passe

  • 5 ASTUCES POUR LAVER VOTRE PASSE SUR LES RESEAUX SOCIAUX

    Laver_shutterstock_122805094.jpg

    Vous avez des photos de vous en état d’ébriété sur votre profil Facebook ?

    Vous avez été tagué sur une photo où, habillé en léopard, vous mettez le feu sur le dancefloor ? Vous avez un jour évacué la pression sur Twitter, en crachant votre venin sur votre patron ? Votre compte LinkedIn est tellement vide qu’il donne l’impression que vous êtes le protagoniste de « Seul au monde » ?

    Sachez que ces choses peuvent vous être fatales dans le cadre de votre recherche d’emploi… et peuvent même vous coûter votre emploi, si vous en avez un. Les employeurs sont en effet de plus en plus attentifs à l’« e-réputation » de leurs employés, celle-ci pouvant contribuer à faire ou à défaire la réputation de l’entreprise même. Voici donc 5 astuces pour laver votre passé sur les réseaux sociaux.

    1. Faites une recherche personnelle sur vous

    Googelez votre nom. Si, dans les premières pages, vous retrouvez des mentions de vous qui pourraient nuire à votre recherche d’emploi, il est temps de supprimer tout contenu inapproprié de vos profils sociaux. La personne qui a été engagée par Cisco et a tweeté « Maintenant je vais devoir gérer le dilemme entre gagner un bon gros salaire et faire la navette tous les jours vers San Jose et détester le boulot » avait probablement zappé le fait que Cisco est relativement engagé sur internet…

    2. Dans le doute, effacez

    Passez en revue l’historique de vos publications, vos commentaires et vos anciennes photos sur Facebook, Twitter et autres blogs sociaux pour voir si certaines choses publiquement visibles sont susceptibles de vous porter ombrage. Vous pourriez envisager d’effacer toutes les publications de nature sexuelle, les références à la drogue, l’alcool ou le tabac, les blagues racistes ou sexistes et tout engagement politique trop ancré. Certaines applications, comme SimpleWash, permettent aussi de faire des recherches par mots-clés sur vos comptes Facebook et Twitter et d’effacer ainsi d’un seul coup les contenus problématiques. Cette automatisation pourrait toutefois négliger des publications sensibles qui sortent du cadre limité des mots-clés retenus.

    Enfin, faites aussi attention aux fautes d’orthographe et de grammaire, qui pourront entacher vos talents de communication.

    3. Mettez votre profil LinkedIn à jour

    Aujourd'hui, plus de 1,5 million de Belges possèdent un compte LinkedIn. Le site de networking est aussi le premier réseau social professionnel. Le site peut vous aider directement dans votre recherche d’emploi. Bien sûr, vous devez avoir un profil rempli à 100 % et constamment à jour. Pour augmenter votre visibilité, vous pouvez aussi vous inscrire à certains groupes de réflexion importants dans votre domaine et participer aux débats. En réalité, vous devez soigner votre profil LinkedIn en tout temps. Pour plus d’astuces, voyez notre article qui vous éclairera sur les 5 choses à faire sur LinkedIn, même si vous n’êtes pas à la recherche d’un emploi.

    4. Commencez à cultiver votre image professionnelle sur les réseaux sociaux

    Nouez des liens avec vos anciens camarades de classe et vos collègues en les suivant sur Twitter, en les retweetant et en aimant leurs publications (pertinentes) sur Facebook. Abonnez-vous aussi aux comptes de votre (ancienne) entreprise ou de votre université/haute école. Soignez votre image en publiant vous-même des réflexions intelligentes, argumentées et qui ouvrent le débat.

    5. Changez vos paramètres de confidentialité

    En cas de doute, vous pourriez envisage de changer les paramètres de confidentialité de vos profils sociaux afin que seul un groupe trié sur le volet puisse voir vos publications anciennes et futures. Les publications sur les réseaux sociaux sont souvent le fruit de votre humeur du moment et font office de soupape pour évacuer les frustrations en tout genre. Mais n’oubliez pas que ces publications restent inscrites sur votre ligne du temps et qu’elles participent à la formation de votre image. Si vous avez donc l’habitude de publier ce genre de « billets d’humeur » spontanés, vous devriez peut-être restreindre le nombre de gens qui pourront voir cet aspect de votre vie privée.

    Source: Forbes > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

  • "LES RECRUTEURS PEUVENT-ILS EXAMINER MON PASSE?"

    sans-titre.jpg

    "Un employeur peut-il, sans mon assentiment, vérifier mes références ou contacter d'anciens employeurs pour leur demander des informations ? Existe-t-il un code déontologique que les entreprises doivent respecter ?"

    Non, ce n'est pas autorisé

    Un recruteur ne peut opérer un contrôle auprès de vos anciens employeurs que si vous l'y avez autorisé. De plus, les informations que le futur employeur va obtenir doivent obligatoirement avoir trait exclusivement à la nouvelle fonction, et l'employeur potentiel n'est en aucune manière autorisé à empiéter de quelque façon que ce soit sur la vie privée du candidat.

    Si le candidat remet spontanément ses références à un employeur potentiel, ce dernier peut partir du principe qu'il peut vérifier ces références (ou contacter d'anciens employeurs).

    Strictement confidentiel

    Il existe d'ailleurs un texte légal relatif à cette problématique. En 1983, les partenaires sociaux ont conclu une CCT au Conseil National du Travail, à savoir la CCT n°38 qui concerne l'engagement et la sélection du personnel. Les partenaires sociaux y ont prêté une attention particulière au respect de la vie privée et au traitement confidentiel des données relatives au candidat.

    Texte: SD Worx sur > http://www.references.be Photo > http://www.nikopik

  • 5 ASTUCES POUR LAVER VOTRE PASSE SUR LES RESEAUX SOCIAUX

    shutterstock_122805094b.jpg

    Vous avez des photos de vous en état d’ébriété sur votre profil Facebook ? Vous avez été tagué(e) sur une photo où, habillé(e) en léopard, vous mettez le feu sur le dancefloor ?

    Vous avez un jour évacué la pression sur Twitter, en crachant votre venin sur votre patron ? Votre compte LinkedIn est tellement vide qu’il donne l’impression que vous êtes le protagoniste de « Seul au monde » ?

    Sachez que ces choses peuvent vous être fatales dans le cadre de votre recherche d’emploi… et peuvent même vous coûter votre emploi, si vous en avez un. Les employeurs sont en effet de plus en plus attentifs à l’« e-réputation » de leurs employés, celle-ci pouvant contribuer à faire ou à défaire la réputation de l’entreprise même. Voici donc 5 astuces pour laver votre passé sur les réseaux sociaux.

    1. Faites une recherche personnelle sur vous

    Googelez votre nom. Si, dans les premières pages, vous retrouvez des mentions de vous qui pourraient nuire à votre recherche d’emploi, il est temps de supprimer tout contenu inapproprié de vos profils sociaux. La personne qui a été engagée par Cisco et a tweeté « Maintenant je vais devoir gérer le dilemme entre gagner un bon gros salaire et faire la navette tous les jours vers San Jose et détester le boulot » avait probablement zappé le fait que Cisco est relativement engagé sur internet…

    2. Dans le doute, effacez

    Passez en revue l’historique de vos publications, vos commentaires et vos anciennes photos sur Facebook, Twitter et autres blogs sociaux pour voir si certaines choses publiquement visibles sont susceptibles de vous porter ombrage. Vous pourriez envisager d’effacer toutes les publications de nature sexuelle, les références à la drogue, l’alcool ou le tabac, les blagues racistes ou sexistes et tout engagement politique trop ancré. Certaines applications, comme SimpleWash, permettent aussi de faire des recherches par mots-clés sur vos comptes Facebook et Twitter et d’effacer ainsi d’un seul coup les contenus problématiques. Cette automatisation pourrait toutefois négliger des publications sensibles qui sortent du cadre limité des mots-clés retenus.

    Enfin, faites aussi attention aux fautes d’orthographe et de grammaire, qui pourront entacher vos talents de communication.

    3. Mettez votre profil LinkedIn à jour

    Aujourd'hui, plus de 1.500.000 Belges possèdent un compte LinkedIn. Le site de networking est aussi le premier réseau social professionnel. Le site peut vous aider directement dans votre recherche d’emploi. Bien sûr, vous devez avoir un profil rempli à 100% et constamment à jour. Pour augmenter votre visibilité, vous pouvez aussi vous inscrire à certains groupes de réflexion importants dans votre domaine et participer aux débats. En réalité, vous devez soigner votre profil LinkedIn en tout temps. Pour plus d’astuces, voyez notre article qui vous éclairera sur les 5 choses à faire sur LinkedIn, même si vous n’êtes pas à la recherche d’un emploi.

    4. Commencez à cultiver votre image professionnelle sur les réseaux sociaux

    Nouez des liens avec vos anciens camarades de classe et vos collègues en les suivant sur Twitter, en les retweetant et en aimant leurs publications (pertinentes) sur Facebook. Abonnez-vous aussi aux comptes de votre (ancienne) entreprise ou de votre université/haute école. Soignez votre image en publiant vous-mêmes des réflexions intelligentes, argumentées et qui ouvrent le débat.

    5. Changez vos paramètres de confidentialité

    En cas de doute, vous pourriez envisage de changer les paramètres de confidentialité de vos profils sociaux afin que seul un groupe trié sur le volet puisse voir vos publications anciennes et futures. Les publications sur les réseaux sociaux sont souvent le fruit de votre humeur du moment et font office de soupape pour évacuer les frustrations en tout genre. Mais n’oubliez pas que ces publications restent inscrites sur votre ligne du temps et qu’elles participent à la formation de votre image. Si vous avez donc l’habitude de publier ce genre de « billets d’humeur » spontanés, vous devriez peut-être restreindre le nombre de gens qui pourront voir cet aspect de votre vie privée.

    Source: Forbes via > http://www.references.be

  • LINKEDIN : 6,5 MILLIONS DE MOTS DE PASSE VOLÉS!

    linkedin-formation.jpgDes hackers Russes se seraient emparés de 6,5 millions de mots de passe appartenant à des comptes des membres du réseau social LinkedIn, rapporte le site The Next Web.

    Attention si vous utilisez le réseau social LinkedIn! Des hackers Russes auraient récemment subtilisé pas moins de 6,5 millions de mots de passe appartenant à des membres du réseau social professionnel. Actuellement, ces hackers s’attèleraient à décrypter les données et auraient déjà réussi à mettre la main sur 300.000 mots de passe utilisables!

    Une journée qui ne doit pas être évidente pour le réseau social car son application iOS est soupçonnée de collecter les informations contenues dans le Calendrier de l’iPhone ou de l’iPad et de les transmettre à ses serveurs sans le consentement des utilisateurs.

    En attendant, nous ne pouvons que vous conseiller de changer votre mot de passe LinkedIn!

    Réagissez sur le forum.sur > http://belgium-iphone.lesoir.be/forum/viewtopic.php?f=126&t=87382

    Source > http://geeko.lesoir.be > Posté par Alex le 6 juin 2012 dans Uncategorized | 6 commentaires