pères

  • HANNUT > ORATOIRE : LES EXPERTS ONT RENDU LEUR RAPPORT

    Depuis février 2013, des travaux de sécurisation et de consolidation du clocher de la chapelle des Pères Croisiers (rue de Crehen) ont été entrepris pour prévenir tout risque d’effondrement.

    C’est que l’édifice est en mauvais état et le risque de le voir tomber dans la cour de récréation des enfants de l’école primaire du Collège Ste-Croix est bien réel.

    Pour l’instant, l’espace récréatif est inoccupé en raison des travaux. Mais qu’en sera-t-il lorsqu’ils seront achevés ? « Nous ne pouvons pas laisser pourrir ce dossier » , affirme le bourgmestre. Il y a quelques mois, il a commandé un rapport à un bureau d’experts en ingénierie. Le Collège vient de le recevoir et l’a analysé ce vendredi matin lors de sa réunion hebdomadaire.

    « Plusieurs pistes sont proposées. Nos services techniques vont les estimer financièrement » , commente Manu Douette qui souhaite rester discret sur les différentes solutions proposées. En attendant, il a déjà pris rendez-vous avec la Fabrique d’église de la paroisse Saint-Christophe, en charge de l’entretien. « Nous voyons ses membres la semaine prochaine pour leur exposer la situation » , reprend le bourgmestre.

    Au travers une commission, les conseillers seront également consultés avant qu’une décision soit prise et que des travaux (restauration ou démolition, aucune option n’est encore prise) soient entrepris. « Quand la décision sera prise, il y aura ensuite une communication pour informer la population », ajoute encore le bourgmestre.

    Rappelons que l’Oratoire a été cédé à la Ville par les Pères Croisiers pour un euro symbolique.

    Tant qu’il est affecté au culte, et c’est toujours le cas, c’est la fabrique d’église de la paroisse Saint-Christophe qui assure l’entretien.

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE h/W de ce samedi 22/10/2016