mettre

  • 5 MANIERES DE METTRE A PROFIT VOS TRAJETS

    Train_shutterstock_199431467_0.jpg

    Les trajets entre la maison et le bureau font pester quotidiennement beaucoup de travailleurs.

    Du temps perdu, vraiment ? Voici 5 façons pour les navetteurs de rentabiliser au maximum leurs trajets !

    Le Belge passe en moyenne 55 heures par an dans les bouchons. Alors, pourquoi ne pas mettre ce temps à profit ? Dans votre voiture, le tram, le bus ou le train, voici quelques idées pour cesser d'avoir l'impression de perdre votre temps.

    1. Préparer votre journée

    Vous avec une présentation, une réunion, un rendez-vous prévu dans la journée ? Si vous conduisez, profitez-en pour répéter à voix haute ce que vous allez dire plus tard dans la journée. Cela vous permettra de mieux formuler vos idées et de vous remémorer les points vous devrez aborder.

    Si vous n'êtes pas au volant, vous pouvez d'ores et déjà préparer votre to-do list de la journée, histoire de pouvoir directement commencer en arrivant au bureau. Vous pouvez aussi organiser votre soirée : écrire la liste des courses que vous devrez faire après le boulot, où les idées de repas à cuisiner pour vos amis ce soir.

    2. Lire ou écouter

    Vous vous plaignez de ne plus avoir le temps de lire des livres, d'aller voir des concerts ou d'aller au cinéma ? Utilisez vos trajets pour recevoir votre dose quotidienne de culture ! À condition d'être en transports en commun et d'avoir l'estomac bien accroché, vous pouvez bien sûr lire des livres ou regarder des films sur votre tablettes ou votre smartphone.

    Vous conduisez ? Alors profitez du trajet pour découvrir la discographie complète d'un artiste ou écouter le dernier live de votre chanteur préféré. Si vous préférez la lecture, il est aussi possible de trouver des lectures de livres sur CD.

    3. Développer une nouvelle compétence

    Vous avez toujours voulu apprendre l'Allemand, le crochet ou encore réussir à compléter un Rubik's cube ? Encore des choses qui peuvent s'apprendre pendant vos trajets ! Procurez-vous des CD d'apprentissage linguistique pour apprendre oralement si vous vous déplacez en voiture. Les méthodes Assimil pour autoradio sont très efficaces.

    Vous avez plutôt envie de développer une compétence manuelle comme le tricot ? À condition de prendre les transports en commun, c'est tout a fait possible : emportez votre matériel et dénichez un tutorial sur internet.

    4. Rencontrer de nouvelles personnes

    Vous vous plaignez du fait que votre travail vous prend trop de temps, qu'il vous empêche de faire de nouvelles rencontres ? C'est un mal moderne : une entreprise s'est même mise à offrir un service de drague sur internet pour les cadres débordés. Pourtant, les aller-retour en transports en commun entre votre domicile et votre lieu de travail constituent l'endroit idéal pour rencontrer votre nouvelle âme soeur : vous avez le temps, rien d'autre à faire que discuter, vous êtes assuré d'habiter le même endroit et vous pouvez prendre votre temps, puisque vous la voyez tous les jours de la semaine !

    Vous êtes déjà amoureux ? Parlez simplement à des gens qui vous semblent intéressants. Entamez la discussion en parlant du livres qu'il/elle lit, par exemple. Vous êtes en voiture ? Pourquoi ne pas vous mettre au co-voiturage ? C'est aussi une excellente façon de faire du networking.

    5. Rattraper votre retard de sommeil

    Faire de longs trajets va souvent de pair avec le fait de se lever tôt et de rentrer tard chez soi. Du coup, pourquoi ne pas profiter de ces trajets pour piquer tranquillement un petit somme ? Une bonne sieste énergisante vous reboostera pour le reste de la journée. N'oubliez cependant pas de mettre un réveil sur votre GSM, histoire de ne pas rater votre arrêt/gare.

    Bien sûr, si vous êtes en vélo ou en voiture, ce conseil ne s'applique pas à vous !

    Vous cherchez un nouvel emploi plus près de chez vous ? Références est le seul site à intégrer le temps de trajet entre votre domicile et le lieu de travail dans ses offres d'emploi! Jetez un oeil à nos offres. 

    Source: DailyMuse.com > Texte: Magali Henrard sur > http://www.references.be

  • COMBIEN DEVEZ-VOUS METTRE DE CÔTÉ POUR VOS VIEUX JOURS?

    pensioensparen_292x237.jpgUn nouveau rapport européen indique que les Belges ont des pensions relativement basses. Combien devez-vous gagner pour épargner suffisamment en vue de compléter votre pension officielle ? Voir > http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-08-01/le-belge-a-la-carriere-la-plus-courte-d-europe-929819.php

    Votre capacité d'épargne ne dépend pas exclusivement de votre salaire, mais également du schéma de vos dépenses. Si vous songez à épargner pour votre pension, mieux vaut prendre en considération un certain nombre d'éléments.

    A partir de 60 ans, les dépenses diminuent

    Un pensionné âgé de plus de 60 ans effectue environ 20 % de dépenses en moins par rapport à la moyenne des Belges. Passé 60 ans, les dépenses tendent à diminuer avec l'âge. Mais quand on vit plus longtemps, mieux vaut prévoir un bas de laine plus conséquent pour assurer ses vieux jours, car notre longévité va de pair avec des frais plus importants en termes de soins médicaux, d'aide à domicile ou de séjour éventuel en maison de retraite.

    Les plus de 65 ans sont aussi plus exposés au risque de pauvreté. En Belgique, le seuil de pauvreté correspond à 878 € par mois, soit 10 540 € sur base annuelle. Un quart (23 %) des personnes âgées de plus de 65 ans vivent en dessous de ce seuil.

    " Parmi les seniors, les plus vulnérables sont les femmes, les personnes les plus âgées ainsi que les isolés. Près d'un pensionné sur cinq risque de tomber en dessous du seuil de pauvreté, alors que seul un salarié sur vingt-cinq est pareillement menacé ", prévient le Comité d'études sur le vieillissement dans son dernier rapport.

    Prévoir un plan de retraiteceinture_01.jpg

    Dans cette optique, se constituer son propre plan de retraite n'est certes pas un luxe, surtout en ce qui concerne les employés du secteur privé. Comme nous l'explique Julien Manceaux du service d'études d'ING Belgique : " Les personnes qui perçoivent un salaire moyen, soit aux alentours de 2 930 € brut par mois, peuvent compter sur des mensualités équivalant à quelque 70 à 73 % de leur dernier salaire net en combinant la pension officielle à l'assurance groupe contractée par l'employeur, et ce, à condition d'avoir travaillé suffisamment longtemps - quarante ans pour une carrière qui s'achèvera en 2046. Mais pour les travailleurs ayant gagné le double du salaire moyen, cette proportion sera ramenée à 47 %. Il serait donc judicieux de prévoir un complément à cette base. "

    Lire la suite

  • CONSEILS JOB > 7 CHOSES À NE SURTOUT PAS METTRE SUR SON CV

    _cv_petit_vieux_m.jpgÀ NE SURTOUT PAS METTRE SUR SON CV

    1. Les détails de votre vie privée > Au-delà de votre nom et contact complet, il est inutile de mentionner d'autres détails privés. C'est valable pour votre âge, votre origine, votre état civil, toutes les informations se rapportant à votre famille... Toutes ces informations peuvent en plus induire le recruteur à la discrimination. Seule exception à la règle : si vous cherchez à intégrer une organisation engagée, il peut être pertinent de mentionner votre origine, religion ou opinion politique.

    2. Le job de vacances de vos 16 ans > Débarrassez votre CV de toutes les informations qui n’ont pas de rapport avec le job pour lequel vous postulez. Cela concerne tous les jobs que vous avez exercé dans votre jeunesse, ou dans un domaine sans lien avec votre secteur actuel. Oubliez donc tous vos jobs d'étudiant: ils n'ajoutent en général aucune valeur à votre CV.

    3. Une photo > A moins de postuler pour devenir mannequin, actrice ou Miss Belgique, les photos devraient en général être absentes des CV. Beaucoup de recruteurs n'apprécient pas recevoir des CV avec photo: cela peut donner une mauvaise impression, en plus de placer le recruteur dans une position délicate car il est interdit de discriminer le candidat sur son physique. Sauf si l’employeur le demande spécifiquement, votre visage n’a donc rien à faire sur votre CV.

    Lire la suite