manège

  • Imprimer

    HANNUT > BIEN-ÊTRE ANIMAL > VERS UNE INTERDICTION DES MANÈGES DE CHEVAUX

    Pour le Collège, ce métier n’a plus sa place sur les champs de foire devenus trop bruyants

    Dès 2019, à l’instar d’autres villes comme Namur, les manèges de chevaux devraient être interdits à Hannut.

    Un avis de principe a déjà été pris par le Collège. La décision devrait être formalisée début septembre, lors du renouvellement des contrats avec les exploitants.  

    Juste avant les vacances d’été, le gouvernement wallon a adopté le nouveau code du Bien-Être animal. Ce texte qui n’est pas encore entré en vigueur (le Parlement wallon doit encore se prononcer, ndrl) réforme en profondeur la loi de 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux.

    Parmi les dispositions prévues dans le Code : l’interdiction des hippodromes de kermesse. Les établissements existants, précise le gouvernement, pourront poursuivre leur activité jusqu’au 31/12/22. Mais dès à présent, les communes ont déjà la possibilité d’interdire ce type d’activités sur leur territoire. Ce sera le cas dès l’année prochaine pour la Foire de Namur.

    Cela devrait être aussi le cas pour les deux foires annuelles de Hannut, à Pâques et en juillet. Le Collège a déjà pris un avis de principe. « La décision devrait être formalisée fin août/début septembre lors du renouvellement des contrats avec les exploitants » , précise le bourgmestre Manu Douette.

    Depuis l’ouverture de la foire de juillet sur la Grand-Place, il a déjà été interpellé une dizaine de fois sur … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi25/07/2018

    … / … « Est-ce encore dans l’air du temps d’avoir un manège ? Cela reste de l’avis de tout un chacun mais ce que je constate, c’est que ces dernières années, les fêtes foraines ont … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi25/07/2018

    Les exploitants n’ont pas encore été prévenus. … / … « Mais notre placeur leur en a déjà parlé », affirme Manu Douette qui … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi25/07/2018

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mercredi 25/07/2018

    Illustration FB

  • Imprimer

    LA FIN DES PONEYS SUR LA FOIRE D’OCTOBRE À LIÈGE

    La Ville de Liège vient de prendre une décision forte concernant le bien-être animal.

    En effet, les poneys seront désormais interdits sur la Foire d’octobre. Et ce, dès cette édition 2018. Liège anticipe ainsi la législation wallonne de cinq ans.

    Le bien-être animal fait désormais partie intégrante des priorités politiques. Et c’est tant mieux, les abus ayant été trop nombreux par le passé. La compétence est désormais régionalisée et la Wallonie a pris plusieurs mesures fortes ces dernières années. Parmi celles-ci, l’interdiction des chevaux et poneys dans les kermesses et fêtes foraines dès le 1er janvier 2023. Attention, évitons de généraliser : cette mesure n’est pas particulièrement prise suite à de réels actes de maltraitance de la part de tel ou tel forain, mais bien dans un contexte de bien-être de l’animal, amené à tourner en rond, attaché, durant des heures.

    Mais la Ville de Liège a décidé d’anticiper la législation régionale. Ainsi, l’échevine Maggy Yerna, responsable de la Foire d’Octobre, a annoncé ce lundi soir lors du conseil communal de la Cité ardente, en réponse à une interpellation de la conseillère Corinne Wégimont, qu’il n’y aurait plus de poneys sur ladite foire et ce, dès cette édition 2018.

    «  Sur notre champ de foire, deux hippodromes étaient installés traditionnellement depuis des décennies. L’un d’entre eux a terminé son contrat en 2016. Depuis lors, le 26 avril dernier, le Gouvernement wallon a adopté le « code wallon du bien-être animal », mettant l’accent sur l’interdiction des équidés dans les hippodromes de kermesse à partir du premier janvier 2023  », confirme ainsi Maggy Yerna.Qui explique dès lors que le collège a pris la décision, il y a de cela deux semaines, de mettre fin à ces activités équestres anticipativement. Notamment suite à la conscientisation de la population à cette problématique. «  Le collège communal a décidé, lors de la validation du plan de la Foire d’Octobre 2018 le 8 juin dernier, de ne plus accepter de manège à poneys  », appuie l’échevine de tutelle.

    Elle précise également que cette mesure, qui ampute donc le forain d’un revenu, devait s’accompagner d’une proposition de remplacement. Ce qui a été fait et accepté.

    La fin des manèges à poneys sur la Foire d’Octobre est donc désormais une réalité.

    Source G.G. en ligne libre sur > http://www.sudinfo.be/2098/sections/regions/liege