na

  • INFO BOULOT > 8 PHRASES QUI RENDENT VOTRE PATRON FOU

    patron_fache_colere.jpg

    Certaines phrases sont à bannir de notre vocabulaire professionnel car elles trahissent de la lâcheté, de l'incompétence ou un manque d'initiative... Et sont susceptibles de mettre notre patron dans une colère folle. Quelles sont-elles?

    1. "Comment voulez-vous que je fasse ça, exactement ?"

    Les détails, votre boss s’en moque, il veut juste que le boulot soit fait. A moins que vous ne soyez nouveau dans l’équipe, il ne doit pas vous expliquer en long et en large comment faire votre job : son rôle est de fixer des objectifs et de veiller à la réalisation de ceux-ci, point.

    2. "C’est mon idée, je veux m’en attribuer tout le mérite."

    Les bonnes idées sont essentielles, mais pas rares. Quand l’idée d’un employé est acceptée par le patron et que toute une équipe travaille à sa réalisation, il est normal qu’elle devienne la propriété du groupe et non d'une seule personne...

    3. "Je vais essayer d’avoir fini à temps."

    Faites-le ou ne le faites pas, mais "essayer" n'est pas une option. Un manager doit coordonner les activités de plusieurs personnes, il doit donc savoir ce qu’il va se passer ou non. Insérer "peut-être" dans votre phrase rend toute planification impossible pour lui.

    4. "Peux-tu relire ce dossier de 300 pages ?"

    Vous êtes très occupé. Votre boss doit donc être encore plus occupé que vous. Il n’a donc sans doute pas le temps de relire tous les dossiers que vous rédigez, surtout s’ils font 300 pages. Si vous devez vraiment avoir son avis, résumez-lui le dossier en une page.

    5. "Tu peux les appeler pour moi ?"

    C’est votre boulot, mais vous voulez à tout prix éviter ce coup de fil qui s’annonce houleux. Supplier votre patron de le passer à votre place ne fera que lui prouver que vous êtes lâche et dépendant.

    6. "Oups, j’ai oublié de te parler de ça."

    Le rôle des employés est aussi de soulever les difficultés avant qu’elles ne se transforment en réels problèmes. Pour une relation de confiance entre un patron et son employé, mieux vaut éviter les mauvaises surprises.

    7. "J’ai besoin d’évacuer la pression !"

    Se plaindre à son patron de problèmes sans solution pourra certes soulager les employés, mais ne sera en aucun cas productif. Votre patron doit faire avancer les projets, pas devenir votre conseiller personnel.

    8. "Tu es sûr que c’est la bonne décision ?"

    Les arguments et alternatives à une décision doivent être soulevés avant que celle-ci ne soit prise. Une fois que c’est fait, revenir dessus revient à gaspiller des forces qui pourraient êtres investies dans l’implémentation de celle-ci.

    Source > http://www.references.be