mettreur

  • INFO BOULOT > LE METREUR-DEVISEUR: SANS LUI, PAS DE CHANTIER POSSIBLE!

    metreur.jpg

    Il doit être capable de lire un plan, un dessin d’exécution ou des feuilles de travaux mais aussi de consulter le cahier des charges, de transposer en données techniques (notes de calculs, estimations des dépenses) des données exprimées sous une toute autre forme (dessins, descriptifs, exigences et contraintes d’un client). On lui demande aussi de repérer les difficultés de réalisation des travaux lors de l’élaboration du métré et d’arrêter la solution technique la mieux adaptée afin d’obtenir le rendement maximum de l’opération. Sans métreur-deviseur, aucun chantier n’est acquis!

    L’outil informatique l’accompagne quotidiennement. Rigoureux, il travaille avec méthode et précision. Il doit aussi faire preuve d’une grande flexibilité en termes d’horaires, les délais avant remise de l’offre étant parfois très serrés. Dans son étude sur les structures de professions, le Cefora estime que 6% des employés du secteur de la construction sont métreurs-deviseurs.

    Par extrapolation, il y aurait dès lors environ 550 métreurs-deviseurs en Wallonie dans le secteur de la construction, à quoi s’ajoutent ceux issus d’autres secteurs (administration publique...).

    DEMANDE EN HAUSSE

    Fin de l’année passée, 174 demandeurs d’emploi inoccupés (D.E.I.) étaient positionnés sur le métier de métreur-deviseur. À peine 18% sont des femmes, 46% ont plus de 45 ans et un tiers ont au plus un diplôme de l’enseignement secondaire du 3e degré. L’an passé, le Forem a diffusé 387 opportunités d’emploi pour ce métier, soit 10% de plus que l’année précédente. Ces offres ne représentent toutefois qu’une part des embauches du marché, le bouche à oreille restant un canal de recrutement fort utilisé dans la construction.

    Parmi les opportunités gérées par le Forem, un peu moins de la moitié offrent un contrat à durée indéterminée (46%), plus d’un tiers sont des contrats intérimaires (38 %) et 10 % consistent en des Plans Formation Insertion (PFI). Question salaire, un métreur-deviseur gagne environ 1.490E (salaire mensuel net moyen, calculé sur base d’une moyenne entre le salaire le plus bas et le plus élevé - Source: UCM). L’expérience semble être un critère de sélection important pour les entreprises. Signalons que le métreur-deviseur fait partie des métiers détectés “critiques” par le Forem. «

    + LAURENCE BRIQUET

    FORMATIONS

    Dans notre région : A Liège:

    > Enseignement secondaire:

    5-6TQ technicien (ne) en construction et travaux publics à Herstal, Huy, Liège (3 écoles), Seraing, Verviers (2 écoles). 7TQ technicien (ne) en encadrement de chantier à Liège.

    > CEFA: technicien (ne) en encadrement de chantier au CEFA Libre Liège Centre- Don Bosco.

    > IFAPME: formations continues en lectures de plans, tracé sur chantiers et métrés (Grâce-Hollogne, Villers-le-Bouillet) et en perfectionnement en devis (Grâce-Hollogne, Villers-le-Bouillet).

    > Promotion sociale de niveau secondaire: formation de technicien en construction et travaux publics ainsi qu’une formation en métrés, devis et plannings à l’Institut de Travaux Publics à Liège.

    > Promotion sociale de niveau supérieur: bachelier en construction option “bâtiment”à Liège (Cours de promotion sociale à Saint-Luc et Institut de Travaux Publics) et option “ génie civil ” à Liège (Institut de Travaux Publics).

    > Centre de Formation Professionnelle: technicien en métré et devis à Tinlot au CRT - Centre de Réadaptation au Travail -agréé par l’AWIPH.

    > Centres de référence: CDR Construction de la Région Bruxelloise (02/528. 88. 88) ; deviseur-métreur au CPEE - Centre de Perfectionnement pour les Employés des Provinces de Namur et du Hainaut (071/36.11.31); CONSTRUTEC: gestionnaire de chantier; FFC -Fonds de Formation professionnelle de la Construction dans les provinces de Namur, Luxembourg, Brabant wallon (Tél: 081/240340) et à Bruxelles (Tél: 02/210 03 93).

    Pour les autres régions, voir site d’hébergement source > ICI

    Infos: www.siep.be via > http://www.jobsregions.be