noyé

  • HANNUT: YVES L'HOMME EST MORT NOYÉ APRÈS AVOIR ÉTÉ JETÉ À L'EAU

    1065591050_B971440439Z_1_20131119175329_000_GGL1GJVH8_4-0.jpg

    Les premiers enquêteurs ont été entendus mardi matin devant la cour d’assises de Liège au procès de Kevin Bruyère (26 ans) et de Nathalie Denoz (37 ans), tous deux accusés de vol avec la circonstance aggravante de meurtre. Les circonstances atroces de la mort d’Yves L’Homme ont été détaillées à l’audience

    Kevin Bruyère, un Liégeois de 26 ans, et Nathalie Denoz, 37 ans et originaire d’Aywaille, sont accusés d’avoir commis un vol avec circonstance aggravante de meurtre sur Yves L’Homme la nuit du 20 au 21 mai 2010.

    Le cadavre d’Yves L’Homme avait été découvert dans un canal à Lummen. C’est la raison pour laquelle les premiers devoirs d’enquête ont été réalisés par des enquêteurs et des policiers de Hasselt. Un promeneur avait découvert le corps flottant dans les eaux du canal Albert le 27 mai 2010 à hauteur de l’échangeur de Lummen. Le décès était considéré comme suspect dès les constatations d’un médecin légiste.

    Yves L’Homme ne portait pas ses documents d’identité lorsqu’il a été découvert. D’importantes recherches ont été nécessaires afin de l’identifier. Son corps était resté plusieurs jours dans l’eau et avait dérivé de Liège à Lummen.

    Les jurés ont pu entendre les dernières paroles prononcées par Yves L’Homme lors de son appel aux services de secours. Enfermé dans le coffre de sa voiture précipitée dans le canal Albert, il était en possession de son GSM et d’un GPS. Yves L’Homme se localisait d’abord à proximité de la rue d’Amercoeur. Puis, après nouvelle indication livrée par le GPS, il précisait qu’il est rue Fût Voie à Oupeye. L’opérateur a envoyé les secours au mauvais endroit.

     «Je suis dans la Meuse, on m’a jeté dans la Meuse enfermé dans le coffre de ma voiture. Je suis rue d’Amercoeur. Grouillez-vous, je prends déjà l’eau. Je suis rue Fût Voie», indiquait-t-il à l’opérateur des pompiers.

    Les pompiers n’ont jamais pu localiser le véhicule. Yves L’Homme, qui ne savait pas nager, est mort noyé. L’enquête n’a pu démontrer s’il était parvenu à s’extraire du véhicule ou si son corps s’en est libéré par la suite après un choc avec une péniche. La voiture d’Yves L’Homme avait été retrouvée dans le fond du canal, posée sur le toit, là où elle avait été précipitée. Cinq autres véhicules s’y trouvaient également. Le coffre du véhicule d’Yves L’Homme ainsi qu’une fenêtre étaient ouverts.

    Les enquêteurs limbourgeois ont également présenté les résultats des premiers devoirs réalisés pour identifier les auteurs ainsi que le contenu de leurs auditions.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.lameuse.be/862350 Photo > BELGA