noël smal

  • BRAIVES: "JE SERAI BIENTOT A LA RUE AVEC MES DEUX ENFANTS"

    1522140414_ID8315444_expulsion1_182449_H4668R_0.jpgLogés dans une maison de transit à Burdinne, Anne-Marie Werelds et Noël Smal ont peur. Expulsés de leur habitation de Braives, ils doivent à présent survivre. Lors de la saisie de leur maison, ils ont tout perdu. Pire, selon eux, ils devraient être de nouveau expulsés à la fin du mois.

    Ils ne savent pas où ils pourront trouver un refuge pour eux et leurs 3 enfants.“ Nous étions en règlement collectif de dettes. La banque nous demandait un gros crédit pour notre prêt hypothécaire. On a essayé de payer, mais à un certain moment, on a plus su suivre ”, nous explique la maman. Il faut dire qu’elle et son mari ne travaillent pas. Elle est en invalidité tandis que son mari bénéficie des allocations de chômage. Comme ils ne savaient plus rembourser le prêt, la banque a mis en vente publique leur maison de Braives. “ Ils ont sauté sur l’occasion pour le faire ”, poursuit Anne-Marie. Heureusement pour eux, le CPAS de Braives a travaillé main dans la main avec celui de Burdinne. Directement, ils ont été relogés à Oteppe.

     L’article au complet dans la Meuse Huy-Waremme d’hier jeudi

     Source > Sudpresse > Mis à jour le Jeudi 15 Novembre 2012 à 09h01 > Photo Anne-Marie et Noël. par D.T