pension

  • LE 27 AVRIL À HANNUT > REPAS CONFÉRENCE AVEC M. DANIEL BACQUELAINE MINISTRE DES PENSIONS (Réservations)

    • "Quel avenir pour nos pensions ?"

    Une conférence de Monsieur Daniel Bacquelaine, Ministre fédéral des Pensions, le jeudi 27 avril à 20h à Hannut

    On en parle depuis des années : une réforme en profondeur est nécessaire pour garantir durablement notre système de pensions, non seulement au bénéfice de celles et ceux qui prendront leur retraite dans un proche avenir, mais aussi pour les générations futures.

    Afin de nous informer sur ce sujet important - et qui nous concernera tous un jour ou l'autre - Monsieur le Ministre Daniel Bacquelaine a répondu favorablement à l'invitation du Kiwanis Club Hannut-Geer-Mehaigne, et donnera ce 27 avril à 20h une conférence à Hannut.

    Il nous présentera la réforme en cours et ses perspectives, dont les modifications des conditions d'âge et de carrière, le rapprochement des différents régimes de retraite (salarié, fonctionnaire et indépendant), la mise en œuvre de la pension à points, les possibilités de travailler en touchant sa pension, etc.

    Adresse du jour : "Les Comtes de Champagne", Rue de Huy, 23 à 4280 Hannut. La participation aux frais du repas-conférence est de 30 € (repas 3 services, vins et eaux compris).

     

    Réservation indispensable, pour le lundi 24 avril au plus tard, auprès de l'une des personnes suivantes : André Leruth (0495/74 62 00), Jean-Paul Thomas (thomas_jean_paul@hotmail.com ), Marc Blanche (0477/59 32 97 ou bismarc52@live.fr ).

     

    Le Kiwanis Club Hannut-Geer-Mehaigne apporte chaque année son soutien financier ou matériel à plusieurs associations de la région oeuvrant principalement au bénéfice des enfants moins favorisés. Il contribue aussi au projet Eliminate, mené en collaboration avec l'UNICEF, qui vise à protéger partout dans le monde les mères et leurs futurs bébés contre le tétanos.

    Les 580.000 membres bénévoles du Kiwanis International organisent annuellement près de 150.000 projets de service, y consacrent plus de 6 millions d’heures et collectent près de 80 millions d'euros en faveur des actions sociales qu'ils soutiennent. Le district Belgique-Luxembourg compte plus de 4.200 membres répartis entre 190 clubs, dont 25 en province de Liège.

  • WASSEIGES > « EN 34 ANS, ON A REFAIT LA COMMUNE » JOSEPH HAQUIN (MR) QUITTE LA POLITIQUE HEUREUX

    Après 40 ans de politique, Joseph Haquin (MR), bourgmestre de Wasseiges, quitte la politique avec le sourire

    Ce dernier revient sur toutes ces années de carrière et ses plus beaux souvenirs. À découvrir.

    C’est officiel, le bourgmestre de Wasseiges, Joseph Haquin, âgé de 77 ans se retirera très prochainement de la politique… mais avec le sourire. « J’ai 40 ans de politique derrière moi. J’ai vécu la fusion des communes. Et aujourd’hui, je peux témoigner de l’évolution de la vie sur la commune, des changements qu’elle a connus etc. Il y a tant à dire » , déclare-t-il.

    En 34 ans dans le collège et en presque 17 ans de mayorat, les projets se sont succédé et la commune a évolué. « Ce n’est plus comme quand j’ai commencé, ça a tellement changé, qu’on ne reconnaîtrait plus la commune. C’est une très petite entité donc dès qu’on fait quelque chose, ça a beaucoup d’importance. » C’est ainsi que le bourgmestre se souvient de la construction d’une crèche pour 25 enfants à Meeffe. « C’est un de mes plus beaux projets. Et d’ailleurs elle va prochainement s’agrandir pour en accueillir 10 de plus. Ça me fait chaud au cœur quand je vois des choses ainsi se concrétiser. »

    La devise de ce cher Joseph Haquin ? « Quand on a de belles écoles, une crèche et un home, on peut déjà aller très loin. » Mais le bourgmestre, également agriculteur, estime que le mérite ne lui revient pas. « Ce n’est pas le bourgmestre qui fait le travail seul, ni un échevin d’ailleurs, c’est le collège tout entier. Le mérite revient à tout le monde. »

    Sa vie de famille, d’agriculteur, d’échevin puis de bourgmestre n’a pas toujours été facile à concilier. Mais tout cela a contribué au bonheur de ce septuagénaire. « Les choses, la vie, les relations ont fondamentalement changé. La vie va … La suite dans votre journal LA MEUSE de ce jeudi 24/11/2016

    Source > CYNTHIA CHAROT dans votre journal LA MEUSE de ce jeudi 24/11/2016

    A lire également sur ce blog > WASSEIGES: JOSEPH HAQUIN DEMISSIONNE, THOMAS COURTOIS DEVIENT LE NOUVEAU BOURGMESTRE

  • COMBIEN DEVEZ-VOUS GAGNER POUR AVOIR UNE BONNE PENSION?

    26_1043.jpg

    Un nouveau rapport européen indique que les Belges ont des pensions relativement basses.Combien devez-vous gagner pour épargner suffisamment en vue de compléter votre pension officielle ?

    Votre capacité d'épargne ne dépend pas exclusivement de votre salaire, mais également du schéma de vos dépenses. Si vous songez à épargner pour votre pension, mieux vaut prendre en considération un certain nombre d'éléments.

    A partir de 60 ans, les dépenses diminuent

    Un pensionné âgé de plus de 60 ans effectue environ 20 % de dépenses en moins par rapport à la moyenne des Belges. Passé 60 ans, les dépenses tendent à diminuer avec l'âge. Mais quand on vit plus longtemps, mieux vaut prévoir un bas de laine plus conséquent pour assurer ses vieux jours, car notre longévité va de pair avec des frais plus importants en termes de soins médicaux, d'aide à domicile ou de séjour éventuel en maison de retraite.

    Les plus de 65 ans sont aussi plus exposés au risque de pauvreté. En Belgique, le seuil de pauvreté correspond à 878 € par mois, soit 10 540 € sur base annuelle. Un quart (23 %) des personnes âgées de plus de 65 ans vivent en dessous de ce seuil.

    " Parmi les seniors, les plus vulnérables sont les femmes, les personnes les plus âgées ainsi que les isolés. Près d'un pensionné sur cinq risque de tomber en dessous du seuil de pauvreté, alors que seul un salarié sur vingt-cinq est pareillement menacé ", prévient le Comité d'études sur le vieillissement dans son dernier rapport.

    Prévoir un plan de retraite

    Dans cette optique, se constituer son propre plan de retraite n'est certes pas un luxe, surtout en ce qui concerne les employés du secteur privé. Comme nous l'explique Julien Manceaux du service d'études d'ING Belgique : " Les personnes qui perçoivent un salaire moyen, soit aux alentours de 2 930 € brut par mois, peuvent compter sur des mensualités équivalant à quelque 70 à 73 % de leur dernier salaire net en combinant la pension officielle à l'assurance groupe contractée par l'employeur, et ce, à condition d'avoir travaillé suffisamment longtemps - quarante ans pour une carrière qui s'achèvera en 2046. Mais pour les travailleurs ayant gagné le double du salaire moyen, cette proportion sera ramenée à 47 %. Il serait donc judicieux de prévoir un complément à cette base. "

    Peu de Belges se préoccupent de leurs vieux jours. Sur les deux tiers de la population qui pourraient cotiser mensuellement, seuls 20 % ont pris des dispositions pour se constituer un complément à la pension légale. D'après une enquête récemment menée par l'assureur obsèques Dela, la majorité des épargnants songent avant tout à leurs vacances, à transformer leur habitation, payer les études de leurs enfants ou s'acheter une voiture.

    Lire la suite >>>>

    Lire la suite

  • ET SI MARI ET FEMME AVAIENT LA MÊME PENSION...

    2049601928_ID7551085_webphotopensions_185341_H3R5WW_0.JPGObjectif: réduire l’écart des pensions entre homme et femme.

    Partager les droits à la pension entre conjoints pour que chacun touche la même chose la retraite venue. C’est une des mesures envisagées par le très inventif Vincent Van Quickenborne pour réduire l’écart entre les pensions des hommes et des femmes.

    En pratique, il s’agirait de permettre aux femmes mariées d’augmenter le montant de leur future pension grâce à un transfert des droits acquis par leur mari. C’est ce que l’on appelle le partage des droits à pension entre conjoints, système qui fonctionne déjà en Allemagne.

    Il permettrait de résorber l’écart moyen de 23 % qui existe entre les pensions des femmes et des hommes. Écart qui résulte souvent du fait que l’épouse réduit son temps de travail pour mieux s’occuper des enfants.

    Mais le système allemand est-il transposable chez nous? Une étude, commandée par le ministre, le dira.

    Ensuite, il faudra convaincre. Et ce n’est pas gagné! “ Nous, on se bat pour l’autonomie des femmes par rapport aux revenus du mari, pour qu’elles aient un job à temps plein et se construisent leurs droits à la pension ”, indique Michel Pasteel, directeur de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes. “ Là, on fait marche arrière. ”

    “ C’est une fausse bonne idée ”, renchérit la députée socialiste Christiane Vienne. “ De prime abord, c’est sympa mais ce qu’on veut surtout, c’est une pension digne de ce nom pour tous. On plaide pour une augmentation du montant de la pension minimale, pas pour couper en deux celle du mari!”

    Source > Sudpresse > Publié le Samedi 31 Mars 2012 à 08h03 M.DQ > Photo News

  • PENSIONS: LES POMPIERS OBTIENNENT SATISFACTION

    La colère des pompiers a été entendue. (Belga)

    phpThumb_generated_thumbnailjpg (1).jpgLa ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet a envoyé une lettre le week-end dernier aux pompiers. Elle leur y détaille les dernières propositions en matière de pensions. La Fédération royale des sapeurs-pompiers se dit satisfaite.

    La pension anticipée serait toujours possible à 60 ans et les conditions pour y accéder resteront plus favorables que dans certaines autres professions. Le congé préalable à la fin de carrière, que les hommes du feu peuvent prendre avant leur pension, est bétonné, mais l’âge pour y accéder sera relevé de 56 ans aujourd’hui à 58 ans en 2016.

    La ministre s’est également engagée, dans sa lettre, à lancer la réforme du statut des pompiers d’ici Pâques 2013.

    “ Je n’ai qu’un seul mot à dire: merci. Pour une fois, nous avons un ministre de l’Intérieur qui nous a défendus ”, commente Marc Gilbert, président de la Fédération royale des corps de sapeurs-pompiers de Belgique.

    Source > Sudpresse > Publié le 20/02 à 06h48 > Belga