magasin

  • Imprimer

    HANNUT > COMMERCE > LE MAGASIN ZEEMAN FERMERA SES PORTES EN AOÛT PROCHAIN

    C’est officiel : le magasin Zeeman, installé rue Albert 1 er à Hannut, va fermer ses portes.

    On évoque, comme raisons de ce départ, un loyer devenu aujourd’hui trop cher et un rendement insuffisant du commerce.

    Une nouvelle qui a visiblement surpris les employés. « C’est un peu l’incompréhension. Nous sommes installés ici depuis 10 ans et, s’il y a parfois des périodes creuses, le chiffre d’affaires était justement plutôt bon ces derniers temps », nous dit-on au magasin, sans vouloir communiquer davantage.

    On évoque officieusement la date du 4 août comme celle retenue pour la fermeture. Mais celle-ci n’a pas pu nous être confirmée par l’enseigne hollandaise, contactée par nos soins.

    Source E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 24/04/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/222702

  • Imprimer

    HANNUT - JOUETS > UN « BROZE » DE 1.500 M² VIENT D’OUVRIR

    Environ 15.000 références de jouets.

    Avec une superficie de 1.500 m², le magasin de jouets Broze de Hannut, qui a ouvert ses portes rue de Landen ce mercredi, est l’un des plus grands de Wallonie et de Bruxelles, si ce n’est le plus grand à en croire le responsable hannutois.

    « Nous avons près de 15.000 références de jouets dans nos rayons, c’est un très grand magasin. Cela va des articles pour le premier âge jusqu’aux consoles des pré-ados et ados. Mais nous avons aussi une sélection de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/03/2018

    … / … Huit personnes forment la nouvelle équipe, deux viennent d’autres magasins Broze, les autres sont en intérim pour le moment.

    Le Broze de Hannut est en fait abrité dans l’ancien Intermarché, depuis transformé en complexe commercial. Les magasins voisins sont Luxus (chaussures), Lola & Liza (vêtements) et JBC (vêtements).

    Le magasin de jouets ouvre ses portes du lundi au samedi de 10h à 18h30. « Après Pâques, nous ouvrirons le lundi à partir de 14 heures », précise le gérant.

    Pour l’ouverture, une action est prévue > « Ce mardi 20 mars et le jeudi 22 mars, les clients recevront une réduction de 10 euros par tranche d’achat de 100 euros. »

    L’ouverture officielle aura, elle, lieu le 9 mai avec des animations récréatives (châteaux gonflables, grimages...).

    Source > A.G. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce lundi 19/03/2018

    Un article détaillé en source libre sur > http://www.sudinfo.be/id44477

    L’article au grand complet avec VIDEO pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/206187

    B9715101235Z.1_20180318173711_000+GJTATOQ6L.1-0.jpg

  • Imprimer

    HANNUT – COMMERCE > LE PERMIS REFUSÉ À GERMAINE COLLARD

    Les travaux de la route de Landen avaient été arrêtés fin août. La société a introduit un recours

    Route de Landen, à Hannut, les travaux entrepris par l’enseigne Germaine Collard sont toujours au point mort. En août dernier, constatant un manquement dans le permis intégré, le bourgmestre, Manu Douette, a ordonné leur arrêt.

    Entre-temps, l’enseigne a introduit une demande de régularisation mais le permis lui a été refusé.  

    Installée sur le zoning des Orchidées, rue de Huy, à Hannut, l’enseigne de chaussures Germaine Collard a annoncé l’année dernière qu’elle envisageait de déménager son magasin le long de la route de Landen.

    Dès l’été, des travaux de transformation d’un ancien garage ont été entrepris. Mais alors qu’ils étaient déjà bien avancés, le 22 août le bourgmestre de Hannut a ordonné leur arrêt.

    En cause : un manquement dans le permis intégré (qui regroupe le permis socio-économique et d’urbanisme). « Nous avons vu une La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /… Le fonctionnaire des implantations commerciales et le fonctionnaire délégué de la Région ont également rendu un avis d’incomplétude » , indiquait, à l’époque, le bourgmestre Manu Douette.

    Six mois plus tard, où en est le dossier ? Depuis lors, Germaine Collard a entrepris une régularisation de sa situation. La société a réintroduit une demande de permis intégré qui a été refusé par le Collège, vient-on d’apprendre. « Nous nous sommes La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /…

    En réaction, Germaine Collard a introduit un recours auprès de la Région wallonne. Ce recours est toujours pendant et n’a pas encore été tranché. « Les arguments avancés par le La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /…

    Dans l’attente de la décision de la Région, Germaine Collard a entrepris des travaux à l’intérieur du La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018 … /…

    Source > Marie-Claire Gillet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce mardi 20/02/2018

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/193825

    NOS ARTICLES PRECEDENTS sur le sujet

    16/08 2017 > LE MAGASIN « GERMAINE COLLARD » … À CÔTÉ DE « SUBLIME » ! > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/16

    25/08/2017 > LE BOURGMESTRE FAIT ARRÊTER LES TRAVAUX DU FUTUR MAGASIN GERMAINE COLLARD > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/25

    28/08/2017 > LE MAGASIN «GERMAINE COLLARD » S’ENGAGE À COMPLÉTER SON DOSSIER» > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2017/08/29

  • Imprimer

    HANNUT > LE FUTUR MAGASIN LOLA LIZA RECRUTE 5 PERSONNES

    Le complexe commercial qui prend place dans l’ancien Intermarché se peaufine.

    Après Luxus et JBC, et avant le magasin de jouets Broze, c’est Lola Liza, un magasin de vêtements qui ouvrira ses portes. La MIRHW recrute 5 personnes pour occuper diverses fonctions.

    Au mois d’août, Luxus et JBC se sont installés sur le site de l’ancien Intermarché. Un site complètement transformé avec au total une superficie de 4.600 m², soit 1.000 m² de plus qu’auparavant, vu l’agrandissement réalisé. La structure du bâtiment a été préservée, mais la façade a été complètement revue, privilégiant le vitrage sur une bonne moitié de la hauteur du bâtiment.

    Au total, quatre commerces doivent prendre place dans cet espace. Broze a confirmé sa venue, mais avant cela, c’est une boutique de vêtements qui ouvrira ses portes le 24 mars prochain. Lola Liza est une marque belge disposant d’un parc de plus de 100 magasins au Bénélux et en France. « Notre ambition est de … >La suite pour les abonnés à la version digitale sur > http://huy-waremme.lameuse.be/183306/

    C’est la MIRHW (Mission Régionale Huy-Waremme) qui s’est chargée de lancer le processus de recrutement des 5 personnes qui seront affectées à la boutique Lola Liza de Hannut. Il s’agit d’un shop manager et de quatre vendeurs/vendeuses en prêt à porter.

    Engagé pour un contrat de 35 heures semaines, le shop manager aura en charge la gestion de l’équipe des quatre vendeurs. Ces derniers seront engagés au départ pour un contrat de 18 ou 20 heures par semaine.

    Les contrats sont proposés en CDD de trois mois au départ, mais un CDI est possible à terme.

    Les candidats doivent posséder un sens commercial développé, être dynamique, sociable et idéalement habiter dans la région de Huy-Waremme-Hannut.

    Active sur tout l’arrondissement, la MIRHW propose ses services, dont l’aide au recrutement, gratuitement aux entrepreneurs.

    Source > A.BT sur > http://huy-waremme.lameuse.be

    Les candidatures sont à envoyer à david.dejeneffe@mirhw.be. Les profils complets recherchés se trouvent sur www.mirhw.be et sur la page Facebook de la Mission Régionale Huy-Waremme.

    L’article au grand complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/183306

    Voir l’annonce de la MIRHW avec TOUT LES DETAILS d’emploi & les aptitudes nécessaires sur ce blog > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive/2018/01/22

  • Imprimer

    WASSEIGES: LE SUPERMARCHÉ SPAR A ROUVERT SES PORTES

    Depuis ce jeudi, les portes du Spar de Wasseiges sont officiellement rouvertes.

    Suite à une faillite, il avait été fermé durant quinze mois. Environ deux mois de préparation et quelques travaux de rafraîchissement ont été nécessaires avant la réouverture.

    Depuis ce jeudi, c’est désormais Fabrice Piccini et son équipe de douze personnes qui vous accueillent à bras ouverts au SPAR de Wasseiges. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Fabrice a de l’expérience en la matière. «  J’ai 40 ans et ça fait 40 ans que je suis dans un SPAR  » sourit-il. Une affaire de famille à tous points de vue. Ses parents sont les responsables du SPAR de Namur dans lequel il a toujours travaillé avant de reprendre celui de Wasseiges.

    Désormais, il travaille aux côtés, notamment, de son épouse Sophie qui, étant enseignante, est gérante non rémunérée. «  Elle me soutient très fortement, je ne peux que la remercier. Ma fille de 8 ans est aussi très investie dans le projet.  » Un bureau lui est d’ailleurs réservé à côté de celui de son papa. L’équipe ressemble, elle aussi, à une grande famille. Un souhait de Fabrice. «  On essaie de créer quelque chose de familial.

    On est une équipe, j’ai besoin d’eux autant qu’eux ont besoin de moi. L’un ne va pas sans l’autre. Chacun a ses qualités.  » En plus de Fabrice et Sophie, le personnel est composé de dix employés à temps partiel et d’un boucher à temps plein. «  Dans la région, il y avait une demande quant à la présence d’un boucher et d’une viande de qualité.  »

    Elsy Leconte, la responsable charcuterie et fromages.

    Et pour trouver du personnel compétent, Fabrice a été bien épaulé. « Le personnel a été sélectionné avec l’aide de la Mission Régionale de l’Emploi. Ensuite, une fois les … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/123205

  • Imprimer

    HANNUT> LE MAGASIN «GERMAINE COLLARD » S’ENGAGE À COMPLÉTER SON DOSSIER»

    Vendredi, l’échevin des affaires économiques, Olivier Leclercq, et la directrice générale de la Ville de Hannut ont rencontré les responsables du magasin Germaine Collard.

    Pour rappel, les travaux de transformation de l’ancien garage route de Landen ont avancé ces derniers temps alors qu’aucun permis n’a été délivré, ce qui a poussé le bourgmestre, Manu Douette, à interrompre le chantier.

    « La réunion s’est bien déroulée, rapporte Olivier Leclercq.  Les représentants ont reconnu avoir entrepris un certain nombre de travaux sans autorisation préalable, et s’engagent à compléter leur dossier au plus vite. Nous attendons à présent un avis de complétude de la Région pour ensuite analyser le dossier sur le fond  », indique-t-il. Il s’agit dans ce cas d’un permis intégré (urbanisme et socioéconomique). «  Nous regarderons notamment si le projet correspond à notre schéma de développement commercial, sur quel type de … La suite pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/118931

    Source > A.G. Sur http://huy-waremme.lameuse.be

    Retrouvez l’article complet sur votre journal LA MEUSE H/W de ce 29/08/2017

    Voir sur ce blog notre article président du 25/08 sur le sujet > HANNUT > LE BOURGMESTRE FAIT ARRÊTER LES TRAVAUX DU FUTUR MAGASIN GERMAINE COLLARD > http://hannut.blogs.sudinfo.be/archive

  • Imprimer

    HANNUT > LE BOURGMESTRE FAIT ARRÊTER LES TRAVAUX DU FUTUR MAGASIN GERMAINE COLLARD

    Le dossier étant incomplet, il n’y a pas de permis

    Les travaux de transformation de l’ancien garage, route de Landen, pour ouvrir un magasin Germaine Collard viennent d’être stoppés net ce mardi. Le bourgmestre de Hannut a envoyé la police et rédigé un arrêté en ce sens. L’enseigne ne dispose pas de permis d’urbanisme et socioéconomique. 

    Faute d’un dossier complet, le magasin Germaine Collard qui compte ouvrir un point de vente route de Landen, à Hannut, n’a pas obtenu de permis intégré (qui regroupe le permis d’urbanisme et le permis socioéconomique). Pourtant, les travaux ont bel et bien commencé. « Nous avons vu une pose de bardages sur la façade, l’implantation de containers à l’arrière, une pose d’enseigne… : tous des éléments soumis à un permis. Or, Germaine Collard n’a pas obtenu de permis car son dossier est incomplet.

    hannut,blog,jcd,germaine collard,magasin,chaussure,arret,travaux

    Le fonctionnaire des implantations commerciales et le fonctionnaire délégué de la Région ont également rendu un avis d’incomplétude », indique le bourgmestre Manu Douette qui a réagi. « Ces travaux ne peuvent que se voir, sur cette grande artère commerçante. Je ne peux pas d’un côté demander aux hannutois qui souhaitent faire des transformations extérieures d’avoir un permis, et de l’autre accepter qu’une entreprise ne respecte pas cette règle. Je suis le garant de la légalité.

    J’ai donc demandé à la police ce 22 août de se rendre sur le terrain pour signifier l’arrêt des travaux. Je vais aussi rédiger un arrêté pour confirmer la mesure », précise-t-il.

    Toutefois, la … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 25/08/2017

    Source > ANNICK GOVAERS sur votre journal LA MEUSE H/W de ce vendredi 25/08/2017

    Photos JCD

    L’article succin en ligne libre > http://www.lameuse.be/1918739

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/117453

  • Imprimer

    CHAUSSURES > LE PREMIER MAGASIN LUXUS S’IMPLANTE EN HESBAYE (HANNUT)

    Avec l’ouverture du magasin Luxus, ce sont 7 nouveaux emplois qui voient le jour à Hannut.

    Il s’agit d’n magasin spécialisé dans la vente de chaussures. « On vend également un peu de textiles de style casual, des accessoires, de la maroquinerie et des produits d’entretien pour les chaussures. Ça représente tout de même 15 % du magasin » , détaille Pascal Gillain, district Manager.

    Le magasin Luxus nouvellement implanté à Hannut est le seul présent en région hesbignonne. « Le magasin fait 1.100 m² sans compter les 200 m² de réserve. Nous avons de la place mais aussi beaucoup de stock. Le magasin est spacieux. C’est en général ce qui est apprécié chez nous » , ajoute le gérant Benjamin Lambrechts.

    Issu de la région, le trentenaire s’est lancé un nouveau challenge. « Avant, j’étais gérant d’un magasin de sport. J’étais déjà spécialisé dans les chaussures et comme ici, je vendais aussi quelques vêtements, mais c’était un domaine bien précis. J’ai intégré l’équipe de Luxus depuis peu et j’ai appris beaucoup en faisant le tour dans plusieurs magasins de l’enseigne. C’est une nouvelle aventure. » Au total, ce magasin propose 18.000 paires de chaussures, soit environ, … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 17/08/2017

    Source > CYNTHIA CHAROT sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 17/08/2017

    L’article complet en ligne pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/114570