olphactive

  • COMMUNIQUONS-NOUS AUSSI PAR L’ODEUR ?

    J-aime-ton-odeur.jpg

    Les émotions se lisent sur le visage et ces signes sont importants pour la communication sociale. Quelle est la place de l’odeur ?

    On parle ici d’odeurs liées à une émotion particulière, comme la peur ou le dégoût. Et si l’on en croit ces recherches conduites à l’université d’Utrecht, il semble bien qu’elles tiennent une place dans nos interactions, dans la synchronisation des états émotionnels (à l’instar des expressions du visage, mais dans une bien moindre mesure).

    Pour s’en convaincre, les spécialistes néerlandais ont conduit une expérience assez intéressante. Dans un premier temps, ils ont recruté des volontaires masculins. Les deux jours précédant les tests, ils ont été contraints à un mode de vie strict, explique Futura Sciences : pas d’alcool, pas de tabac, pas de nourriture odorante, pas de produits cosmétiques…, afin de ne pas influencer les résultats. Le jour J, ils ont visionné deux séquences, l’une effrayante, l’autre suscitant le dégoût. A chaque fois, des échantillons de sueur ont été collectés.

    Phase deux : des femmes ont été invitées à participer à un test sans grande portée émotionnelle, tout en leur faisant respirer simultanément les odeurs masculines. Les mouvements des yeux et du visage étaient observés de très près. Les réactions n’ont pas tardé. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que la nature de l’odeur a coïncidé avec l’expression faciale : peur pour peur, dégoût pour dégoût. En d’autres termes, les odeurs « émotionnelles » suscitent des réactions… émotionnelles.

    Dans quelle mesure ce phénomène est-il significatif hors contexte expérimental ? Difficile à évaluer, mais le constat est là.

    Un article sur le sujet a été publié dans la revue « Psychological Science ».

    Source > http://www.passionsante.be