militaire

  • L'ARMÉE RECRUTE DES PARA-COMMANDOS ET DES « GÉNIAQUES » POUR AMAY ET TIELEN

    418129393_ID7830591_militaire_165038_H3XGJM_0.JPG14 places sont proposées à Amay

    L’armée, à la recherche de jeunes recrues, organise mardi prochain deux journées d’informations destinées aux jeunes candidats para-commandos afin de recruter une soixantaine de volontaires - hommes ou femmes - pour le 3e bataillon parachutiste de Tielen (province d’Anvers) et pour le 4e bataillon de génie d’Amay, près de Huy.

    Le 3e bataillon parachutiste cherche en effet à recruter 57 para-commandos néerlandophones, à savoir 30 volontaires de carrière et 27 jeunes dans le cadre du statut d’engagement volontaire militaire (EVMI), plus communément appelé “ service militaire volontaire ”, a indiqué mardi le service de presse de la Défense dans un communiqué.

    Quant au 4e bataillon de génie d’Amay, une unité francophone, il propose 14 places de volontaires dans la spécialité de “ génie de combat - para-commando ”.

    Les “ jobdays ” organisés le mardi 26 juin par ces deux unités visent à proposer aux jeunes intéressés, hommes ou femmes, “une image claire” des emplois proposés, de la procédure de sélection ainsi que de la formation qui les attend.

    Dans les deux cas, la formation après engagement débutera le 3 septembre prochain. La date limite d’inscription pour le recrutement est fixée au 12 juillet.

    Toute personne intéressée de plus de 17 ans peut s’inscrire via le site de la Défense www.mil.be

    Source > Sudpresse > Publié le Mardi 19 Juin 2012 à 16h52 > Photo BELGA

  • SANS ABRIS > Deux CHAMBRES AU DÉPÔT MILITAIRE

    Deux chambres ont été aménagées

    images (2).jpgÀ Hannut, deux chambres ont été aménagées dans le dépôt militaire pour accueillir les personnes qui se retrouvent sans toit. “ Hannut est une petite ville, explique l’échevine Florence De Groot (MR), nous n’avons pas vraiment de personnes qui vivent dehors, mais il arrive régulièrement que certains se retrouvent sans logement, suite à un conflit familial ou parce qu’il s’agit d’étranger en situation illégale ”. Depuis le début du mois de janvier, trois ou quatre personnes ont déjà été accueillies au dépôt. “ Actuellement, une chambre est occupée, précise l’échevine, en cas de grosse affluence, nous avons un accord pour occuper l’ancienne caserne des pompiers, mais nous n’avons jamais dû nous en servir ”.

    Source > Sud-Presse > Vendredi 3 février 2012 n.c.