nouvelle

  • NOUVELLE RÉGLEMENTATION > VAGUE DE CONTRÔLES DANS LES POINTS DE VENTE D’E-CIGARETTES

    Les premières sanctions devraient tomber dès le mois de mars

    Les agents du SPF Santé publique contrôlent les points de vente proposant des e-cigarettes. Le but : vérifier leur conformité à la nouvelle réglementation.

     « Les contrôles ont débuté ce vendredi. Tous les points de vente de cigarettes électroniques sont visés. Nos agents travaillent tous les jours et à n’importe quelle heure. Leur objectif est de vérifier si les vendeurs respectent la nouvelle légalisation entrée en vigueur mardi passé » , explique, Vinciane Charlier, porte-parole adjoint du SPF Santé publique. « Pour l’instant, le mot d’ordre est de rappeler les règles et d’émettre des avertissements. D’ici un mois, nous commencerons par contre à sévir. Les marchands risqueront alors des amendes, des saisies et la fermeture de leur commerce. »

    Les agents du SPF Santé publique continueront toutefois à saisir les e-cigarettes considérées comme dangereuses pour le fumeur et son entourage. Un exemple, celles sans sécurité enfant où les petits peuvent facilement avoir accès au flacon de nicotine.

    Il est actuellement trop tôt pour donner les premières tendances. « Nous avons toutefois remarqué qu’une majorité de vendeurs étaient au courant de la nouvelle législation et s’y étaient conformés » , conclut la porte-parole.

    Un arrêté royal

    Ces contrôles font suite à l’arrêté royal réglementant les cigarettes électroniques entré en vigueur le mardi 17 janvier. Les nouvelles règles concernent principalement les conditions de vente, de composition, de notification et d’étiquetage.

    Depuis le 17 janvier, tous les commerces qui vendent des e-cigarettes avec de la nicotine doivent vérifier que leurs produits sont conformes au niveau de la composition et de l’emballage. Le but est de mieux encadrer le marché et de garantir une protection maximale des consommateurs qui pourront connaître tous les ingrédients contenus dans le liquide et qui auront aussi la garantie d’utiliser un matériel sécurisé.

    Le producteur ou l’importateur devra dorénavant … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/01/2017

    Source > ALISON VLT. Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/01/2017

  • HANNUT > UNE NOUVELLE SALLE DE FITNESS

    Une nouvelle salle de sport a ouvert ses portes depuis septembre à Hannut, au 78b rue Albert 1 er . Baptisée Fitnessentiel, elle est tenue par un jeune couple de Braivois : Olivier Dachelet (28) et sa compagne Laurane Evrard (26).

    Alors que celle-ci s’occupe notamment des relations clients et de l’administratif, c’est Olivier Dachelet qui gère le domaine sportif à proprement parler.

    Dans la salle, on retrouve les traditionnels tapis roulants, machines assistées et autres vélos de spinning. Sur la grande majorité des machines, le couple a fixé un support pour tenir son smartphone. Quelques installations sont toutefois insolites, comme des barres de pole-dance. « C’est un cours collectif que propose ma compagne », commente le Braivois. « Nous avons déjà 18 inscrits pour la prochaine initiation. »

    Une autre machine nommée Kinesis est équipée de poulie pour faire de multiples exercices. Dans une pièce fermée, Olivier Dachelet propose des massages sportifs pour traiter les nœuds musculaires. « C’est douloureux, mais on se sent bien par après », sourit-il.

    Après avoir fait ses primaires à l’école communale de Ciplet et ses secondaires au collège Sainte-Croix de Hannut puis au collège Saint-Louis de Waremme, le Braivois obtient un baccalauréat en éducation physique. Olivier Dachelet a ensuite managé pendant cinq ans une salle de fitness à Namur. « J’ai travaillé pour un patron qui n’avait aucune connaissance sportive. Il voyait les choses de manière vénale », déplore-t-il.

    C’est ainsi que petit à petit, après avoir réalisé de nombreuses formations autour du … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 04/01/2017

    Les formules d’abonnement oscillent entre 50 euros et 70 euros.

    Plus d’informations sur www.fitnessentiel.be.

    Source > JÉRÔME GUISSE sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 04/01/2017

    L’article complet pour les abonnés à l’édition digitale > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article succin en ligne sur le web > http://www.lameuse.be

  • HANNUT TRANSITION> GRANDE RÉUNION CE DIMANCHE 27/11

    Nous voilà déjà à nouveau trois mois plus tard depuis notre dernière grande réunion. Que le temps passe vite ! 

    Depuis cette dernière grande réunion nous avons pu vivre notre grande première avec la projection du film Demain à l’académie d’Hannut. 

    On peut dire que l’évènement fût un grand succès. La salle était plus que pleine :-)

    Nous sommes repartis le baume au coeur et la tête pleine d’idées ! 

    Nous aimerions encore en profiter pour remercier toutes les personnes qui ont participé et celle qui ont rendu ce moment possible !

    Tout savoir sur le film « DEMAIN » sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

    Cela nous amène à notre nouvelle grande réunion de ce dimanche 27 novembre 2016 de 14h à 17h qui aura lieu à la Maison Provinciale du Canton de Hannut, Rue Zénobe Gramme, 48 à 4280 Hannut.

    Puisque la transition passe largement par l’aspect humain… Au programme: du partage !

    Au programme:

    Partager vos avis sur la projection du film Demain

    Parcourir les avancées des projets concrets des différents groupes en rapport aux discussions de la précédente réunion

    Récolter des idées/propositions pour de nouvelles initiatives tous azimuts qui pourraient être mises en oeuvre pour avancer dans cette transition.

    Nous voulons dors et déjà partager avec vous le fait qu’à partir de maintenant nous projetons de louer la salle de la maison provinciale une fois par mois afin d’y proposer plusieurs activités (ateliers, conférence,…). A vos cerveaux…, prêts…, partez! Nous sommes preneurs de toutes les idées de projets abondant en ce sens (ceux que vous voudriez organiser ainsi que ceux que vous aimeriez y voir organisés)

    A la pause, un goûter partagé sous forme d’auberge espagnole 

    A tous ceux qui n'ont pu être présents précédemment, soyez les bienvenus et n'hésitez pas à nous rejoindre!

    Nous vous attendons donc avec beaucoup d’impatience le dimanche 27 novembre 2016 dès 14h à la maison de la Province

    Pour terminer, rappelons ce qui nous anime : notre initiative de Transition consiste en une organisation démocratique de personnes désireuses de partager leur créativité pour concevoir et réaliser de nouvelles manières de produire, d’échanger, d’habiter, de se nourrir ou de se déplacer. 

    Le mouvement de la Transition favorise le développement d’une société indépendante du pétrole et respectueuse de la nature, en ce compris l’être humain. Hannut en Transition se veut être une initiative locale, ouverte à chacun, soucieuse de créer la rencontre et de la rendre positive, constructive et festive !

    On espère pouvoir vous y accueillir nombreux !

    C’est ensemble que nous pouvons imaginer “Demain” ! 

    A très bientôt ! > L’équipe d’Hannut en Transition :-)

    Contact & en savoir d’avantage sur >

    www.hannutentransition.be

    www.facebook.be/hannutentransition

    info@hannutentransition.be

  • LARACINE > SORTIE D’UNE NOUVELLE VIDÉO, LA PREMIÈRE SOUS LE LABEL HANNUTOIS DE LACIME PRODUCTION!

    Un nouveau morceau de LARACINE est en ligne  !

     Le groupe LARACINE a sorti une nouvelle vidéo, la première sous le label hannutois de LACIME PRODUCTION!

    Avec le morceau "JAMAIS VU", ils montrent qu'ils ont tout compris sur les femmes.

     Que toutes les pin-up retouchées qu'on voit sur les aubettes de bus, dans les magazines et sur les écrans géants des publicitaires ne sont que des illusions qui plongent hommes et femmes dans une quête infinie de frustrations!

    Le ton est humoristique mais aussi un peu révolté, comme en témoigne le refrain du morceau "Alors je pense qu'il est temps, qu'on brûle leurs magazines et qu'on remballe à l'usine Barbie et ses petites cousine..."

    Il y a aussi beaucoup de tendresse comme quand ils chantent en chœur "Il est de notre devoir de nous régaler des petits tissus adipeux qui font la gloire de nos fiancées".

    Assurément un morceau festif et engagé qui plaira au plus grand nombre et qui est accessible sur le site www.laracine.be

    L'originalité de cette vidéo tient aussi dans le fait qu'elle est produite par un regroupement de micro-producteurs au sein de la LACIME PRODUCTION qui versent un montant symbolique à partir de 1 euro par mois pour soutenir les créations, événements, clips et albums du groupe LARACINE.

    Pour les rejoindre, il suffit d'aller faire un tour sur le site du groupe.

     Le morceau "JAMAIS VU" est aussi disponible en téléchargement sur le site Bandcamp ainsi que pour gratuitement pour tous ceux qui sont ou deviendront micro-producteurs au sein de LACIME PRODUCTION.

    Une belle aventure qui continue !!!

     Les Gars de LARACINE

    Ecouter les chansons & voir les VIDEOS sur YouTube > https://www.youtube.com

  • HANNUT - EN PROJET > UNE STATION-ESSENCE AVEC UN MAGASIN RUE DE LANDEN

    Dix réclamations lors de l’enquête publique

    L’enquête publique relative au projet de construction d’une station-essence rue de Landen, à Hannut, s’est clôturée ce lundi. Selon l’échevine de l’urbanisme, Florence Degroot (MR), plus d’une dizaine de réclamations ont été enregistrées.

    La demande de permis unique (construction et exploitation) est déposée par la Sprl Verlaine, basée à Verlaine et dirigée par Paul et son fils Franck Pirotte.

    Même si la société est relativement récente (elle a été fondée il y a un an et demi), Paul Verlaine a déjà une longue expérience dans ce secteur d’activité. Sa première société, la Sprl Petrodis, était déjà spécialisée dans le commerce de détails de carburants automobiles, avec huit stations Q8 répartis en région liégeoise dont deux sur le territoire de Huy-Waremme, à Nandrin et à Waremme au carrefour de la Patte d’Oie. Depuis lors, le Verlainois a revendu sa société au pétrolier Q8.

    Après un temps d’arrêt, il signe avec la Sprl Verlaine son retour dans les affaires. Récemment, il a ouvert une première station-essence à Gembloux. Si le projet aboutit à Hannut, il s’agira de son second point de vente en Wallonie qu’il prévoit de construire sur un terrain de 5.400 m 2 rue de Landen, à proximité du carrefour avec la rue de Bertrée. « La station comprendra 4 îlots de pompe qui permettront à huit voitures de s’approvisionner en même temps. Chaque pompe disposera de son terminal de paiement » , détaille Paul Pirotte. Sur le site, est également prévu, un magasin d’alimentation générale de 400 m2, ouvert 7 jours sur 7, de 6 à 22h. « Il s’agira vraisemblablement d’un Delhaize », indique le promoteur qui pour l’instant se refuse à livrer le nom du pétrolier. « Nous sommes encore en négociation avec deux ou trois » , justifie le Verlainois.

    Ce nouveau commerce prévoit la création de neuf emplois, « des caissiers et des réassortisseurs dans les rayons. Nous attendons d’avoir toutes les autorisations pour ouvrir les offres d’emploi ».

    La procédure administrative est toujours en cours.

    L’enquête publique s’est clôturée ce lundi. Selon l’échevine de l’urbanisme Florence Degroot (MR), plus une dizaine de réclamations ont été enregistrées, « c e qui peut être considéré comme un nombre important vu le peu de riverains vivant dans le quartier » , note-elle. Les craintes qui reviennent le plus souvent touchent à la mobilité. « Ce carrefour est déjà dangereux. Ajouter une sortie supplémentaire risque … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016

    Source >. MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 08/11/2016

  • HANNUT > LE CHANTIER DE LA CRÈCHE DÉMARRE

    Initié en 2011, le projet de crèche du CPAS entre enfin dans sa phase décisive

    Un nouveau chantier en perspective pour le CPAS de Hannut : le chantier de la nouvelle crèche démarre ce 7 novembre pour une ouverture prévue en septembre 2017. La pose de la première pierre aura lieu ce samedi 5 novembre.

    La capacité d’accueil de la future crèche est de 57 places.

    La nouvelle crèche sera construite rue d’Avernas, dans le prolongement de la Résidence-Loriers. Le chantier a été confié à l’entreprise Wust de Malmedy, soit la même société qui avait déjà remporté le marché de la résidence Loriers.

    Le coût total des travaux s’élève à 1.686.000 euros (1,3 million rien que pour le gros œuvre), soit 300.000 euros en moins que les estimations de départ.

    Ils seront subsidiés à concurrence de 1.060.000 euros. Le solde sera pris en charge par le CPAS qui financera sa part sur fonds propre, soit en vendant des terres qui lui appartiennent. Il n’y aura donc pas d’emprunt. Le chantier devrait durer dix mois. « Selon le planning, le bâtiment doit effectivement être terminé pour le 31 août 2017. Tout dépend évidemment de la météo. Mais si ce calendrier est respecté, l’entrée des enfants dans la nouvelle crèche pourrait avoir lieu en septembre/octobre » , table Pascal Baranger, responsable des marchés publics et des bâtiments au CPAS de Hannut.

    La capacité d’accueil de la future crèche sera de 57 places, soit 9 de plus qu’aujourd’hui. L’actuelle crèche de la rue de l’Aîte totalise 36 places. Auxquelles s’ajoutent les 12 places de la Maison Communale d’accueil de l’enfance d’Avernas. À l’avenir, ces deux entités séparées se retrouveront donc sous un même toit.

    Crèche5.jpg

    Les enfants seront hébergés au rez-de chaussée dont l’espace a été découpé en quatre zones. Elles correspondent à chaque section (ou tranche d’âge). L’étage sera réservé au personnel : local vestiaire, salle de réunion et coin repas y seront aménagés. Les repas aux enfants seront préparés et livrés par la cuisine de la Résidence Loriers.

    Une des principales caractéristiques du bâtiment : son importante surface vitrée qui garantira un maximum de luminosité aux petits. Comme il ne s’agit pas d’une construction passive, un débordement du toit (sur 2 mètres) protégera les fenêtres du rayonnement direct du soleil. « Nous avons écarté le passif car il ne convient pas à une crèche. Pourquoi ? Parce qu’avec le passif on n’aurait pas … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 26/10/2016

    Crèche 4.jpg

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 26/10/2016 > Photos > Atelier d’architecture D.D.V.

  • BIENTÔT UNE NOUVELLE DIRECTRICE AU HOME LORIERS DE HANNUT !

    Voici la nouvelle directrice des Loriers

    Lory Vandendwye d’Hermalle-sous-Huy prendra ses fonctions dans trois mois

    Une nouvelle directrice pour la Résidence Loriers, la maison de Repos et de soins et la résidence-services du CPAS de Hannut. Suite au départ de Sophie Guisen, le CPAS vient de désigner Lory Vandendwye pour lui succéder. La jeune femme, âgée de 25 ans, provient d’Hermalle-sous-Huy (Engis). Son arrivée est prévue au plus tard à la mi-juillet.

    Au terme de plusieurs épreuves, c’est finalement Lory Vandendwye qui a été retenue par le CPAS de Hannut pour diriger la Résidence Loriers. La confirmation de sa nomination lui a été signifiée il y a une semaine

    Lory Vandenwye est toute jeune. Elle a à peine 25 ans mais affiche déjà un parcours professionnel impressionnant. Originaire de … (Voir votre journal)

    Source MARIE-CLAIRE GILLET > LA MEUSE H/W (Papier) de ce 20/04/2016 > http://journal.lameuse.be

  • 5 ASTUCES POUR APPRENDRE FACILEMENT UNE NOUVELLE LANGUE

    C’est un fait : les langues sont un atout primordial sur le marché du travail.

    Être bilingue ou trilingue offre bien davantage d’opportunités de carrière !

    Envie d’apprendre une langue ? Félicitations, c’est une excellente idée. Mais attention, les prétextes sont nombreux pour baisser les bras... Voici quelques astuces qui vous rendront plus efficace et motivé.

    Trouver un correspondant

    « Je n’arriverai pas à me motiver si je suis seul » Pour apprendre une langue, il faut la pratiquer. Hormis les cours classiques, utiles mais un peu rébarbatifs et chronophages, pourquoi ne pas vous trouver un correspondant ? Certains forums proposent de mettre en relation deux personnes souhaitant améliorer leur maîtrise d’une langue, via Skype par exemple. Le but est de mener des conversations normales : les paires se corrigent mutuellement.

    Mettre le temps perdu à profit

    « J’adorerai apprendre une nouvelle langue, mais avec mon travail, je n’ai pas le temps » En êtes-vous sûr ? Pour vous rendre au travail, vous passez beaucoup de temps dans les transports en commun chaque matin, ou dans votre voiture, à l’arrêt dans les embouteillages. Optimisez ce temps perdu ! Téléchargez une application pour votre smartphone ou votre tablette numérique, procurez-vous une méthode sur CD pour votre autoradio... Il faut un peu de volonté pour se lancer seul, mais c'est une solution très pratique.

    S'imprégner de la culture de la langue

    « Cela demande trop d'efforts, c'est fastidieux et démotivant » Langue et culture sont très liés. Intéressez-vous à la production musicale, littéraire et cinématographique de la langue que vous étudiez, ce sera bien plus facile de vous passionner. Regardez vos films en version originale : filmographie d'Almodovar pour l'espagnol, d'Eric Van Looy (Loft, De zaak Alzheimer) ou de Felix Van Groenigen (De helaasheid der dingen) pour le néerlandais... Vous ferez ainsi de jolies découvertes culturelles ! Regardez aussi les journaux télévisés dans cette langue, ceux de la BBC ou de la VRT, par exemple, et écoutez la radio : vous prendrez plaisir à apprendre.

    Se lancer un défi !

    « Je n’aurai pas assez de volonté pour faire tous ces efforts » C’est le temps des bonnes résolutions ! Apprendre une langue demande effectivement de la volonté, ainsi que de la patience. Ne baissez pas les bras. Lancez-vous plutôt un défi, et mettez tout en oeuvre pour réussir. Faites-en une question de fierté personnelle, et parlez-en autour de vous : il vous sera moins facile de faire marche arrière ensuite.

    S'intégrer dans une communauté

    « Apprendre seul n'est pas assez efficace » Si vous avez les moyens et le temps pour cela, il ne tient qu'à vous d'effectuer un séjour linguistique. Ceux-ci ne sont pas réservés aux jeunes étudiants et représentent véritablement la meilleure manière d'apprendre une langue. Avec ou sans cours, quelques semaines, quelques mois, ou simplement le temps de vos vacances, installez-vous dans un pays où on parle la langue que vous apprenez. Et osez parler avec les autochtones !

    Source > Texte: Magali Henrard > http://www.references.be

    Liens utiles > connaissance des langues / langues / compétences / formation / Evoluer / Formations / Travailler à l'étranger / Compétences