migrants

  • Imprimer

    HANNUT> LE MÉDECIN QUI SOIGNE ET HÉBERGE DES MIGRANTS

    Un médecin soigne et héberge des migrants à Hannut: à la retraite, Luc procure des soins gratuits

    En novembre dernier, le Hannutois Luc, médecin généraliste retraité, s’est lancé dans l’accueil des migrants du parc Maximilien . Et bien plus qu’un accueil, le Hesbignons soigne cette population en situation illégale venue d’Erythrée, du Soudan, ou encore de Syrie.

    L’aventure humaine débute pour Luc et sa femme il y a quelques mois, lorsque le Hannutois Diego Dumont, responsable de la plateforme citoyenne en Hesbaye lance un appel à l’hébergement. Sensible à la problématique des migrants, Luc collabore rapidement.

    « Je faisais déjà partie du groupe à Hannut qui avait organisé l’accueil des Boat-people vietnamiens il y a 40 ans. La problématique de l’immigration m’a toujours affecté. Ma vision du monde est un monde ouvert où les gens peuvent aller où ils veulent».

    Chaque semaine, ce médecin hannutois à la retraite fait preuve d’hospitalité et accueille plusieurs migrants.

    Mais pas seulement: il les soigne lorsque cela est nécessaire dans son cabinet.

    Source en ligne libre > http://www.sudinfo.be/id76060 + L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/281380 & sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 21/09/2018

  • Imprimer

    HESBAYE : UN CAMPING HUMANITAIRE POUR MIGRANTS FIN MAI

    A l’initiative, notamment, d’une Crisnéenne originaire de Jodoigne, il se crée en Hesbaye un camping humanitaire qui pourra accueillir une quinzaine « d’amis venus de loin et ayant tout perdu ». Traduisez : des migrants.

    De douze à quinze personnes pourront séjourner d’ici la fin du mois, du vendredi soir au lundi matin, dans une prairie avec accès aux sanitaires (douche, WC, Wifi…) et la possibilité de cuisiner  : « Le but est de rendre visible aux yeux des autorités locales ces êtres humains vulnérables et si mal accueillis par notre Etat », indique notamment la coordinatrice du camping sur le site internet www.vivre-a-wasseiges.be, « Mais aussi de permettre aux riverains de La suite sur le site source pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/230378

    Peu d’informations

    La localisation de ce camping sera précisée quelques jours avant son inauguration qui se déroulera sous forme d’un mini-tournoi de foot et d’un barbecue convivial le dimanche 27/05. L’équipe organisatrice communiquera d’avantage sur le projet fin du mois.

    Sachez toutefois que des points de récolte ont été créés dans toute la région. Vous pouvez y … La suite sur le site source pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/230378

    … / … Les points de collecte actuels se situent : à Wasseiges chez Adeline De Coster Tack, à Waremme chez Leila Houbart, à Geer chez @Geneviève, à Fexhe-le-haut-clocher chez Sophie Deltour, à Orp chez Stéphanie Vdh, à Jodoigne chez Catho Hensmans, à Huy chez Jean Michel Lawarée et à Crisnée chez Sophie Godefroid.

    Source en ligne de > Laurent Cavenati  sur http://huy-waremme.lameuse.be

    Photo d’illustration, des migrants au parc Maximilien - PhotoNews

  • Imprimer

    HANNUT – CE WEEK-END des 24 & 25 février > JUSQU’À 70 MIGRANTS HÉBERGÉS

    Froid polaire => la solidarité bat tous les records 

    À Hannut, le formidable élan de solidarité envers les migrants du parc Maximilien à Bruxelles ne faiblit pas.

    Il y a 15 jours, suite à une première vague de froid, la plateforme «Hesbaye terre d'accueil» a battu des records avec 4.000 nuitées enregistrées en une semaine. Ce week-end, que l’on annonce polaire, ce sont près 70 migrants qui sont attendus dans les familles hannutoises. 

     « Il y a 4 mois, nous étions quatre, aujourd’hui nous sommes 850 membres inscrits sur la plateforme «Hesbaye terre d'accueil»  résume le Lincentois Diego Dumont qui, avec sa femme Anne Guffens, est à l’initiative de cet élan de solidarité à l’égard des migrants du parc Maximilien.

    Parmi les membres engagés dans ce formidable mouvement d’hébergement citoyen, on compte des … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/02/2018

    Il y a quinze jours, la plateforme a battu des records avec 4.000 nuitées enregistrées sur une semaine. « D’habitude, nos amis du parc ne restent que le week-end mais … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/02/2018

    … / … « Pour tout le week-end, ce sont entre 50 et 70 réfugiés qui sont attendus dans les familles », calcule Diego Dumont. Lui-même accueillera dans sa maison 8 personnes. La moyenne allant de 2 à 6 migrants hébergés par famille.

    Source > Marie-Claire Gillet > Sur votre journal LA MEUSE H/W de ce samedi 24/02/2018

  • Imprimer

    HANNUT > PROJET DE LOI > VISITE DOMICILIAIRE > ILS SONT INQUIETS

    La commission de l’Intérieur de la Chambre a débuté ce mardi son examen du projet de loi controversé sur les visites domiciliaires, qui devraient permettre l’interpellation de personnes en séjour illégal en Belgique à l’endroit-même où elles logent.

    A Hannut, ce projet de loi en fait bondir certains. Et même beaucoup, devrait-on dire. « Récemment, un groupe informel s’y est constitué pour accueillir des migrants (de 30 à 50 environ) chaque fin de semaine. Toutes les personnes montrent ainsi concrètement leur désaccord avec la politique menée au niveau fédéral », réagit le Hannutois Philippe Lederer dans une lettre ouverte postée sur Facebook et adressée à tous les partis et en particulier au MR et son bourgmestre Manu Douette.

    Jeune retraité de 67 ans, Philippe Lederer lui demande d’intervenir « auprès de nos représentants MR au parlement pour éviter que ne passe cette loi en discussion actuellement. Et si cette loi devait passer, je te … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 24/01/2018

    Seuls le cdH et Ecolo ont répondu à cette interpellation. Manu Douette étant retenu pour des raisons familiales, nous n’avons pas pu le faire réagir à son tour.

    Dans un bref communiqué, Benoît Cartilier, chef de groupe cdH, a réaffirmé la position de son parti à l’égard de ce projet de loi « très … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 24/01/2018

    Chez Ecolo, le conseiller Frédéric Piret-Gérard a fait suivre au Hannutois la motion de « commune hospitalière » du CNCD. C’est à son initiative qu’elle a été débattue en commission communale fin de l’année passée puis, quelques semaines plus tard, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 24/01/2018

    … / … « À Hannut , nous avons des MR, et même des très haut placés, qui hébergent chez eux des migrants, et au Fédéral, les libéraux agissent comme s’ils s’en foutaient », peste-t-il.

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 24/01/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/181623

  • Imprimer

    E40 > AIRE DE BETTINCOURT « LES FAITS DE VIOLENCE IMPOSENT CET ARRÊTÉ »

    Pour empêcher le transit des migrants, l’aire de Bettincourt est interdite aux camions la nuit

    Le bourgmestre de Waremme, la Commissaire d’arrondissement et le Gouverneur ont avalisé le dispositif.

    Un arrêté du gouverneur de la Province de Liège interdit désormais aux camions d’accéder de nuit à l’aire de Bettincourt, sur l’autoroute E40 en direction de Bruxelles. Cette mesure, souhaitée par la Ville et la police, doit empêcher le transit des migrants par Waremme.

    Les autorités interdisent le stationnement des camions à l’aire de Bettincourt, sur l’autoroute E40, entre 20 et 7 heures. Jusqu’au 25 août, les poids lourds circulant en direction de Bruxelles ne peuvent plus passer la nuit sur place. Cette mesure fait suite à des violences entre migrants intervenues dans le camp installé à une centaine de mètres. « Cet arrêté prend effet ce mardi 25 juillet, pour une durée d’un mois, car cette aire d’autoroute fait l’objet de phénomènes spécifiques. Des migrants montent dans des camions stationnés ici pour la nuit avec l’espoir de gagner le Royaume Uni. En parallèle, des faits graves d’agression au couteau ont eu lieu dans la nuit du 11 au 12 juillet » , explique Hervé Jamar, le gouverneur.

    Jacques Chabot se satisfait de la décision prise par Hervé Jamar : « Tout s’est déroulé sans problème pendant plusieurs semaines, mais un conflit est apparu entre un groupe composé d’ … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 26/07/2017

    Source > JULIEN MARIQUE sur votre journal LA MEUSE de ce mercredi 26/07/2017

    > Illustration J.M.

    Autres articles sur la page :

    Près des commerces …

    CE MARDI > 17 migrants et 2 passeurs interpellés

    LE SENTIMENT DES RIVERAINS « Un problème déplacé, pas résolu »

    A LA STATION-SERVICE « Des vols »

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/107150