métiers du futur

  • INSOLITE: LES MÉTIERS DU FUTUR

    robotique.jpg

    Plus tard, je serai… légisboteur ou dronaliste

    Vous êtes-vous déjà demandé quels seraient les métiers de demain ?

    Anne-Caroline Paucot l’a fait. Son livre « Dico du futur des métiers de demain » vous plonge dans un univers professionnel imaginaire. Il s’agit d’une oeuvre collaborative. «Au cours d’ateliers ludiques, des participants s’appuient sur des innovations, expériences, réflexions prospectives pour imaginer, inventer, nommer des métiers de demain d’un secteur d’activité», explique le groupe d’entreprises « Les Propulseurs ». Comme son nom l’indique, ce dernier «propulse vos projets en valorisant vos idées en mobilisant vos équipes et vos communautés». 

    Alors, de quoi sera fait le futur ? Peut-être deviendrez-vous… dépollinfoteur. Votre tâche consistera alors en «l’élimination des informations virtuelles qui polluent notre quotidien». Vous recherchez plutôt de la sensibilité ? Emotionneur est peut-être le titre qu’il vous faut. Il s’agit d’un «concepteur de produits et services basés sur l’enregistrement des émotions». 

    Anne-Caroline Paucot en propose pour tous les goûts. Les journalistes qui utilisent des drones seront appelés des dronalistes. Le spécialiste des droits des robots – car oui, ils auront des droits dans le futur, tout le monde le sait – s’appellera un légisboteur. Et l’avenir risque de voir naître quelques nomophobeurs. Vous savez, ces spécialistes prêts à vous aider à combattre la peur d’être séparé de votre téléphone mobile ou de tout outil connecté. 

    REDONNER ESPOIR 

    Plusieurs raisons ont motivé l’auteure à rédiger un tel ABCdaire. D’abord, pour contrer le spectre du chômage qui effraie les jeunes. Et ainsi «ouvrir l’horizon pour leur redonner l’espoir». 

    Ensuite pour faire évoluer les métiers existants. «Si les métiers de demain seront en grande partie les métiers d’aujourd’hui, ils vont évoluer et se transformer. Prendre une longueur d’avance aide à leur donner plus d’épaisseur et de richesse.» 

    Bien entendu, tout cela est enveloppé dans une bulle imaginaire. «Le dico du futur fonctionne en extrapolant des innovations. On ajoute à l’existant une couche d’imagination afin de se projeter dans le futur », explique encore le groupement d’entreprises. Le dico présente une liste impressionnante de métiers.

    Avec lui, les ageeculteurs, aspironauticiens et corpcepteur n’auront plus de secret pour vous ! 

    Source > SABRINA BERHIN sur > http://www.jobsregions.be

    Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

    Métiers / futur / légisboteur / dronaliste / nomophobeur

  • À LA RECHERCHE DES METIERS DU FUTUR

    Futur_job_2015_shutterstock_63237277.jpg

    Depuis toujours, le progrès et les nouvelles technologies entraînent la disparition de certains métiers, mais aussi et surtout la création de nouveaux créneaux porteurs d'emploi. 

    Pour sa carrière professionnelle, rien de tel que de miser sur un métier ou un secteur en pleine expansion. Mieux : pourquoi ne pas viser plus loin et parier sur un job du futur ? Car si certains métiers sont condamnés à disparaître, d'autres sont au contraire voués à apparaître et à se développer. Une équipe de futurologues du bureau d'études londonien Fast Futures'est sérieusement penchée sur la question.

    Son rapport The shape of jobs to come présente une liste d'une centaine de possibles métiers à venir d'ici 2030, des plus réalistes aux plus fantasques. De « gestionnaire du bien-être des seniors » à « manipulateur de climat », en passant par « psychologues des réseaux sociaux », « courtier en connaissance » ou « conseiller en enrichissement personnel », les possibilités semblent pour certaines très réalistes…

    Pour aboutir à leurs conclusions, les futurologues londoniens ont travaillé avec une rigueur parfaitement scientifique. Leur mode opératoire voulait qu'ils définissent en priorité les changements majeurs qui devraient concerner notre planète d'ici 2030, d'un point de vue à la fois économique, démographique, politique ou encore environnemental.

    Après avoir envisagé les conséquences probables de ces bouleversements, ils ont finalement dressé une liste de métiers correspondants aux (nouveaux) besoins de la population de 2030. Le tout, bien sûr, en adéquation avec les probables avancées scientifiques et technologiques.

    Document avant-gardiste, l'étude entend offrir une vision (hypothétique) d'un futur marché de l'emploi, mais aussi des perspectives et des pistes de recherches pour les jeunes, qu'ils soient déjà diplômés ou non. Zoom sur professions du futur, soumises à l’analyse de professionnels qui ont les pieds bien sur terre.

    Développeur d'aliments à base d'insectes

    Hacker génétique

    Policier virtuel … > Lire l'ensemble de l'article ici ...

    D’autres métiers du futur

    • Fournisseur de longévité
    • Planificateur de fin de vie
    • Exploitant/cultivateur de vent (d'énergie éolienne)
    • Trader en eau
    • Analyste des réseaux sociaux
    • Consultant en protection de vie privée
    • Courtier du savoir
    • Avocat virtuel
    • Spécialiste en téléportation
    • Spécialiste des vols solaires
    • Designer de monorail
    • Guide touristique dans l'espace
    • Créateur de vêtements intelligents
    • Entrepreneur spécialisé en planètes étrangères
    • Conseiller pour robots
    • Créateur d'hologrammes

    Et d’autres encore dans le rapport de l’institut britannique Fast Future :  http://fastfuture.com/wp-content/uploads/2010/01/FastFuture_Shapeofjobstocome_FullReport1.pdf

    Source > Marie-Ève Rebts > Marie-Ève Rebts sur > http://www.references.be

    trader / ulb / EvoluerChimie secteur pharmaceutique & Sciences