métiers de demain

  • TENDANCES & PERSPECTIVES > VOTRE MÉTIER VA-T-IL DISPARAÎTRE...?

    L’automatisation et le développement de l’intelligence artificielle donnent une importance croissante aux machines

    Selon plusieurs études récentes réalisées par des acteurs dont la crédibilité et le sérieux rendent les résultats de celles-ci au minimum plausibles, une multitude de professions variées devraient disparaître dans les 15 à 20 prochaines années. Ne seraient dès lors accomplies par l’homme, que les tâches que les « machines » ne seront pas capables d’effectuer.

    des fonctions très complexes automatisées

    Selon une étude menée par McKinsey, référence mondiale des cabinets de Conseil, plus de 40 % des emplois seront informatisés et automatisés dans un futur porche. Des fonctions de plus en plus complexes sont d'ores et déjà accomplies par des machines sophistiquées. D'autres sources confirment cette évolution perpétuelle et inéluctable du marché de l’emploi, qui devrait au minimum se maintenir voire s’accélérer. Ainsi, selon une autre étude publiée récemment par le CBRE (le CBRE est l’acronyme de Coldwell & Banker & Richard Ellis, il est le leader mondial du conseil en immobilier commercial, et est côté sur le New York Stock Exchange, avec approximativement 44.000 employés) intitulée Fast Forward,

    La moitié des métiers actuels disparus d’ici 2030

    50% des métiers tels que nous les connaissons actuellement vont disparaître d’ici 2030. Cela ne signifie pas automatiquement qu'ils n'existeront purement et simplement plus, mais qu’ils vont au minimum profondément évoluer quant à leur contenu et à l’organisation du travail. Cette perspective est d’ailleurs confirmée par les travaux du professeur américain Daniel Jelski (Doyen de l’école des Sciences et d’Ingénierie de la New Paltz State University of New York), qui prévoit que 3 grandes tendances, dont la prépondérance croissante de l’ordinateur (ou du robot), se dégageront dans un futur proche. Les humains n’effectueraient plus que les travaux que les "machines" (NDLA : ordinateurs, robots et cobots, un néologisme désignant les robots collaboratifs) ne seraient pas capables de réaliser.

    Intelligence émotionnelle

    Ils devront donc déplacer leur zone de compétences, et développez plus particulièrement celles qui sont spécifiquement humaines, comme l’Intelligence émotionnelle, deuxième tendance révélée par cette étude. Celle-ci étant encore globalement inaccessible aux machines, regroupe les … La suite sur votre journal LA MEUSE de ce dimanche 18/12/2016

    Tous types de fonctions …

    Une place pour l’humain ? …

    Retrouvez une version plus détaillée de l’article dans la rubrique actualité sur :

    https://jobsregions.be/ces-25-metiers-qui-vont-disparaitre

     

    L’automatisation posera des questions philosophiques, éthiques et juridiques  

    Source > Y.D. Dans votre journal LA MEUSE de ce dimanche 18/12/2016