par

  • TOP 10 DES METIERS QUI SERONT REMPLACES PAR UN ROBOT

    Robot_2015_shutterstock_97434221.jpg

    Automatisation, intelligence artificielle, technologie, innovation, mécanisation, robotisation, tels sont les termes du futur.

    The Economist a récemment publié une enquête révélant que près de la moitié des métiers actuels seront automatisés d’ici une ou deux décennies.

    Les chercheurs Carl Benedikt et Michael A. Osborne, à l’origine de cette étude, se sont demandé quels métiers étaient mieux exécutés par des machines que par des hommes. Ainsi, l’on sait que les tracteurs sont plus efficaces que les agriculteurs et que les bras robotisés sont plus forts et moins facilement usables que les travailleurs à la chaîne. Ces trente dernières années, les logiciels et les robots ont progressivement remplacé un certain type de métiers : ceux qui sont routiniers ou qui impliquent des charges lourdes et qui relèvent des secteurs industriels et administratifs.

    Carl Benedikt et Michael Osborne prévoient que la prochaine vague de progrès technologique réduira davantage le travail humain. L’industrie manufacturière, le support administratif, le commerce de détail et le transport seront les premiers secteurs atteints. Les caissiers, les guichetiers et les télévendeurs sont également sur la sellette. Au total, 47 % des métiers actuels sont en danger.

    Voir le tableau des métiers  ici ...

    Source : Business Insider > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be > Image copyright: shutterstock

    nouvelles technologies / Technologie

  • BIENTOT, IL SERA POSSIBLE D'ENVOYER DES ODEURS PAR SMS A SES AMIS (VIDEO)

    444761035_B972730882Z_1_20140519133531_000_GEO2FPCG8_1-0.png

    Envoyer et recevoir des odeurs par SMS, c’est ce que permettra l’oPhone dont la commercialisation est prévue début 2015.

    Son potentiel serait «important», selon l’initiateur du projet, David Edwards, professeur de génie biomédical à Harvard.

    «Il y a un grand intérêt de la part de la Silicon Valley, car il s’agit concrètement de pouvoir changer la communication globale d’aujourd’hui», a-t-il expliqué à l’AFP dans son bureau du Laboratoire de Paris.

    Appareil de forme cylindrique reposant sur un dock, l’oPhone est un petit boîtier blanc qui génère des signaux aromatiques complexes en succession rapide de petites émissions de vapeurs, comme un téléphone standard transmet des informations audio.

    Il fonctionne grâce à la manipulation technologique de particules d’une manière similaire à la technologie d’aérosols médicaux qui a permis à ce philanthrope, écrivain et inventeur en série de bâtir sa fortune à la fin des années 1990.

    D’abord réservé aux utilisateurs de l’iPhone par le biais d’une application gratuite appelée oSnap, téléchargeable à partir du 17 juin, l’oPhone dispose pour l’instant de 32 odeurs originales. Afin de créer sa propre odeur, l’utilisateur en combine entre une et huit, ce qui représente d’ores et déjà 300.000 combinaisons possibles.

    Envoyer une odeur de forêt à un ami

    L’éventail des senteurs étant très large dans le monde réel, un choix de fragrances était nécessaire pour débuter les expérimentations.

    «On a ciblé deux domaines, celui du café, pour lequel on a travaillé avec les fondateurs de Café Coutume (un torréfacteur parisien, ndlr), et plus largement celui du fooding alimentaire».

    Une fois le système opérationnel, un promeneur pourra prendre par exemple lors d’une balade en forêt une photo, à laquelle il ajoutera ensuite une ou plusieurs odeurs restituant l’ambiance olfactive l’entourant. Il enverra ensuite un «oNote», un fichier transmis par SMS, à un ami, qui en visualisera d’abord la composition sur le site dédié, puis, s’il dispose lui aussi d’un iPhone, le téléchargera vers l’oPhone pour le sentir.

    La vidéo de démonstration > http://www.youtube.com

    Source > Afp via > http://www.sudinfo.be/1009490 Photo > You Tube

  • LE PERMIS UNIQUE RELATIF AU PARC ÉOLIEN ENTRE THISNES ET MEDORP EST REFUSÉ !

    3492837720.jpg

    La Ville de Hannut est heureuse de constater que le Ministre, ce 27 février 2014,a débouté la scirl TECTEO dans son recours visant à implanter un parc de 9 éoliennes dans les campagnes sises entre Thisnes et Merdorp.

    Pour rappel, le Collège communal avait émis un avis défavorable dans le cadre de la nouvelle enquête publique qui devait se tenir à partir du 20 février et a été annulée en dernière minute par l’administration régionale. Suite à cela, e Conseil communal avait voté une motion mettant en avant le droit des citoyens et des instances de s’informer et de faire valoir leur opinion conformément aux dispositions légales.

    Force est de constater que la position du Collège et du Conseil ainsi que la mobilisation de nombreux citoyens hannutois ont pesé dans cette décision qui confirme le refus du permis.

    Indépendamment de la décision finale, nous nous félicitons du dialogue et de la collaboration développée en ce dossier entre la Ville et ses citoyens.

    Source ComPres > Hervé JAMAR.

  • COMBIEN DE DEMANDEURS D’EMPLOIS DANS NOTRE COMMUNE DE HANNUT ? … & DANS LES AUTRES ?

    Projet5.jpg

    254.128 demandeurs d'emploi inoccupés en Wallonie: combien dans votre commune? (+ carte interactive)

    Dans la commune de Hannut, la population active est de 7267 personnes et le nombre de demandeurs d'emploi est de 840.

    Le taux de demande d'emploi à Hannut est donc de 12%.

    Depuis le début du mois de janvier, une télé-réalité défraie la chronique en Grande-Bretagne. « Benefits street » relate le quotidien des riverains d’une rue de Birmingham où la majorité des habitants ne travaillent pas. Pour aller au-delà des clichés, voici une petite plongée dans les chiffres de l’emploi en Wallonie et à Bruxelles… qui ne sont guère glorieux.

    Le chômage est un phénomène… difficile à comptabiliser. En effet, si on prend généralement en compte les personnes qui bénéficient d’allocations de chômage, on en oublie bien d'autres. Nombreuses sont ceux qui cherchent un emploi mais qui émargent au CPAS ou qui travaillent à temps partiel. Un indicateur permet cependant de les prendre en compte: le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI), à savoir 254.128 personnes en Wallonie.

    Ce chiffre reprend à la fois les chômeurs complets indemnisés, les jeunes en stage d’attente, les demandeurs d’emploi librement inscrits, les chômeurs admis sur la base de prestations à temps partiel volontaire et enfin, les autres demandeurs d’emploi inoccupés et obligatoirement inscrits, qui émargent notamment au CPAS.

    Pour comprendre le problème, il faut prendre un autre élément en compte: la population active. Il s’agit des personnes âgées entre 15 et 64 ans, qui souhaitent travailler ou qui travaillent. Lorsqu’on divise le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) par celui de la population active, on obtient le taux de demande d’emploi… qui atteint parfois des sommets notamment dans les grandes villes.

    La carte interactive > ICI

    Source > Rédaction en ligne de Belga/Bruno Fahy sur > http://www.sudinfo.be/923372

  • INFO BOULOT > COMMENT VOTRE PATRON VOUS MANIPULE ….. PEUT-ÊTRE ??

    manipulation.jpg

    Certains patrons sont honnêtes, très honnêtes. D’autres n’hésitent pas, face à des employés récalcitrants ou démotivés, à utiliser la manipulation pour arriver à leurs fins.

    D’après Robert-Vince Joule, coauteur du Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens, la manipulation désigne un ensemble de tactiques qui visent à amener les gens, de manière détournée, à faire quelque chose qu’ils refuseraient de faire si on leur demande directement. Et la manipulation n’est pas spécialement négative.

    Lorsque la stricte argumentation ne suffit pas, certains patrons se tournent donc vers la manipulation. Voici quelques tactiques courantes, que les patrons utilisent souvent. En avez-vous déjà fait les frais ?

    Donner l'illusion d'un choix > C’est prouvé scientifiquement : on a beaucoup plus de chance d’accéder à la requête de notre interlocuteur ci celui-ci accompagne sa demande d’une phrase comme "sens-toi libre de refuser" ou "c’est à toi de voir".

    Face à cette liberté de choix, la personne sollicitée se sent pleinement responsable de sa décision et accepte souvent la proposition de son interlocuteur. Certains patrons laissent donc parfois l’illusion d’un choix pour faire accepter des choses à leurs employés : "Préférez-vous faire la réunion à 8h30 ou à 18h30?", "Préférez-vous vous occuper du dossier X ou du dossier Y ?"

    Flatter l'égo > "J'ai besoin de quelqu'un d'aussi doué que toi pour résoudre cette situation." Face à un employé récalcitrant, certains patrons choisissent de souligner ses qualités et de flatter l’égo de celui-ci. Le patron espère ainsi faire ressortir le meilleur de l’employé, et l’amener à changer son comportement pour coller à l'image que son patron donne de lui, surtout si il l'a complimenté en public. Une technique plus efficace qu’une confrontation directe, car l'être humain est par essence vaniteux !

    Toucher la corde sensible > Chaque employé a son moteur, ses motivations propres. Pour certains c’est l’argent, pour d’autres l’ambition, pour d’autres encore le prestige... Pour un manager avec un soupçon de psychologie, détecter le point sensible d'un employé lui confère un grand avantage: il peut ainsi en jouer pour arriver à ses fins, tout en feignant de rester bienveillant.

    Menacer > Un employé refuse une mission pour de mauvaises raisons? A court d'arguments, son patron peut envisager d’utiliser la "méthode du bâton" : il s'agit simplement de lui faire peur, voire de le menacer, même si ces menaces ne seront pas forcément mises à exécution. "Tu refuses ? Très bien, je vais devoir te muter dans un obscur département."

    Un autre procédé a pour nom "l’irréparable": il consiste à exagérer les conséquences d’une action de l’employé jusqu’à l’effrayer, en jouant sur la culpabilisation. L'employé a perdu un contrat par manque de motivation? "C’est une tragédie pour la boîte, elle risque de devoir fermer ses portes, et tous nos collègues seront au chômage..." Ces deux techniques sont assez compliquée à maîtriser pour les patrons, mais peuvent se révéler redoutables!

    Bluffer > Comme au poker, une technique qui nécessite donc beaucoup de psychologie de la part des managers. Lors d’une négociation, un employé se fait prier pour accéder à la requête de son patron? Celui-ci peut feindre d'accepter tous les arguments de son employé et clore rapidement la discussion. Cela va se révéler déstabilisant et l'employé pourrait bien revenir sur sa décision première...

    Source : Management

    Lire aussi

     

    Source > http://www.references.be

  • LA BELGIQUE VUE PAR LES ARTISTES: FRITES, GAUFRES ET CHOCOLAT

    1580573655_ID7944787_gaufre_143807_H3ZN91_0.JPGGaufres de Liège, gaufres de Bruxelles, galettes, frites et chocolat. Notre pays est... gastronomique pour les musiciens venus d’ailleurs.

    Lorsque les artistes partent en tournée, ils reçoivent pour chaque date une feuille de route. Et quand il s’agit de la Belgique, les descriptions de notre plat pays tournent autour de la nourriture. Pays de la gaufre, de la frite et du chocolat!

    Si Jónsi (Sigur Ros) nous parlait déjà de gaufres en 2010 lors de sa venue à l’AB. C’est dedyn003_original_462_260_xpng_2613271_86ebc3d98ecb675285b5200324adcac2.jpg gaufre qu’il est encore question sur la feuille de route de Bon Iver. Pour le groupe américain, la Belgique possède trois types de gaufres: de Liège, de Bruxelles et les galettes. Une petite note humoristique est également notée concernant les frites: ”Ce n’est pas la France qui a inventé les frites (appelées French fries en anglais, NdlR) ” On apprend également que notre pays produit 220.000 tonnes de chocolat chaque année.

     

    3d412c4f.jpgPour le reste, on mentionne les deux ans sans gouvernement de notre pays et Anvers, la ville diamantaire.

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 25 Juillet 2012 à 14h40 M.C. > Photo BELGA