nouveau

  • HANNUT > SITE DE LA GROSSE BORNE > FEU VERT POUR L’ACCÈS AU CONTOURNEMENT

     Une nouvelle décisive pour le projet dit de « La Grosse Borne » à Hannut.

    On vient de l’apprendre, la Régie des Routes à la Région wallonne a donné son accord pour un accès au contournement. Ce qu’elle refusait jusqu’ici. « Cela nous permet de poursuivre le Plan Communal d’Aménagement », se réjouit l’échevine MR Florence Degroot.

    Mais revenons à l’origine de ce dossier. Le site de la Grosse Borne est situé au centre de Hannut, entre le chemin des Dames, le quartier de la Résistance et le contournement. En tout, 24 hectares convoités par les promoteurs immobiliers. On parle d’un potentiel de 600 logements, des maisons unifamiliales et des immeubles à appartements, soit entre 1.500 et 2.000 habitants supplémentaires.

    Depuis 2011, pour éviter l’anarchie et fixer un cadre urbanistique, cette zone fait l’objet d’un Plan Communal d’Aménagement. Depuis 2014, il est l’arrêt, bloqué par la Régie des Routes qui refuse d’accorder un accès au contournement. « Or, pour nous, il était inconcevable de permettre toute urbanisation sans cet accès. Pas question de reporter tout le trafic sur le chemin des Dames qui est déjà largement saturé », insiste l’échevine.

    Depuis lors, la Ville patientait. En décembre, la Région a fait … La suite, sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 11/03/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 11/03/2017> Illustration JCD

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/55628

  • UN DE PLUS ! > EN PROJET : UN NOUVEAU PARC ÉOLIEN À HANNUT

     

    La région hannutoise est à nouveau approchée par des promoteurs éoliens.

    La société Eliciod’Ostende envisage de déposer une demande de permis pour un parc éolien de 10 mâts entre les villages de Wansin, Thisnes, Crehen et Merdorp.

    Comme l’impose la loi, préalablement à cette demande de permis, une réunion d’information aura lieu le mardi 21 février, à 20h, à l’école communale de Merdorp (10, rue du Marquat).

    Cette réunion permettra au promoteur de présenter son projet. Mais aussi au public de poser les questions ou d’émettre des suggestions.

    A l’issue de la réunion, toute personne aura alors 15 jours, soit jusqu’au 8 mars, pour émettre son avis. Lequel devra être adressé par écrit au Collège communal de Hannut (rue de Landen, 23).

    D’ici là, plus de renseignements peuvent aussi être obtenus auprès des promoteurs au 04/254.46.41 ou à marie.descamps@elicio.be

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 28/01/2017

    L’article pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/37309

     hannut,blog,jcd,nouveau,projet,éoliennes

  • LE BLOG SUDINFO (LA MEUSE H/W) DE HANNUT DÉSORMAIS EN DIRECT SUR FACEBOOK

    BON A SAVOIR !

    L’ensemble des articles sur Hannut & plus, en direct sur Facebook sur > https://www.facebook.com/Sudinfo-Hannut-1203571939711403/

    N’hésitez à vous y abonner, vous recevrez les informations en live.

    Amicalement > Jean-Claude DUBOIS (Bloggeur bénévole)

  • ZONE DE SECOURS DE HESBAYE > UNE TEAM DÉDIÉE AUX ANIMAUX

    Une permanence de 24h tenue par les pompiers

    Dès le 1 er janvier 2017, la zone de secours de Hesbaye mettra en place une nouvelle équipe spécialisée : la « Rescue Animal Team ». Comme son nom l’indique, elle interviendra pour tout animal impliqué ou en situation périlleuse. Une permanence sera tenue 24h/24h.

    Nos pompiers sont de plus en plus confrontés aux interventions impliquant des animaux. Et elles ne se 557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 005.jpglimitent pas au traditionnel gentil chat coincé dans un arbre. La Hesbaye (et la région liégeoise) n’y échappe pas. « Un cheval échoué dans une rivière, des bovins coincés dans un incendie, un chien agressif dans une rue, la découverte d’un serpent dans un champ, d’une autruche en plein centre-ville ou d’une grosse tortue en bord d’étang… Les opérations sont très diverses et peuvent s’avérer dangereuses, tant pour le bien-être de l’animal concerné que pour les sauveteurs ou les citoyens. »

    Partant de ce constat, le sergent Michaël Robert, expert animalier au sein de la zone de secours de Hesbaye, a mis sur place une « Rescue Animal Team » (RAT). Il s’agit d’une équipe spécialisée qui sera effective au 1 er janvier 2017 : trois hommes seront, en permanence (24h/24h), prêts à descendre sur le terrain pour toute intervention impliquant un animal en situation périlleuse.557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 018.jpg

    Au total, 18 personnes (12 pompiers et 6 chefs d’équipe) ont été formées à ces interventions spéciales (cf. encart). Un véhicule rapide et du matériel adapté (crochets, filets, harnais, perches, bacs, etc.) ont été acquis par la zone. Et des vêtements spécifiques, différents de ceux destinés aux incendies, habilleront prochainement ces pompiers spécialisés.

    « Aussi, c’est le poste de Waremme qui a été choisi pour des raisons opérationnelles et géographiques, notamment car cette équipe doit se trouver sur les lieux de l’intervention endéans les 30 minutes », a précisé le sergent Robert. « Car cette équipe pourra travailler en partenariat avec d’autres zones de secours et ne se limitera donc pas qu’à la Hesbaye. C’est un échange de bons procédés. Liège est, par exemple, spécialisée en interventions chimiques et radiologiques… Nous, ce sera les animaux. »

    557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 039.jpgIl peut s’agir d’un animal de compagnie, mais aussi de plus grosses bêtes (comme des bovins, chevaux…), issues de notre faune sauvage (sangliers, biches, castors…) ou des plus exotiques, qualifiées de « NAC ». « On estime à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

    Source > EMILIE DEPOORTER dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

    L’article sur le web > http://www.lameuse.be

    Autre article sur la page de votre journal > Ces hommes, en formation continue avec des experts

    557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 047.jpg

  • HANNUT > SORTIE DU PREMIER LIVRE DU KC HAUT-GEER 100% COMTESSES DE HESBAYE

    Saint Nicolas et Noël approche à grand pas, et vous ne savez pas quoi offrir à vos petits loups!

    Ne cherchez plus, offrez leur le livre "Zadie a perdu sa couronne" du Kiwanis Haut-Geer Comtesse de Hesbaye aux profits des œuvres sociales que nous soutenons.

    Une édition spéciale numérotée avec les textes, dessins & production 100% réalisé par les membres !

    Ce livre, en histoire complète est dédié aux enfants de 5 à 6 ans & bien entendu aux parents à lire aux plus jeunes …

    Le prix du livre est de 17 euros et 21 euros accompagné de son adorable porte-clefs.

    Pour les commandes, téléphonez à Delphine Cuvelliez au 0472/60.83.34.- cuvelliez_delphine@hotmail.com

    Le livre est également disponible à l’Imprimerie Daxhelet rue du Mohéry > 4280 AVIN (Hannut)

    Textes > Joëlle Condrotte

    Dessins > Delphine Cuvelliez

    Couleurs > Martine Dechambre

    Mise en page > Isabelle Daxhelet

    Impression > Imprimerie Daxhelet

    A très bientôt.

    Et je vous souhaite déjà de passé un bon moment avec vos petits

    N'hésitez pas à réserver votre exemplaire !!

  • NOUVEAU A HANNUT > FABIAN VANESSE OUVRE SON ATELIER

    Ce samedi, c’est le grand jour pour Fabian Vanesse.

    Le Hannutois va en effet ouvrir son nouvel atelier de maroquinerie. Grand de 300m², le bâtiment abritera un magasin doté d’une vitrine de 30m. Un pas de géant pour ce maroquinier de 48 ans qui vient de passer en société.

    Le magasin proposera du matériel d’équitation, des articles de chasse comme des housses de fusil et des trépieds, et bien évidemment des sacs en cuir. « Il y aura ainsi six nouveaux sacs pour la collection hiver », ajoute-t-il. « Une cordonnerie où l’on pourra réaliser des réparations liées au cuir sera également mise en place ».

    « Ça évolue très bien », dit Fabian Vanesse d’une voix enjouée. « J’ai engagé deux personnes : une vendeuse, ainsi qu’un ouvrier porteur d’un handicap. »

    Voilà l’objectif que s’était fixé le Hannutois. Il a tenu parole. « Je travaille avec le Centre d’apprentissage des métiers du cuir à Ciney », s’enthousiasme-t-il. « Dès l’ouverture du magasin, j’aurai deux stagiaires qui présentent un handicap. Je continuerai à engager, en donnant la chance à ces personnes. »

    DES ARMURIERS

    En parallèle, Fabian Vanesse s’est développé sur le marché français. « J’ai trouvé un commercial qui va faire la tournée des armuriers français. Nous en avons sélectionné 750, et rencontré une cinquantaine. Jusqu’à présent, aucun n’a refusé de travailler avec nous », sourit-il.

    Une belle issue pour cet artisan de 48 ans qui est passé par quelques épreuves. Après avoir perdu l’usage de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 06/09/2016

    Source > JÉRÔME GUISSE sur > LA MEUSE H/W de ce 06/09/2016

    Voir l’article en ligne sur > http://www.lameuse.be

  • HANNUT > UN IMMEUBLE À APPARTEMENTS IMPASSE AUX BOIS, À L’ARRIÈRE DU CARREFOUR MARKET

    Le projet passe en septembre à la CCAT. Trois maisons insalubres et trois garages seront démolis 

    Après s’être lancé dans la réhabilitation et la transformation des anciens entrepôts Doneux en logements, la Maçonnerie de Hesbaye de Lens-Saint-Remy en partenariat avec la société Sedab de Geer envisage de s’attaquer à un nouveau chancre du centre-ville de Hannut.

    Elle a introduit une demande de permis de bâtir un immeuble à appartements impasse aux Bois, sur le terrain situé à l’arrière du magasin Carrefour Market.  

    Le dossier doit passer, pour avis, à la CCAT le 6 septembre prochain. Il sera ensuite transmis au Collège pour avis, puis à la Région pour accord.

    Le promoteur est la Maçonnerie de Hesbaye de Lens-Saint-Remy. Comme pour la réhabilitation des entrepôts Doneux (rue Albert Ier), la société lensoise s’est associée avec Sedab de Geer pour monter un projet de réhabilitation et transformation en logements impasse au bois, à l’arrière du Carrefour Market.

    Réunis en SPRL sous le nom de S et M Développement, les deux promoteurs espèrent obtenir le permis pour fin octobre et commencer les travaux cette année ou tout début 2017. Aucune réclamation n’avait été déposée lors de l’enquête publique.

    Comme pour le site Doneux, le chantier débutera par une phase de démolition. Les trois maisons insalubres, à droite, à l’entrée de l’impasse aux Bois, seront démolies. Elles appartiennent au patron du GB et étaient inoccupées depuis plusieurs années. À proximité, les trois garages exploités par des particuliers seront également détruits puis reconstruits par S et M Développement. C’est le deal conclu avec les propriétaires : les trois nouveaux garages seront aménagés au rez-de-chaussée de l’immeuble d’un étage (Rez +1). Au total, sept appartements de deux et trois chambres sont prévus. Soit cinq de moins que dans le projet initial. Tous sont dotés d’une terrasse, en ce compris les logements du rez-de-chaussée, et d’un parking en sous-sol. L’accès à ce parking se fera via la rue Jean Mottin, une manière pour les promoteurs de ne pas La suite dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/08/2016

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET dans votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 30/08/2016 > Photos JCD

  • HANNUT > UNE PRISE DE COURANT ÉTANCHE UNIQUE EN BELGIQUE

    Développée par la société hannutoise « Arpi », cette prise de sol résiste aux intempéries grâce à un couvercle.

    Une voiture peut rouler sur la prise sans causer de dégât»

    Une prise à l’abri de l’eau : voilà ce que propose l’entreprise hannutoise « Arpi » depuis le mois de mai. Ils sont les seuls en Belgique à proposer ce système de prise de sol étanche.

    La protection étanche se retire à l’aide d’une pièce de deux euros.

    Si ces prises ne sont pas disponibles dans de grandes surfaces mais auprès de grossistes, elles ne sont toutefois pas réservées aux professionnels.

    « Celui qui est un peu bricoleur peut l’installer facilement », indique Philippe Boulvin. Deux grandes familles de modèles sont disponibles: celle en laiton, à 79 euros, et celle en inox à 89 euros. «Il s’agit de matériaux nobles », souligne le co-directeur. «L’inox a la particularité qu’il ne change pas de couleur avec la lumière, contrairement au laiton. C’est pourquoi ce dernier est plus adéquat aux intérieurs. »

    À noter qu’il est possible de personnaliser les «capuchons » des prises de sol avec des motifs ou des inscriptions. « Là, le tarif dépend de ce que vous souhaitez que l’on grave », conclut Philippe Boulvin.-

    Actuellement, la prise de sol nécessite un « couvercle » rond pour bénéficier d’une étanchéité.

    Toutefois, l’entreprise a pour ambition de lancer une prise complètement étanche. Il serait ainsi possible d’y connecter des appareils, même lors d’intempéries. «Ce sera avec une fiche complémentaire qui viendra se visser dessus », indique Philippe Boulvin.

    « Elle pourra se glisser sur notre prise pour garder branché ce qui peut résister à l’eau. » Le codirecteur précise qu’il ne vaut mieux pas y connecter une radio ou des objets sensibles aux intempéries.

    «On peut imaginer alimenter certains types de lampes », continue t’il.

    En raison d’une forte demande, Arpi préférait sortir les prises de sol étanches avec protection plutôt que de commercialiser immédiatement ces futures prises totalement étanches.-

    Source > J.G.sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 30/07/2016

    L’article en ligne & une vidéo explicative sur > http://www.lameuse.be