literie chanet

  • Imprimer

    LITERIE CHANET DE HANNUT OUVRE UN NOUVEAU MAGASIN À JODOIGNE

    Situé au centre d’Hannut depuis 68 ans, rue Albert Ier n°29, Literie Chanet est une véritable institution dans la région.

    Avec une surface de plus de 400m2, le magasin offre un large choix de literie de qualité pour tous.

    L’enseigne familiale, ouverte initialement par Jean Chanet en 1950, est à ce jour sous la gérance de sa petite-fille, Élodie Chanet (32) qui a repris l’enseigne en avril 2016 avec son compagnon Alphonse Sossois (36). « Je n’avais jamais envisagé de reprendre le magasin et finalement on a décidé de faire perdurer le patrimoine familial », raconte Élodie. … La suite pour les abonnés > http://huy-waremme.lameuse.be/199373

    En avril prochain, l’Hannutoise et son compagnon ouvriront une seconde enseigne à Jodoigne, rue

    Ils s’engagent également à vous débarrasser de votre ancienne literie. Pour plus d’informations, rendez en magasin ou sur le site internet, www.literiechanetetfils.be .

    Source en ligne > http://huy-waremme.lameuse.be/199373

  • Imprimer

    HANNUT - CHEZ LITERIE CHANET > VOL À L’ÉTALAGE DE QUATRE HOUSSES!

    Ce mercredi en milieu d’après-midi, le magasin « Literie Chanet », située rue Albert 1 er à Hannut, a été victime d’un vol à l’étalage pour le moins osé !

    « Une première dame est entrée dans l’établissement et a commencé à regarder, suivie d’une deuxième avec un enfant de 8-10 ans environ », a introduit M. Sossois, propriétaire du commerce avec Elodie Chanet.

    « Mon épouse leur a demandé deux fois si elle pouvait les aider. Puis, quand elle a été occupée avec d’autres clients dans la pièce du milieu et, moi, dans le fond, comme le magasin est tout en longueur, l’une d’elles est retournée à l’avant et a mis quatre housses de couette dans un sac. »

    Les images captées par les caméras de surveillance du bâtiment sont impressionnantes : on y voit ladite suspecte commettre son acte sans aucune discrétion, et avec une certaine aisance. Tout cela, sous les yeux du garçonnet qui l’accompagnait, jusqu’à ce qu’elle soit interrompue dans ses actes par un client qui venait de rentrer. Elle a alors pris la poudre d’escampette, comme si de rien n’était.

    « Au final, elle est partie avec quatre housses d’édredon, d’une valeur de … La suite sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 13/07/2017

    Source > E.D. sur votre journal LA MEUSE H/W de ce jeudi 13/07/2017

    L’article complet pour les abonnés à la version digitale > http://huy-waremme.lameuse.be/102857