nomination

  • Imprimer

    HANNUT > LE TITRE DE BOURGMESTRE HONORAIRE POUR HERVÉ JAMAR

    Exceptionnellement, le conseil communal de Hannut se tiendra ce mercredi 13 juin et non un jeudi comme c’est le cas habituellement.

    En ouverture, à titre d’information, le bourgmestre Manu Douette annoncera l’octroi du titre honorifique de « Bourgmestre Honoraire » à Hervé Jamar, l’actuel gouverneur de la province de Liège.

    Celui qui a régné pendant 20 ans sur la ville (de 1995 à 2015) entre parfaitement dans les conditions d’octroi: à savoir avoir exercé la fonction de bourgmestre pendant dix ans ou, autre scénario, avoir siégé comme bourgmestre pendant 6 ans et comme échevin ou conseiller communal pendant 6 années supplémentaires.

    Ce titre est accordé sur base d’une demande de la Ville par la Région wallonne. Il est déjà publié au Moniteur. « On n’attend plus que la confirmation de la Ville pour l’activer  », précise le bourgmestre.

    Dans le cas d’un échevin ou … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/242595

    Source > Marie-Claire GILLET sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 12/06/2018 ou en ligne au format .PDF pour les abonnés sur > http://journal.sudinfo.be/journal.php

  • Imprimer

    HANNUT I: LE DIRECTEUR NOMMÉ ILLÉGALEMENT

    15947111.jpgL’échevin de l’enseignement Manu Douette (MR) n’a peut-être pas fini de se faire du souci avec la direction de Hannut I qui regroupe les écoles d’Avernas, Lens-St-Remy et Thisnes.

    Si le Conseil d’État suit l’avis de l’auditeur, la décision du conseil communal de nommer Jean-Philippe Schrynen au poste de directeur de Hannut I sera cassée.

    Avec cet avis de l’auditeur qui lui est favorable, Nathalie Mottet, la candidate malheureuse à ce poste de directeur de Hannut I, a toutes les raisons d’espérer de voir son recours en annulation aboutir. Les avis de l’auditeur, dit-on, sont souvent suivis. L’arrêt du Conseil d’État est attendu dans les prochaines semaines.

    Pour rappel, c’est en novembre 2012 que l’institutrice maternelle de Lens-St-Remy a décidé d’intenter une action devant le Conseil d’Etat contre la Ville. Qu’elle accuse de ne pas avoir respecté le décret fixant le statut des directeurs. En clair, selon la plaignante, d’avoir, entre le 1er août et le 31 décembre 2012, nommé illégalement au poste de directeur temporaire (en remplacement de Paulo Vigneront, détaché depuis 2009 auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles) un candidat qui n’avait pas les titres requis. Jean-Philippe Schrynen, puisqu’il s’agit de lui, aurait dû détenir trois attestations

    La suite dans La Meuse Huy-Waremme d’hier samedi.

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.sudinfo.be/826483