permis

  • Imprimer

    WASSEIGES > ILS OBTIENNENT LE PERMIS POUR 170.000 POULETS

    Sauf recours éventuel, la SPRL D’Aux Bâtis, gérée par Jacques Pirard (54) et son épouse Edith (50), et leur fils Damien (26), tous trois agriculteurs à Meeffe, a le feu vert pour l’extension de son exploitation avicole.

    Le collège de Wasseiges lui a accordé le permis unique pour la construction et l’exploitation de 39.500 poulets chacun. Ce qui porte la production totale des Pirard à 170.000 unités.

    Les Pirard ont commencé leur exploitation avicole en 2012 avec un élevage de 39.600 poulets à l’engraissement. Depuis, c’est déjà la deuxième demande d’extension qu’ils introduisent. La précédente remonte à 2015. Ils avaient obtenu alors le feu vert pour 85.000 unités.

    Lors de l’enquête publique, 25 réclamations ont été déposées. «  Il y avait notamment des remarques sur le bien-être animal  », indique le bourgmestre Thomas Courtois (Union Communale). Le groupe d’opposition Alliance était (et le reste) opposé à ce projet d’extension. «  J’ai connu le village avec son … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/261592

    Début des travaux avant la fin de l’année

    Le permis unique octroyé par les autorités communales est conditionné à la plantation de haies autour des deux hangars. «  Le collège leur a aussi demandé d’avoir une attention particulière à l’égard des énergies renouvelables  », précise le bourgmestre, … / …

    … / … À dater de l’octroi du permis, les citoyens ont maintenant 20 jours ouvrables, pour introduire un éventuel recours. … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/261592

    … / … Le dossier peut être consulté à l’administration communale pendant les jours ouvrables ainsi que le samedi matin.

    «  Jusqu’ici, nous n’avons jamais eu de recours. Mes voisins … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/261592

    Source > Marie-Claire GILLET sur > http://huy-waremme.lameuse.be/261592

    L’article précédent concernant la demande de permis (20/11/2017) > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/

  • Imprimer

    HANNUT > PROJET DE PARC AQUATIQUE > PLOPSA > DERNIÈRE ÉTAPE AVANT LE PERMIS

    Ce jeudi soir, au conseil communal de Hannut, il sera à nouveau question du futur parc aquatique de Hannut.

    Les conseillers seront invités à approuver l’accord de collaboration portant sur la conception, l’exploitation et la maintenance du complexe aquatique pour lequel le groupe Plopsa a remporté le marché.

    « Il s’agit de la toute dernière étape, assez technique, avant le dépôt de permis de bâtir », résume le bourgmestre Manu Douette.

    Depuis janvier, date de l’attribution du marché à Plospa, les différentes parties prenantes dans l’aventure, les villes de Hannut et Landen, côté public, le groupe Plopsa, côté privé, se sont vus régulièrement pour affiner le projet. « Par rapport au projet initial, la mobilité a été améliorée, le parking a été légèrement agrandi. Il y a eu aussi une étude sur le traitement des eaux et sur l’acoustique du bâtiment » , cite à titre d’exemple le bourgmestre.

    Le document qui sera soumis à l’approbation des … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 10/07/2018

    Une commission avant le conseil

    On l’imagine, le document est plus épais qu’une feuille de cigarette. Il comprend 250 pages qui seront dévoilées et expliquées ce mercredi, lors d’une commission.

    Source > Marie-Claire GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 10/07/2018

    Illustration > PLOPSA

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale >http://huy-waremme.lameuse.be/253323

  • Imprimer

    (SUITE X ) GERMAINE COLLARD À HANNUT > LE RECOURS CONTRE LE PERMIS DÉBATTU …

    Le sort de Germaine Collard bientôt réglé à Hannut. L‘enseigne liégeoise qui envisage de s‘implanter le long de la route de Landen a introduit un recours contre le refus de la Ville de lui octroyer un permis socio-économique.

    Le dossier a été examiné le 1er mars dernier. La décision de la Région est attendue, au plus tard, pour … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/203439

    Installée sur le zoning des Orchidées, rue de Huy, à Hannut, l’enseigne de chaussures Germaine Collard a annoncé l’année dernière qu’elle envisageait de déménager son magasin le long de la route de Landen.

    Dès l’été, des travaux de transformation d’un ancien garage ont été entrepris. Mais alors qu’ils étaient déjà bien avancés, le 22 août le bourgmestre de Hannut a ordonné leur arrêt. Dans l’analyse du dossier, il est en effet apparu que ceux-ci avaient débuté alors que l’enseigne ne disposait d’aucun permis d’urbanisme.

    Entretemps, la société a entrepris une … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/203439

     « Délai rapide »

    En réaction, Germaine Collard a introduit un recours auprès de la Région wallonne. L’affaire a été plaidée devant le comité ad hoc le 1er mars dernier. Étaient présents les représentant de Germaine Collard; pour la Région, une délégation du Ministère des affaires économiques. Et pour la Ville de Hannut, la directrice générale et l’échevine de l’Urbanisme Florence Degroot, en remplacement de l’échevin Leclercq, absent.

    Selon ce dernier, la décision de la Région devrait intervenir assez vite. « Le délai de traitement est … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/203439

    … / … Selon la Ville, il y a déjà eu plusieurs échanges de conclusions entre les parties mais encore aucune décision n‘a été prise.

    Source > Marie-Claire Gillet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/203439

    NOS ARTICLES PRECEDENTS sur le sujet

    16/08 2017 > LE MAGASIN « GERMAINE COLLARD » … À CÔTÉ DE « SUBLIME » ! > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/16

    25/08/2017 > LE BOURGMESTRE FAIT ARRÊTER LES TRAVAUX DU FUTUR MAGASIN GERMAINE COLLARD > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/25

    28/08/2017 > LE MAGASIN «GERMAINE COLLARD » S’ENGAGE À COMPLÉTER SON DOSSIER» > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/29

    20/ 02/ 2018 > HANNUT – COMMERCE > LE PERMIS REFUSÉ À GERMAINE COLLARD > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/02/20

  • Imprimer

    MOBILITÉ > LE PERMIS « ROSE » VALABLE JUSQU’EN 2033

    3,9 millions de Belges ont toujours le rose

    Le SPF Mobilité et Transports rappelle aux conducteurs munis d’un vieux permis rose qu’ils ne doivent pas nécessairement le changer s’ils comptent rouler à l’étranger. Si la photo reste proche de la réalité, ils peuvent encore attendre 16 ans !  

    Les vacances de Pâques arrivent. De nombreux Belges seront tentés par une aventure à l’étranger. En voiture. Beaucoup iront en France ou la traverseront. L’an dernier, certains automobilistes s’étaient plaints. Lors de vérifications, des policiers leur ont indiqué que leur permis n’était pas valable. On parle ici du permis de couleur rose. Pas de l’Européen. « Nous avions en effet eu des appels de membres qui nous ont parlé de ce problème », confirme ce responsable du service juridique chez Touring. « Pour éviter les problèmes, nous conseillons de changer de permis car ils commencent à dater et les photos d’identité ont tendance à ne plus correspondre à la réalité ».

    2 millions ont le nouveau

    Le SPF Mobilité et Transports précise toutefois qu’il n’y a pas le feu sur les routes. « Nous tenons à faire savoir aux personnes qui détiennent encore un permis de conduire en version papier qu’elles ne doivent pas nécessairement le renouveler. En Belgique comme à l’étranger, les permis de conduire papier sont bel et bien encore valables et ce, jusqu’en 2033 ».

    C’est dans 16 ans, en effet, que le permis européen, format … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 01/04/2017

    Source > PIERRE NIZET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 01/04/2017

  • Imprimer

    LINCENT: IL NE PEUT PAS LOUER SON APPARTEMENT A CAUSE... D'UN MANQUE DE LUMIERE

    1998426338_B973927853Z_1_20141029190229_000_G273CN8QM_1-0.jpg

    Une interrogation au Conseil communal a débouché sur une drôle d’histoire

    Les services régionaux de l’urbanisme ont refusé d’octroyer un permis à des Lincentois qui venaient de terminer l’aménagement d’une grange en appartement. La raison ? Un manque de lumière naturelle observé à l’étage. Une situation que regrette le bourgmestre de Lincent, car la commune d’Hesbaye occidentale manque de logements

    La grange, transformée en appartement, manque de … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne de JM sur > http://www.sudinfo.be/1135931

  • Imprimer

    LE PERMIS UNIQUE RELATIF AU PARC ÉOLIEN ENTRE THISNES ET MEDORP EST REFUSÉ !

    3492837720.jpg

    La Ville de Hannut est heureuse de constater que le Ministre, ce 27 février 2014,a débouté la scirl TECTEO dans son recours visant à implanter un parc de 9 éoliennes dans les campagnes sises entre Thisnes et Merdorp.

    Pour rappel, le Collège communal avait émis un avis défavorable dans le cadre de la nouvelle enquête publique qui devait se tenir à partir du 20 février et a été annulée en dernière minute par l’administration régionale. Suite à cela, e Conseil communal avait voté une motion mettant en avant le droit des citoyens et des instances de s’informer et de faire valoir leur opinion conformément aux dispositions légales.

    Force est de constater que la position du Collège et du Conseil ainsi que la mobilisation de nombreux citoyens hannutois ont pesé dans cette décision qui confirme le refus du permis.

    Indépendamment de la décision finale, nous nous félicitons du dialogue et de la collaboration développée en ce dossier entre la Ville et ses citoyens.

    Source ComPres > Hervé JAMAR.

  • Imprimer

    INTERNET AU TRAVAIL: QUE PEUT CONTRÔLER L’EMPLOYEUR?

    27_1402.jpg

    L’employeur n’est pas libre dans le contrôle du comportement en ligne de ses employés.

    La législation des télécommunications et la CCT n° 81 établissent un certain nombre de règles.

    Ce qui est permis

    - Contrôler l’utilisation d’Internet de son personnel. - Etablir des règles qui limitent, par exemple, l’envoi d’e-mails privés uniquement pendant la pause de midi. - Définir des règles pour les pages visitées.

    Ce qui n’est pas permis

    - Interdire tous les échanges de mails privés. Personne ne peut s’opposer, par exemple, à ce qu’un travailleur envoie un e-mail à la maison pour prévenir d’un retard. - Concentrer le contrôle sur une personne. Le contrôle ne peut en effet livrer que des données anonymes. - Lire les e-mails par curiosité.

    Source > http://www.references.be