max vandervrorst

  • CE DIMANCHE 20/09 > FERME DE LA DIME > MAX VANDERVORST « L'ORCHESTRE DE PAPIER »

    Luthier sauvage et poète-compositeur : l'homme qui fait chanter le papier

    Déjà saoulés de toutes ces odeurs de cahiers et de livres neufs, de tous ces formulaires à remplir, de toutes ces paperasses de rentrée ?

    Venez recycler tout ça à la Dîme avec Max Vandervorst, on transforme tout en plaisir ! Cours de poésie appliquée, travaux pratiques en éphémère durable et training musical au programme ...

    Pour adultes, familles, célibataires, jeunes, groupes, enfants, couples, 4 x 20, isolés. Et n'oubliez pas : c'est toujours moins cher pour vous et plus confortable pour nous si vous réservez et payez en prévente (il vous reste deux jours) !

    « L'ORCHESTRE DE PAPIER »

    Après avoir distillé les vertus musicales d'objets de rebut tels que bouteilles en plastique et boîtes de conserve usagées, Max s'attaque à grands coups de ciseaux à cette matière indissociable de notre quotidien : le papier, le carton, en invitant le spectateur dans son atelier.

    Un froissement devient rythme, le hasard d'un pliage nous fait entendre les sons de la jungle, et c'est un univers de souffle et de vibrations qui prend vie sous les yeux (et dans les oreilles) du public. La magie commence. Un cageot de fruits exotiques nous évoque l'Afrique, une boîte de Bonux nous plonge carrément dans les sixties. Et quand une boîte de "vache qui rit" se met à yodler, tout devient possible ! Vents, cordes et percussions viennent grossir les rangs de l'orchestre qui se construit progressivement. Mais attention, un son peut en cacher un autre et le spectateur n'est pas au bout de ses surprises !

    Ce DIM 20 SEPT 16H

    Entrée : 12€ > Prévente : 10€ > Etudiant - 25 ans : 5€ > Article 27 : 1,25€

    Goûter / Petite restauration

    Ferme de la Dîme > 248 (anc.194) rue du Baron d'Obin > 4219 Wasseiges > 081/85.63.74 ferme@deladime.net

    Visitez notre site ! > Rejoignez notre page Facebook !

    Source > Ferme de la Dîme > Photo Mélissa Stein