manuella

  • VIRÉE MORTELLE À WASSEIGES: LE PROCÈS DU CONDUCTEUR DE L'AUTO ENCORE REMIS

    767726118_ID7806839_wasseiges007_171023_H3X0UU_0.JPGIl y a un an, Wendy Gillot, 14 ans, de Ciplet, était tuée lors d’une virée nocturne dans un accident de la route, à Ambresin (Wasseiges). Le procès du conducteur de la voiture, un jeune Wasseigeois de 19 ans, devait s’ouvrir hier devant le tribunal de police de Huy. Il a été reporté pour la troisième “ et dernière fois ”, a prévenu la juge Jeanmoye.

    Pour Dany et Manuella Gillot, les parents de Wendy, chaque report du procès est une nouvelle épreuve. “ C’est dur, mais on n’a pas le choix ”, soupire Manuella. Mardi matin, malgré la triple fracture à la cheville qui la cloue dans une chaise roulante, elle a tenu à se déplacer jusqu’au tribunal de police de Huy. “ Elle veut à tout prix entendre le conducteur de la voiture s’expliquer sur les événements de cette nuit-là ”, glisse son amie wanzoise Sandrine Daxhlet, venue la soutenir.

    Virée nocturne

    En juin 2011, au moment de l’accident, l’enquête a révélé que les six jeunes qui se trouvaient dans le véhicule au moment du crash, avaient fêté, depuis 3 jours, la fin des examens dans une maison à Meefe. La fête s’était déroulée chez une amie dont les parents étaient en vacances.

    Au cours de la soirée du 24 juin, ils ont décidé d’emprunter la voiture du père absent pour aller faire un tour qui a mal tourné. Rue Neuville, à Ambresin, leur virée nocturne s’est terminée contre un poteau et s’est soldée par la mort de la jeune Wendy Gillot (14 ans) et quatre blessés dont un grièvement. Jérémy Heeren dont les parents se sont également constitués partie civile est resté trois mois en soins intensifs.

    Depuis la mort de sa fille, Manuella ne dort pratiquement plus. “ De 22h à 1h30, voilà à quoi se résument mes nuits. Sa disparition est une douleur à vie, mais il faut faire avec. On a un fils de 13 ans, nous devons vivre pour lui. Il est là, il a besoin de nous. J’ai toujours soutenu mes enfants ”.

    Vendredi, son avocat l’a prévenue qu’un nouveau report n’était pas exclu. Elle s’y attend. Peu avant 11h. C’est confirmé. “ Le procès est remis au 4 septembre prochain ”, annonce la juge Jeanmoye.

    Plus d’infos sur cette affaire dans le journal La Meuse Huy-Waremme d’hier mercredi

    Source > Sudpresse > Publié le Mercredi 13 Juin 2012 à 06h12