nouveau

  • LENS-SAINT-REMY (HANNUT) > LE FIN DES REPAS À LA SALLE DE VILLAGE

    À Lens-Saint-Remy, c’est la construction d’un nouveau réfectoire qui est prévu.

    Montant des travaux : 450.000 euros subsidiés là aussi à concurrence de 86 % par la Fédération Wallonie Bruxelles, le solde étant pris en charge par la Ville.

    Cette construction était nécessaire, selon le bourgmestre. À l’heure actuelle, les enfants prennent leur repas de midi… dans la salle du village qui se trouve en face de l’école. Ce qui n’est pas … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 23/05/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur > Votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 23/05/2017

    Illustration > http://ecolescommunales.hannut.be

  • UN LOGO WALLON UNIQUE QUI FAIT DÉJÀ DÉBAT...

    En Wallonie, il n’y a pas de logo sans polémique.

    Ce n’est donc pas une surprise si on vous dit que la nouvelle idée de Paul Magnette, le ministre-président, fait grincer des dents. Et ce n’est que le début…

    L’Echo explique ce mercredi que le ministre-président Paul Magnette aimerait imposer un logo identique pour l’ensemble de la Wallonie. Son cabinet travaillerait d’ailleurs depuis plusieurs mois sur ce nouveau visuel : « La volonté est de mieux identifier les outils régionaux », peut-on lire dans le quotidien. À l’Elysette, on estime en effet que le citoyen s’y perd avec tous les logos qui existent et « qu’il n’y a pas vraiment de lien qui le rattache à la construction wallonne ».

    Et ce nouveau logo sur lequel planche le cabinet du Ministre carolo pourrait être… un coq. Quoi de plus normal ? Rien, sauf qu’il serait rouge vif. Et ça, ça fait mal : « Ils ont pris le drapeau du PS. C’est trop rouge, trop socialiste. On travaille sur le subconscient des gens », explique un membre du cdH dans les colonnes de nos confrères.

    Au-delà de la couleur, c’est la création de ce nouveau logo qui fait débat. On se souvient que, en 2013, la création du nouveau logo pour la Wallonie avait coûté 60.000 euros.

    Si l’étude coûte trois fois moins cher aujourd’hui, la difficulté est de « créer un lien entre tous les organismes », comme l’explique le cabinet du ministre. Le logo sera en effet visible sur tous les documents officiels et, notamment, les bâtiments des administrations.

    Nouvelle polémique en perspective…

    Source > Rédaction en ligne sur site libre > http://www.sudinfo.be/1832815

  • PROXIMUS A-T-IL TROMPÉ SES CLIENTS? L'ACTION COLLECTIVE DE TEST-ACHATS CONTRE L'OPÉRATEUR EST JUGÉE RECEVABLE

    Le tribunal de première instance de Bruxelles a déclaré recevable l’action collective intentée par Test-Achats contre Proximus au sujet du remplacement d’anciens modèles de décodeurs par de nouveaux, indique mercredi l’organisation de consommateurs, selon laquelle l’entreprise de télécoms a trompé une partie de ses clients, ce que celle-ci réfute.

    Le différend a trait aux décodeurs V3 que l’ex-Belgacom a proposé à ses clients entre 2008 et 2013 afin de pouvoir bénéficier de la télévision numérique. Plutôt que de louer l’appareil, près de 30.000 abonnés l’ont acheté. En mai dernier, ils ont cependant été avisés que leurs décodeurs seraient dépassés et ne pourraient plus être utilisés à partir du 1er février.

    Proximus a alors proposé à ces clients d’échanger leur ancien modèle contre un nouveau, qu’ils pourraient ensuite louer gratuitement durant un an.

    Test-Achats a entrepris une action collective contre l’opérateur. Dans un jugement du 4 avril, le tribunal a estimé recevable cette démarche. La juge a décidé que l’action collective représentera tous les clients concernés sauf ceux qui se manifestent expressément, dans un délai de six semaines, pour ne pas l’être (opt-out).

    Le tribunal a pair ailleurs fait droit à la demande de Test-Achats de contraindre Proximus à informer les 30.000 consommateurs concernés par courrier individuel de la décision, se félicite Test-Achats. La période de négociation – la seconde phase après celle portant sur la recevabilité et avant celle éventuelle de plaidoiries sur le fond du dossier prévues par la loi sur la réparation collective — a été fixée à 3 mois.

    « Ce jugement constitue une belle victoire pour Test-Achats qui poursuit le combat pour que les consommateurs lésés par les pratiques de Proximus soient indemnisés », conclut l’organisation de consommateurs.

    Source > Belga sur le site libre > http://www.sudinfo.be/1824575

  • A HANNUT, DES CENDRIERS… COMME À LONDRES!

    À Hannut, la chasse aux mégots de cigarettes a commencé.

    Deux cendriers identiques à ceux installés à Londres sont placés depuis ce lundi dans le centre-ville. Après une phase de sensibilisation d’un mois suivra une phrase de répression, prévient Nathalie Courmont du service Sécurité et Prévention.

    Leur nom : Ballot Fin qu’on pourrait traduire comme « urne électorale », sauf qu’ici ce ne sont pas des bulletins de vote qu’on peut y jeter mais des mégots de cigarettes. «  J’ai découvert l’existence de ces cendriers il y a quelque temps », raconte Mélanie Courmont, l’agent constatateur environnemental au service Sécurité et Prévention de Hannut.

    « Ils avaient été mis en place à Londres par l’asbl HUBBUB où ils ont immédiatement fait le buzz ».

    Renseignement pris, notre agent a pu constater qu’au-delà de l’esthétique et de leur look fun, ils étaient aussi efficaces. « Là où ils étaient placés, le nombre de mégots de cigarettes a été réduit de 30 %. »

    Avec l’accord du collège communal, le service Sécurité et Prévention a obtenu un budget pour l’achat de deux cendriers. Coût : 600 euros subsidiés à concurrence de 60 % par la Région wallonne.

    Ils ont été placés aux endroits les plus touchés par ce fléau : place Henri Hallet, au pied de l’arrêt de bus, l’un des plus fréquentés de la ville, «  là où nous sommes sûrs de toucher du monde  », analyse Nathalie Courmont. Le second se dresse sur la Grand-Place, à proximité de la Fontaine, «  un endroit de transit ».

    À ce stade, l’achat de cendriers supplémentaires … L’article complet pour les abonnés à la version digitale …

    Une amende de 50 euros

    Parallèlement, des patrouilles constituées d’un policier et de … La suite de l’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/69123

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur > http://huy-waremme.lameuse.be

  • HANNUT > SITE DE LA GROSSE BORNE > FEU VERT POUR L’ACCÈS AU CONTOURNEMENT

     Une nouvelle décisive pour le projet dit de « La Grosse Borne » à Hannut.

    On vient de l’apprendre, la Régie des Routes à la Région wallonne a donné son accord pour un accès au contournement. Ce qu’elle refusait jusqu’ici. « Cela nous permet de poursuivre le Plan Communal d’Aménagement », se réjouit l’échevine MR Florence Degroot.

    Mais revenons à l’origine de ce dossier. Le site de la Grosse Borne est situé au centre de Hannut, entre le chemin des Dames, le quartier de la Résistance et le contournement. En tout, 24 hectares convoités par les promoteurs immobiliers. On parle d’un potentiel de 600 logements, des maisons unifamiliales et des immeubles à appartements, soit entre 1.500 et 2.000 habitants supplémentaires.

    Depuis 2011, pour éviter l’anarchie et fixer un cadre urbanistique, cette zone fait l’objet d’un Plan Communal d’Aménagement. Depuis 2014, il est l’arrêt, bloqué par la Régie des Routes qui refuse d’accorder un accès au contournement. « Or, pour nous, il était inconcevable de permettre toute urbanisation sans cet accès. Pas question de reporter tout le trafic sur le chemin des Dames qui est déjà largement saturé », insiste l’échevine.

    Depuis lors, la Ville patientait. En décembre, la Région a fait … La suite, sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 11/03/2017

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 11/03/2017> Illustration JCD

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/55628

  • UN DE PLUS ! > EN PROJET : UN NOUVEAU PARC ÉOLIEN À HANNUT

     

    La région hannutoise est à nouveau approchée par des promoteurs éoliens.

    La société Eliciod’Ostende envisage de déposer une demande de permis pour un parc éolien de 10 mâts entre les villages de Wansin, Thisnes, Crehen et Merdorp.

    Comme l’impose la loi, préalablement à cette demande de permis, une réunion d’information aura lieu le mardi 21 février, à 20h, à l’école communale de Merdorp (10, rue du Marquat).

    Cette réunion permettra au promoteur de présenter son projet. Mais aussi au public de poser les questions ou d’émettre des suggestions.

    A l’issue de la réunion, toute personne aura alors 15 jours, soit jusqu’au 8 mars, pour émettre son avis. Lequel devra être adressé par écrit au Collège communal de Hannut (rue de Landen, 23).

    D’ici là, plus de renseignements peuvent aussi être obtenus auprès des promoteurs au 04/254.46.41 ou à marie.descamps@elicio.be

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal LA MEUSE de ce samedi 28/01/2017

    L’article pour les abonnés à l’édition digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/37309

     hannut,blog,jcd,nouveau,projet,éoliennes

  • LE BLOG SUDINFO (LA MEUSE H/W) DE HANNUT DÉSORMAIS EN DIRECT SUR FACEBOOK

    BON A SAVOIR !

    L’ensemble des articles sur Hannut & plus, en direct sur Facebook sur > https://www.facebook.com/Sudinfo-Hannut-1203571939711403/

    N’hésitez à vous y abonner, vous recevrez les informations en live.

    Amicalement > Jean-Claude DUBOIS (Bloggeur bénévole)

  • ZONE DE SECOURS DE HESBAYE > UNE TEAM DÉDIÉE AUX ANIMAUX

    Une permanence de 24h tenue par les pompiers

    Dès le 1 er janvier 2017, la zone de secours de Hesbaye mettra en place une nouvelle équipe spécialisée : la « Rescue Animal Team ». Comme son nom l’indique, elle interviendra pour tout animal impliqué ou en situation périlleuse. Une permanence sera tenue 24h/24h.

    Nos pompiers sont de plus en plus confrontés aux interventions impliquant des animaux. Et elles ne se 557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 005.jpglimitent pas au traditionnel gentil chat coincé dans un arbre. La Hesbaye (et la région liégeoise) n’y échappe pas. « Un cheval échoué dans une rivière, des bovins coincés dans un incendie, un chien agressif dans une rue, la découverte d’un serpent dans un champ, d’une autruche en plein centre-ville ou d’une grosse tortue en bord d’étang… Les opérations sont très diverses et peuvent s’avérer dangereuses, tant pour le bien-être de l’animal concerné que pour les sauveteurs ou les citoyens. »

    Partant de ce constat, le sergent Michaël Robert, expert animalier au sein de la zone de secours de Hesbaye, a mis sur place une « Rescue Animal Team » (RAT). Il s’agit d’une équipe spécialisée qui sera effective au 1 er janvier 2017 : trois hommes seront, en permanence (24h/24h), prêts à descendre sur le terrain pour toute intervention impliquant un animal en situation périlleuse.557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 018.jpg

    Au total, 18 personnes (12 pompiers et 6 chefs d’équipe) ont été formées à ces interventions spéciales (cf. encart). Un véhicule rapide et du matériel adapté (crochets, filets, harnais, perches, bacs, etc.) ont été acquis par la zone. Et des vêtements spécifiques, différents de ceux destinés aux incendies, habilleront prochainement ces pompiers spécialisés.

    « Aussi, c’est le poste de Waremme qui a été choisi pour des raisons opérationnelles et géographiques, notamment car cette équipe doit se trouver sur les lieux de l’intervention endéans les 30 minutes », a précisé le sergent Robert. « Car cette équipe pourra travailler en partenariat avec d’autres zones de secours et ne se limitera donc pas qu’à la Hesbaye. C’est un échange de bons procédés. Liège est, par exemple, spécialisée en interventions chimiques et radiologiques… Nous, ce sera les animaux. »

    557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 039.jpgIl peut s’agir d’un animal de compagnie, mais aussi de plus grosses bêtes (comme des bovins, chevaux…), issues de notre faune sauvage (sangliers, biches, castors…) ou des plus exotiques, qualifiées de « NAC ». « On estime à … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

    Source > EMILIE DEPOORTER dans votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi16/12/2016

    L’article sur le web > http://www.lameuse.be

    Autre article sur la page de votre journal > Ces hommes, en formation continue avec des experts

    557_A.R.T_Animal_Rescue_Team_ 047.jpg