moulin

  • BRAIVES > APRÈS L'HUILE DE COLZA, LE MOULIN DU STWERDU SORT UNE VINAIGRETTE

    L’huilerie du Stwerdu et son moulin en cours de restauration élargissent leur gamme de produits artisanaux et made in Fallais.

    En plus de l’huile de colza, voici la vinaigrette « Li Mouhagne » (« La Mehaigne » en wallon).

    Fabriquée à base de ladite huile de colza, elle comporte également de la moutarde, du vinaigre, des fines herbes et un peu d’ail, dans des proportions gardées évidemment secrètes. « C’est via Facebook que j’ai été contacté par un traiteur du … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne sur > http://www.lameuse.be > Photo > CW

  • HANNUT > UNE NOUVELLE ROUE POUR LE MOULIN DE MOXHE

    Laurent Gaspar, propriétaire du Moulin de Moxhe à Hannut est un fana du patrimoine.

    Tombé sous le charme de cette bâtisse il y a 9 ans de cela, ce Hannutois va pouvoir donner une seconde vie au moulin. « Avant, c’était un lieu de vie et de rencontre.

    Il a également servi lors de la Seconde Guerre Mondiale ! », Explique-t-il. Grâce à des subsides octroyés par le ministre, Laurent compte très prochainement faire remplacer la roue qui date du siècle dernier. « Après avoir vu près de 30 forgerons, j’ai trouvé celui qui fera entièrement une toute nouvelle roue en fer.

    Les travaux sont prévus début octobre. » D’autres nouveautés sont à prévoir au moulin puisqu’une fête sera organisée pour les 250 ans du bâtiment en 2017.« On fera un week-end de festivités gratuit pour les riverains avec un spectacle son et lumière et des concerts. » Puisque Laurent Gaspar est surtout et avant tout un amoureux des animaux, il a dans l’idée également de lancer l’ASBL « Naturons-nous ».

    « Je dois encore en définir le cadre mais le but serait de donner une seconde famille aux animaux abandonnés tout en gardant la propriété sur celui-ci. »

    Source > C.L. sur le Journal LA MEUSE de ce mardi 28/06/2016 > Illustration JCD

  • HANNUT: LA MEHAIGNE INONDE À NOUVEAU LE MOULIN DE MOXHE (PHOTOS)

    Ce jeudi, le niveau de la Mehaigne est fortement monté à proximité du Moulin de Moxhe.

    La rivière est sortie de son lit et a inondé les terrains du Moulin. Le bâtiment est menacé par l’eau mais grâce aux pompes, il n’était pas touché dans l’après-midi.

    Visiblement, le niveau de l’eau est monté de 2 mètres en 4 heures, selon le propriétaire.

    C’est la troisième inondation que connaît le Moulin de Moxhe en 2016 !

    Voir d’autres photos ICI

    Source > Rédaction en ligne de LG sur > http://www.lameuse.be

  • LES 12 & 13 DECEMBRE > VENEZ PRESSER VOS NOIX AU MOULIN DE BRAIVES!

    Après l’huile de colza, voici l’huile de noix 100 % braivoise.

    À la différence près que tout le monde peut venir presser ses noix au moulin du Stwerdu.

    Le Fallaisien Laurent Van Asselt ouvre, en effet, les portes du « tordoir » au public dès le week-end prochain, les 12 et 13 décembre.

    Une première, dans un bâtiment unique. Ces 12 et 13 décembre aura lieu le premier pressage de noix au cœur du Stwerdu à Fallais, le dernier moulin à huile de Belgique, un bâtiment classé datant de 1620. Le principe est … Lire la suite ici ...

    Source > Rédaction en ligne de AG sur > http://www.sudinfo.be/1437224

  • AGENDA > VISITE DU MOULIN D’AVENNES

    329640_1.jpegCe WE des 24 & 25 mars

    La première mention du moulin d’Avennes remonte à 1367 dans les archives de l’abbaye du Val  Notre-Dame.

    Le premier meunier connu s’appelait Johan Machar. Le moulin a certainement une origine plus ancienne… Ce moulin banal appartenait au seigneur mais était exploité par un meunier. Ce dernier peut transmettre à ses descendants le droit de le louer et d’en tirer parti grâce à un bail appelé rendage héritable.

    A Avennes, le meunier allait chercher le grain des habitants de la juridiction du seigneur et le rapportait moulu dans la journée. C’était une obligation de faire moudre son grain au moulin du seigneur qui prélevait son dû.

    Reconstruit au 17e siècle après les guerres de religion, le moulin est considéré comme délabré, le seigneur a demandé que les murs de soutènement du bief et la muraille soient réédifiés en pierre de taille.

    En 1917, un incendie a ravagé le moulin. Il est aussitôt reconstruit. Grâce à une restauration méticuleuse orchestrée par ses propriétaires, le moulin d’Avennes a retrouvé sa spectaculaire roue à aubes grâce au travail d’un facteur de roue français.

    Inspiré d’un texte réalisé par Joseph CHARLIER et Marie de SELLIERS (Qualité-Village-Wallonie) à l’occasion des 18e Journées du Patrimoine en Wallonie organisées les 9 et 10 septembre 2006.

    Source > http://www.tourismebm.be