offre emploi

  • MIRHW > OFFRE D’EMPLOI POUR UN EDUCATEUR (H/F)

    DESCRIPTION :

    - Vous accompagnez les résidents dans leur vie quotidienne.

    - Vous proposez des activités créatives et parvenez à les divertir.

    - Vous travaillez à horaires variables et à 20h/semaine, sans possibilités d'augmenter les heures.

    - Vous travaillez 1 week-end sur 2

    Nous vous proposons un stage de 4 semaines en guise de formation suivi d'un contrat à durée déterminée, en vue d'engagement en CDI.

    L’annonce complète > ICI

    MODALITES DE CANDIDATURE > ENVOYER  CV et lettre de motivation > PAR MAIL : > elisabeth.poskin@mirhw.be

    Voir l’ensemble des offres de la région sur > http://www.mirhw.be/pages/chercheur/offres.php

    Le site du MIRHW > http://www.mirhw.be

  • VILLE DE HANNUT > AVIS DE RECRUTEMENT D’UN TECHNICIEN EN MAINTENANCE INFORMATIQUE

    L’ADMINISTRATION COMMUNALE DE HANNUT recrute un(e) agent administratif D4 mi‐temps APE en qualité de Technicien en maintenance informatique

    Conditions générales > Date limite 30 novembre2015!

    - être belge ou citoyen(ne) de l’Union européenne ;

    -avoir une connaissance de la langue française jugée suffisante au regard de la fonction à exercer ;

    - être d’une conduite répondant aux exigences de la fonction ;

    - jouir de ses droits civils et politiques ;

    Conditions particulières

    -réussir les épreuves de sélection suivante :

    1. une épreuve écrite éliminatoire (min 50%) permettant de vérifier les qualités rédactionnelles du candidat ainsi que les matières suivantes :

    - un résumé et commentaire de texte sur un sujet d’ordre général du niveau des études supérieures de type court (100 points) ;

    - une épreuve destinée à apprécier la connaissance du Code de la démocratie locale et de la Décentralisation et portant sur les compétences techniques utiles à l’exercice de la fonction (100 points) ;

    1. une épreuve orale (min 50%) en présence d’un jury d’experts, afin d’apprécier le sens pratique, la maturité, la sociabilité, la culture générale, l’intégrité et le sens de l’accueil du public du candidat ainsi que sa motivation à exercer l’emploi postulé (200 points).

    Le candidat doit obtenir un minimum de 60% au total des 2 épreuves

    Renseignements

    L’offre d’emploi peut être obtenue par mail sur simple demande auprès de Madame Caroline DEJARDIN, Service du personnel et Organisation

    Tél. : 019/51.93.59 ‐ Email : caroline.dejardin@hannut.be

    Les liens vers le site source >

    Avis recrutement Technicien en maintenance informatique

    DF Technicien en maintenance informatique

    Source > Ville de Hannut sur > http://www.hannut.be

  • DISNEY RECRUTE LE 1ER SEPTEMBRE À BRUXELLES

    disney.jpg

    Le 1er septembre prochain, Disney débarque en Belgique.

    Objectif : rencontrer les candidats qui rêvent de travailler dans le célèbre parc de Marne-la-Vallée.

    "On publie les offres sur notre site Internet et ensuite, une effectue une présélection en fonction des profils et de l’expérience", explique Daniel Dreux, vice-président des ressources humaines chez Disneyland Paris. À chacune de ses visites à Bruxelles, entre 60 et 80 Belges ont pu tenter leur chance. "Pour l’instant, nous avons un peu plus de 100 CDI venant de Belgique", affirme-t-il.

    Les postes à pourvoir sont variés : serveur, commis, opérateur d’attraction, hôtesse ou encore réceptionniste. À chaque vague de recrutement, ce ne sont pas moins de 8.000 personnes qui trouvent un emploi dans le parc féérique. Parmi celles-ci, 1.000 ont la chance de signer un contrat à durée indéterminée. Quant aux autres, une possibilité d’évolution existe : "Entre fin août et fin septembre, nous proposerons un CDI à 500 personnes bénéficiant actuellement d’un CDD."

    Vous avez toujours rêvé de travailler aux côtés de Mickey, Minnie et compagnie ? Rendez-vous rapidement sur le site pour postuler. Mais ne traînez pas : les candidatures ne seront reçues que jusqu’au 21 août. 

    Source > S.B. sur > http://www.jobsregions.be  > Crédit Photo: D.R.

    Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

    Disney / Recrutement / restauration / CDD / CDI / Réceptionniste / cuisine

  • UN JOB À 17.000 KM D’ICI: LA NOUVELLE-CALEDONIE RECRUTE 150 TALENTS.

    caledonie.jpg

    Koniambo Nickel SAS engage > http://www.koniambonickel.nc/

    L’EXPLOITATION MINIÈRE, LA MÉTALLURGIE, LE BÂTIMENT ET L’ÉNERGIE AU TOP

    N’avez-vous jamais songé à vous expatrier dans un cadre de vie exceptionnel? Sachez que ça va peut-être devenir possible puisqu’environ 150 postes sont à pourvoir en Nouvelle-Calédonie et qu’une aide vous est proposée pour les démarches.

    Ce territoire français, situé à 17.000 kilomètres de la Belgique, dans l’Océan Pacifique, jouit d’un climat tropical. Sur le plan économique, le pays vit beaucoup de l’exploitation minière du nickel mais aussi de la métallurgie, du bâtiment et de l’énergie. C’est justement du nickel dont il est question ici puisque la société Koniambo Nickel SAS, un important producteur local de nickel, recrute actuellement divers profils. Son objectif ? Faire du pays un des principaux producteurs de nickel au monde quand sa nouvelle usine tournera à sa capacité maximale. Pour cela, il cherche de nouveaux talents qui sont nécessaires à l’entrée en exploitation du complexe métallurgique de Vavouto. « Nous traversons une phase de transition, qui nous mènera à la production de ferronickel à pleine capacité (…) Concrètement, ça se traduit par la nécessité d’embaucher encore plus », explique Chantal Francoeur, vice-présidente de Koniambo Nickel SAS dont l’une des missions, à la tête de la Direction des Ressources Humaines, est d’aller chercher partout les forces vives qui feront tourner l’usine.

    La marche vers l’exploitation à plein régime exige de disposer de cadres et d’ouvriers spécialisés en nombre accru, qui feront face aux difficultés techniques inhérentes à la montée en production et contribueront à son succès. La masse de travail est conséquente, l’industriel ouvre donc grand ses portes à l’embauche. « Nous savons que l’offre de compétences spécifiques est restreinte partout dans le monde, mais nous avons bon espoir d’attirer les meilleurs », poursuit Chantal Francoeur. Koniambo Nickel SAS veut recruter du personnel pour près de 150 postes, certains en CDD, d’autres en CDI. Elle cherche des ingénieurs et techniciens de production, géologues, chefs de postes, opérateurs experts, comptables, conseillers hygiène et sécurité, employés de laboratoire, mécaniciens, administrateurs de contrats…. Les métiers requis sont multiples : pour la mine, l’usine ou les services généraux de la société. Une campagne d’information est menée actuellement en Nouvelle-Calédonie et à l’extérieur (notamment en Belgique et en France) pour exposer les débouchés et l’intérêt d’une expérience professionnelle dans ce complexe métallurgique de rang mondial, niché sur un archipel paradisiaque. « Ce qui est original, c’est qu’on recherche des gens très expérimentés pour participer au démarrage. Des gens capables, par exemple, de régler un problème rapidement car ils ont l’expérience », note Jean-Marc Bouvet, de Bouvet Consulting, Stratégie et Communications, en charge de la communication de Koniambo Nickel, en partenariat avec la société Hudson, conseil en recrutement et gestion de talents.

    Qu’est-ce qui est proposé ? Des facilités matérielles (un salaire attrayant, un logement payé, des aides pour acheter un véhicule ou pour déménager) mais aussi l’opportunité d’acquérir rapidementdes compétences, pour entamer un chemin professionnel riche et varié. Sans oublier une culture d’entreprise, solidaire et déjà bien établie, car Koniambo Nickel SAS, c’est, au-delà d’un emploi, l’aventure symbolique du développement du pays. « Il y a également un cadre de vie exceptionnel, dans les eaux turquoises du Pacifique Sud. On est sur un projet mondial, regardé dans le monde. Avoir cette expérience sur son CV, c’est un bon point », poursuit Jean-Marc Bouvet . Pour tenter de convaincre les candidats de les rejoindre dans l’expatriation et pour les rencontrer. Sachez, à propos des formalités administratives, que l’entreprise met en place un service de conseil-expertise pour l’obtention des visas. Les frais et démarches sont pris en charge par Koniambo Nickel.

    Vous pouvez d’ores et déjà envoyer votre CV à mireille.kakou@jobs.hudson.com , en indiquant dans l’objet du mail la référence FR706457 ainsi que la ville de votre choix.  (E.D.)

    C’est OU ? > La Nouvelle-Calédonie

    Source > http://www.jobsregions.be

  • LA POLICE ET LA DÉFENSE RECRUTENT 3.500 POSTES PAR ANNÉE !

    Projet3.jpg

    La Police et la Défense au top: Elles recrutent respectivement pour 2.000 et 1.500 postes chaque année 

    Au sein du secteur public, qui représente environ 1,4 million de travailleurs en Belgique, les administrations occupent un peu plus de 800.000 personnes et fournissent 20% de l’emploi total.

    Si les Communautés et les Régions, grâce à la part prise par l’enseignement, se taillent la part du lion (45%) devant les pouvoirs locaux (35%) et le fédéral (17%), en terme de recrutement, la Police et la Défense arrivent en tête des «employeurs » avec respectivement 2.000 et 1.700 postes par an. De son côté, le Selor recrute chaque année 2.500 personnes pour les organismes fédéraux. Signe d’un regain d’attrait pour le secteur, les candidats affluents.

    « En 2013, nous avons traité 32.000 dossiers », atteste Grégory Jonniaux. « Rien que pour les 1.300 postes d’inspecteurs qui étaient à pourvoir, nous avons eu 14.000 candidats. Cela ne fait pas 10% de réussite, il est donc important de miser sur le bon cheval ». Et le coordinateur- recruteur d’expliquer que, depuis 2001 et la réforme de la police, le secteur se porte bien. « Les perspectives restent bonnes. Nous gardons le rythme de 1.500 à 2.000 offres annuelles d’emploi. Celles-ci s’adressent également aux jeunes non diplômés qui, par le biais d’examens en cours de carrière, pourront progressivement évoluer vers un niveau supérieur, voire vers le grade d’officier. Mais dans cinq ans, en raison des nombreux départs à la retraite, la Police aura surtout besoin de diplômés. »

    LA DÉFENSE RÉDUITS SES EFFECTIFS MAIS ENGAGE TOUT AUTANT.

    A la Défense, le cru 2013 s’est révélé le plus prolifique depuis longtemps. Ce qui semble paradoxal puisqu’elle est dans  une phase de réduction du personnel. « Notre objectif à l’horizon 2015 est de réduire d’un millier le nombre de nos militaires », confirme Marc Levenbergh. « Malgré cette exigence, les recrutements devront s’accentuer afin de compenser les départs à la retraite. Sauf si le futur gouvernement décide de réduire ses effectifs, la Défense continuera à engager environ 1.500 personnes par an. Autant de diplômés que de non diplômés. » Contrairement à la Police qui organise des réserves de recrutement, la Défense engage via des concours pour des fonctions et des sites précis. En moyenne, six candidats se sont présentés pour un poste en 2013. « Mais il y en avait 30 par poste dans les unités de combat », note le Lieutenant-Colonel.

    SELOR A REÇU 180.000 CANDIDATURES EN 2013

    Selor ne chôme pas non plus, puisqu’en 2013 il a reçu 180.000 candidatures et recruté quelque 2500 personnes. En outre, toutes sélections confondues, Selor a screené pas moins de 77.000 candidats. Principalement pour Bruxelles. «Ce rythme devrait continuer en 2014 », prévoit Aurélie Damster, qui précise que les recrutements s’effectuent via le site du Selor. « En outre, cela fait plusieurs année déjà que nous n'organisons plus de sélections de masse, les postes étant liés à la possession d'un diplôme particulier » 

    Les profils les plus recherchés ? Ce sont les mêmes que dans le privé. Ainsi, Selor organisera prochainement des sélections pour des profils techniques IT et les métiers de la santé. Les techniciens et les médecins sont également très demandés à la Défense, tandis que chez Trace, qui travaille beaucoup avec les pouvoirs locaux et les CPAS, les offres d’intérim visent les ingénieurs civils (en construction…), les juristes, les infirmiers et les techniciens. « Mais les administrations recherchent aussi des responsables en communication et des gestionnaires de sites web », signale Raphaël Sbille.

    CHRISTIAN SONON 

    À NOTER Jusqu’au 28 février prochain, la Police organise une réserve de recrutement d'inspecteurs principaux spécialisés ICT, sur www.jobpol.be 

    La listes des entreprises & personnes invitées avec leur coordonnées > Liste des intervenents.pdf

    Source > http://www.jobsregions.be