peb

  • METIER D’AVENIR AVEC LE FOREM: DEVENEZ... RESPONSABLE PEB !

    PEB.jpg

    La performance énergétique des bâtiments (PEB) fait évoluer les exigences et les métiers 

    Une réglementation wallonne impose la présence de responsables PEB sur les chantiers. Cette exigence a eu pour conséquence que le métier se développe et fait figure de profession d’avenir.

    Depuis 2010, en Wallonie, la performance énergétique des bâtiments (PEB) est devenue un élément incontournable lors de la construction ou de la rénovation d’une maison ou d’un bâtiment, ce qui n’est pas sans conséquence sur l’évolution des métiers et des compétences du secteur de la construction. Par ailleurs, de nouveaux produits sont apparus sur le marché afin de répondre aux exigences d’isolation, d’étanchéité et de ventilation du bâti. Sans compter que la future évolution de la réglementation PEB aura aussi un impact sur les travaux au sol. Des couches d’isolant, de plus en plus épaisses, s’imposeront avant la pose du carrelage, parquet….

    Dans ce contexte, un nouveau métier est apparu, celui de responsable PEB. « C’est un professionnel qui doit être agréé par le gouvernement et qui est chargé de concevoir et de décrire les mesures à mettre en oeuvre pour atteindre les exigences PEB. Il contrôle aussi l’exécution des travaux relatifs à la PEB », explique Christine Dalla Valle, analyste au Forem. Le responsable PEB devra agir en étroite concertation avec l’architecte et ce, dès dans la phase conceptuelle. Il s’agit clairement d’une nouvelle fonction créée depuis la mise en oeuvre de la réglementation sur les performances énergétiques. Ce métier est lié au secteur de la construction, dans la catégorie « encadrement».
    Son profil ? Pour exercer cette fonction, il faut être détenteur de l’un des diplômes suivants : architecte, ingénieur civil-architecte, ingénieur civil, ingénieur industriel, ingénieur technique ou bio-ingénieur. Le responsable PEB ne peut être agréé que s’il établit que sa responsabilité professionnelle, en ce compris sa responsabilité décennale, est couverte par une assurance. Notons qu’un chantier ne peut plus commencer sans qu’un responsable PEB n’ait été désigné. La réglementation PEB permet à tout architecte d’être le responsable PEB des projets dont il est auteur. Pour les autres projets, il doit introduire une demande d’agrément en tant que responsable PEB.
    Comme il doit contrôler l’exécution des travaux, notamment en matière de techniques spéciales (chauffage, sanitaire, ventilation), le responsable PEB se rendra sur chantier aussi souvent qu’il est nécessaire et devra y avoir accès à chaque moment. Il a également le pouvoir de donner des directives aux entrepreneurs afin que la PEB soit respectée.

    L.B.
    À NOTER A lire : « Métiers d’avenir. Etats des lieux sectoriels et propositions de futurs. Recueil prospectif », publié par le Service d’Analyse du Marché de l’Emploi et de la Formation du Forem, en septembre 2013.

    COMMENT SE FORMER ?

    Aucune formation spécifique n’est imposée pour devenir responsable PEB. Il faut remplir le formulaire de demande d’agrément (voir sur le site energie.wallonie.be), celui-ci est octroyé pour 5 ans et peut être renouvelé.
    Des formations relatives à l'utilisation du logiciel PEB sont organisées par l'IFAPME dans les différents centres de la Région wallonne. Ces formations sont généralement accessibles via le mécanisme des chèques formation.
    Toutefois, certains organismes organisent des formations PEB et plus particulièrement à l'utilisation du logiciel PEB, indépendamment de ce partenariat. Ces formations sont payantes et les contenus ne sont pas validés par l'administration, qui décline toute responsabilité quant à leur impact sur l'octroi des agréments.

    A titre d’exemple, il existe une formation à destination des professionnels de la construction. Sur 28 heures, elle propose d’évoquer le cadre réglementaire, le logiciel, l’encodage, la déclaration PEB finale… Son coût ? 420 euros ou 28 chèques formation.

    Source > http://www.jobsregions.be