    1316675892_B973536149Z_1_20140910185102_000_G5R33MRII_1-0.jpg

    Si dans quelques semaines vous prenez la route des vacances ou envisagez de louer une voiture à destination, il serait judicieux de vérifier que votre permis de conduire est encore valable.

    D’après la police belge, les permis émis avant 1989 risquent en effet d’être considérés par certains services de police européens comme périmés.

    La raison ? Ces vieux permis ne répondent pas à toutes les interrogations lors d’un contrôle opéré par les forces de l’ordre étrangères. Concrètement, d’après la police belge, certains permis n’affichent pas clairement la catégorie de véhicules avec lesquels peut circuler le conducteur.

    Tinne Hollevoet, la porte-parole de la police fédérale a d’ailleurs récemment déclaré à la presse : «Les permis de conduire visés sont ceux qui datent d'avant 1989, lorsqu'on délivrait encore des permis belges. Mais, entre-temps, les permis ont été adaptés au format européen. Les personnes concernées ont donc tout intérêt à échanger leur permis contre un nouvel exemplaire, qui se présente sous la forme d'une carte bancaire».

    Pour obtenir ce nouveau précieux sésame, il vous suffit d’en faire la demande à votre administration communale. Ce permis adopte désormais les mêmes caractéristiques que la carte d’identité électronique. Il coûte entre 20 et 50 euros en fonction de votre commune de résidence.

    Et vous, avez-vous déjà adopté le permis de conduire à la sauce européenne ?

    Source > Laurent Norro sur > http://gocar.be