microbes

  • LES AÉROPORTS, PLAQUES TOURNANTES POUR LES MICROBES

    media_xl_4261237.jpgIl n’y a pas que les passagers qui transitent par les aéroports : les microbes suivent en masse.

    Une équipe du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) a établi le classement des aéroports américains considérés comme les plus importantes plaques tournantes dans la propagation des microbes. L’aéroport JFK (New York) arrive en tête, suivi par celui de Los Angeles et, à une surprenante troisième place, celui d’Honolulu (Hawaï), devant San Francisco, Chicago ou encore Washington.

    La fréquentation n’est donc pas un élément exclusif : la localisation géographique, les connections avec des plates-formes majeures, ainsi que le temps moyen d’attente constituent des critères importants. L’objectif des chercheurs du MIT consiste à élaborer un modèle de prédiction de la propagation d’agents infectieux (d’apparition « naturelle », accidentelle ou à la suite d’un acte terroriste), en se concentrant sur des « nœuds » cruciaux (et vulnérables), comme ici les aéroports.

    Des données à porter à la connaissance des autorités, afin de leur permettre de développer des stratégies optimales.

    Pour réagir à cette info c’est > ICI

    Source > http://www.passionsante.be

  • LES MICROBES ADORENT LES BUREAUX… DES HOMMES

    BUREAU~1.JPGLes bureaux des hommes recèlent 20% des bactéries en plus que ceux des femmes. En cause : l’hygiène.

    Et en ligne de mire, surtout : les téléphones, les sièges et les claviers d’ordinateur. Une équipe de l’université de San Diego (Californie) a procédé à un éventail de prélèvements dans des espaces de travail situés à New York, à San Francisco et à Tucson. Des centaines de types différents de bactéries ont été identifiés. Et le plus saisissant, donc, porte sur les concentrations nettement plus élevées de microbes sur les bureaux des hommes, par rapport à ceux de leurs collègues féminines.

    Les chercheurs (qui publient leurs observations dans la revue « PLoS One ») expliquent que l’hygiène globalement plus négligente des messieurs (le lavage des mains après un passage aux toilettes, en particulier) contribue grandement à cette situation…

    Pour réagir à l’article > http://www.passionsante.be/talk/index.cfm?fuseaction=nieuw&fr_id=102&m_cat_id=11938&m_cat_sort=artikel

    Source > http://www.passionsante.be