maison garot

  • SUITE >>> LE PROJET GAROT À HANNUT RECALÉ PAR LA CCATM*

    Le projet immobilier imaginé au départ de l’ancienne maison Garot, rue de Huy, à Hannut, passe mal auprès des membres de la Commission* Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité.

    Par 7 voix contre 12, ils ont remis négatif.

    Ce nouveau projet immobilier d’envergure est porté par Prologe, la société de développement immobilier de Wanze. Il prévoit la construction d’un immeuble de 16 appartements relié à la maison Garot, inoccupée depuis des années. À l’arrière de la propriété, donnant alors sur l’avenue des Tonneliers, quatre maisons unifamiliales viennent compléter le projet.

    La demande de permis a été introduite en juillet. Lors de l’enquête publique, des riverains ont manifesté leur désapprobation faisant valoir notamment des problèmes de mobilité. Cinq réclamations et une pétition comprenant 22 signatures ont été déposées.

    Cette fois, c’est au tour de la commission Consultative d’Aménagement du territoire de se montrer très critique vis-à-vis de ce projet urbanistique. Par 7 voix contre, 3 oui et 2 abstentions, l’avis négatif l’emporte.

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRIIA.1-1.jpg

    Ce que ses membres reprochent ? Primo, sa densité. Avec 20 logements prévus, 21 si on ajoute la maison, Prologe est à la limite du nombre de logements autorisés par la Ville (60/ha dans le centre, 20/ha dans les villages.).

    Secundo : à leurs yeux, le projet ne se … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/124434

    Source > Marie-Claire Gillet sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    L’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 11/09/2017

  • HANNUT > UN PROJET IMMOBILIER POUR LA MAISON GAROT

    Un immeuble de 16 apparts et 4 maisons au départ de cette maison de maître à l’abandon

    Un nouveau projet immobilier d’envergure rue de Huy, à Hannut.

    Prologe, la société immobilière de Wanze, a introduit une demande de permis pour construire au départ de l’ancienne maison de maître Garot un immeuble à appartements (16) et 4 maisons unifamiliales. Cinq réclamations et une pétition ont été déposées lors de l’enquête publique.  

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRDHH.1-0.jpg

    L’ambition de redonner du lustre à cette très belle maison de maître de la rue de Huy n’est pas neuve. Voilà plusieurs années qu’elle est à l’abandon mais son propriétaire, la famille Garot, a toujours souhaité aboutir à un projet immobilier dans lequel leur bâtisse puisse être intégrée.

    C’est dans ces conditions que la société immobilière wanzoise, Prologe, favorable également à la sauvegarde du bâtiment, a déposé le 26 juillet dernier une demande de permis pour un projet de construction double au départ de cette demeure du 19 e siècle.

    Rue de Huy, dans le parc attenant, Prologe prévoit de construire un immeuble de 16 appartements d’une ou deux chambres, avec un bâtiment secondaire pour occuper l’espace compris entre la Maison Garot et l’immeuble à appartements.

    À l’arrière, côté avenue des Tonneliers, quatre maisons unifamiliales avec jardin complètent ce projet urbanistique ambitieux.

    B9713046899Z.1_20170901190133_000+GJ09MRIIA.1-1.jpg

    Sur les 43 emplacements de parking prévus, 13 sont situés en sous-sol de l’immeuble à appartements, 20 en surface, soit 16 côté rue de Huy ; 4 côté avenue des Tonneliers. Chaque maison unifamiliale dispose d’un garage et d’un emplacement de parking.

    Ce nouveau projet urbanistique se singularise par le nombre important de dérogations aux prescriptions urbanistiques dictées par la Ville. Ces dérogations, au nombre de 7, valent principalement pour l’immeuble à appartements. Elles touchent à l’alignement du bâtiment par rapport à la rue, à sa profondeur et à son gabarit, à la volumétrie des toits, aux baies et lucarnes et à la densité de logements : 21 contre 19,75 autorisés.

    Selon le patron de la société Prologe, La suite sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    La décision finale d’accorder ou non le permis à Prologe revenant en définitive au Collège communal.

    PÉTITION  > « Pas dans le style de la rue »  

    L’auteur de la pétition est René Frantzen, 66 ans, un riverain de l’avenue des Tonneliers. Ce que lui et les 32 signataires de la pétition reprochent … La suite sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    Source > MARIE-CLAIRE GILLET sur votre journal la MEUSE H/W de ce samedi 02/09/2017

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/120728